Logo diocèse de Versailles

La diaconie des Yvelines


La diaconie : pour une Eglise servante et solidaire. Texte officiel de Mgr Eric Aumonier.

Vivre notre baptême ne consiste pas à faire résonner dans le vide un bruit de cymbales, mais à poser des actes concrets de Foi, de charité et d’espérance… La charité jaillit d’une communion profonde avec Dieu. Celle-ci se réalise dans la rencontre de Jésus et inséparablement dans la découverte et le service des frères et sœurs.

(Mgr AUMONIER – Lettre Pastorale – conclusions du Synode diocésain)

Dans l’élan du synode

La source de la charité se trouve dans le Christ-Serviteur, particulièrement contemplé dans la scène du lavement des pieds.
Dans le Souffle du Synode diocésain et sous l’impulsion de la démarche Diaconia 2013, l’Eglise des Yvelines est appelée à vivre de façon renouvelée la charité, et chacun d’entre nous à travers ses engagements et sa vie à « convertir » toutes ses relations à la lumière de l’Evangile.
Pour que nous vivions ensemble le service de la charité, le vicariat à la solidarité, qui devient désormais la Diaconie des Yvelines, a pour objectifs de :

Favoriser l’enracinement des actions dans la relation au Christ

La diaconie traduit concrètement, de façon organisée et communautaire, le service de l’amour de Dieu (charité). Elle veut exprimer la dimension préférentielle de l’alliance du Père avec les plus démunis de tous ses enfants (solidarité). Elle valorise à l’exemple du Christ le compagnonnage quotidien et la réciprocité entre les personnes (Fraternité).

Témoigner de la bonté de Dieu.

A cause de cela, La mission de disciple et de témoin de Jésus Christ nous engage à nous rendre présent aux souffrances, aux besoins matériels, aux attentes de tous les hommes et de toutes les femmes qui nous reconnaissons nos frères et nos sœurs.

Prêter une plus grande attention aux multiples situations de pauvreté

Dans un monde où les liens se délitent, les chrétiens sont appelés à se laisser toucher par ce que vivent leurs contemporains, surtout ceux qui souffrent. La diaconie fait connaitre et stimule dans notre Eglise des Yvelines des expériences de
fraternité et de partage, propose avec audace des nouvelles solidarités, favorise la créativité et mobilise le tissu ecclésial sur les chemins du service et de l’espérance. La diaconie est un projet d’animation pastorale permanente dans lequel les plus démunis de nos frères ont pleinement leur place. Elle nous fait entrer dans des relations de réciprocité où chacun apporte ses richesses et apprend à accueillir celles des autres.

Dans l’esprit de la nouvelle évangélisation (cf. décret D1 du synode diocésain) la diaconie nous rappelle que l’Eglise est attendue et reconnue sur les terrains de la charité. « Avec la foi, l’homme peut ‘connaitre et adhérer’ à la vérité. Avec la charité, son expérience d’amitié avec Dieu se réalise et devient visible et communicable » – Benoit XVI

Servir les chemins de conversion

Vivre la diaconie, nous engager dans la rencontre avec les plus pauvres, c’est vivre une expérience de la rencontre entre Dieu et l’humanité. La rencontre avec les plus fragiles réveille en nous des capacités de tendresse et de compassion. Elle apporte une simplicité qui nous ramène à l’essentiel. Ainsi la diaconie conduit au cœur de la foi.
La diaconie laisse l’Evangile nous transformer, refaçonner notre vie avec les autres. Nous tissons des liens, nous prenons soin des relations pour qu’elles deviennent réciproques, nous découvrons que la parole de Dieu nous est adressée : « J’avais faim….j’étais malade….j’étais étranger….. » (Mt 25). Nous partons ainsi à la rencontre du Christ, et la proximité avec lui est
au cœur de notre action.

Mission de la diaconie des Yvelines

Une mission de toute l’Eglise (D8 – Synode)

Stimuler et servir l’expression d’une foi active « agissant par la charité » (Ga 5, 6) tant auprès des fidèles du Christ que des paroisses, mouvements ou communautés et de l’ensemble du diocèse.
Servir les communautés, tout particulièrement les paroisses, pour (re)prendre conscience de l’urgence de servir la charité du Christ de manière communautaire.

Une mission d’éducation évangélique

Promouvoir auprès des fidèles du Christ le discernement, la réflexion et la capacité de rendre compte de différentes situations, tant conjoncturelles que durables. Pour cela, participer tout particulièrement à la diffusion dans le diocèse de la doctrine sociale de l’Eglise.

Rappeler que l’amour, la charité et la solidarité sont des constantes de la construction de la personne et de la société, et qu’aucune situation de crise ne permet d’y déroger.

Favoriser la sensibilisation et la formation à la diaconie au sein de l’Eglise diocésaine.

Aider les chrétiens et les communautés à lire et à vivre leurs engagements solidaires –qu’ils prennent place ou non dans un environnement ecclésial– comme une expérience spirituelle et même, comme un rendez-vous « sacramentel ».

Proposer des initiatives nouvelles pour nourrir en nous la conversion à la diaconie du Christ et stimuler de nouveaux regards sur les situations de pauvreté.

Inviter à entrer dans des relations fraternelles durables avec les plus démunis.

Une mission de communion et de rayonnement

Favoriser le partage d’expériences et les partenariats divers (paroisse(s), mouvements, services diocésains, communautés, institutions civiles ou religieuses, etc. )

Encourager, et faire connaître les initiatives inspirées dans l’Eglise diocésaine par l’amour évangélique des pauvres, des petits, des exclus.

Une mission de conseil

Conseiller l’évêque sur les questions de solidarité, lui proposer des initiatives diocésaines.

Organisation

Le délégué épiscopal

L’animation de la Diaconie est confiée au délégué épiscopal nommé par l’évêque. Le délégué est garant de la mise en œuvre de la mission précédemment décrite, en décide des initiatives qui en favorisent le déploiement ; il en rend compte à l’évêque.

Une équipe d’animation

Le délégué épiscopal s’appuie sur une équipe d’animation pour exercer sa mission.

Un conseil de la diaconie

Au service du diocèse, de l’ensemble des communautés qui le composent et des mouvements qui y œuvrent, la diaconie favorise les relations entre toutes ces instances, soutient la dynamique évangélique qui les habite, aide à l’approfondir, promeut une réflexion partagée et facilite les actions communes. Au service de ces objectifs, le délégué épiscopal réunit 2 ou 3 fois par an un conseil diocésain la diaconie

† Eric Aumonier
Le 4 octobre 2013,
En la fête de Saint François d’Assise

Autres articles sur le même sujet :