Logo diocèse de Versailles

Le décret D15


Parmi les décrets liés au synode, le décret D15 relève de la mise en œuvre directe des paroisses. C’est-à-dire de tous les fidèles. Un questionnaire envoyé aux curés a permis de recueillir les évolutions nées du synode. Les réponses reçues sont riches et variées, à l'image de notre diocèse.

Valoriser le dimancheDécret D15 : Comment valoriser le dimanche tout en tenant compte du rythme familial et des réalités locales ?

Parmi les décrets liés au synode, le décret D15 relève de la mise en œuvre directe des paroisses. C’est-à-dire de tous les fidèles. Un questionnaire envoyé aux curés a permis de recueillir les évolutions nées du synode. Les réponses reçues sont riches et variées, à l’image de notre diocèse.

Quelques points d’attention

Les paroisses n’ont pas attendu le synode pour faire du dimanche le jour du Seigneur ! Mais le souffle du synode les a encouragés à imaginer des pistes nouvelles, à harmoniser ou renforcer ce qu’elles vivaient déjà. Pas si simple ! Parce que la vie actuelle ne manque pas d’occupations : vie familiale, engagements divers, professionnels, associatifs, ecclésiaux, culturels… Le dimanche est certes le moment de faire une pause pour Dieu en communauté rassemblée, mais aussi celui des retrouvailles en famille, du repos chez soi et des loisirs. Comment alors faire de nos dimanches des rassemblements qui ne soient pas seulement cultuels mais aussi fraternels ? Comment faire de l’eucharistie la source et le sommet de toute la vie chrétienne ? Une source qui nourrisse notre foi et nous envoie dans le monde.

Propositions repérées dans notre diocèse

Insister sur la pratique assidue des sacrements et la sanctification du dimanche.

L’importance de préparation liturgique et sa qualité ont été soulignées, elles peuvent s’appuyer sur des formations proposées au niveau diocésain. Le 29 mars 2014, une journée répertoire est proposée aux organistes, animateurs de chants, équipes liturgiques à St Nicolas de Villennes, pour acquérir un répertoire liturgique de qualité et l’enrichir à partir des différentes sensibilités musicales.

Une catéchèse pour tous les fidèles

La catéchèse des enfants est davantage liée au dimanche. Elle associe parfois les parents à des temps de formation, et s’ouvre à des temps d’enseignement pour tous les fidèles. La préparation des sacrements s’ancre dans le dimanche : la première communion, ou encore présentation de la messe et des textes du jour aux couples qui se préparent au mariage, deux ou trois fois par an à Houilles Carrière. Ces rencontres sont une occasion de rattacher chacun de façon visible à la communauté de l’Eglise.

Le dimanche est aussi un temps de fraternité, d’accueil, d’évangélisation

Nos paroisses savent bien qu’une communauté chrétienne ne peut pas oublier les gens seuls le dimanche, ni se contenter d’être chrétienne seulement le dimanche. Beaucoup s’organisent pour multiplier les apéritifs, brunch avec le curé, TOP (Tables Ouvertes Paroissiales), « dimanche pour tous ». Ces temps, généralement mensuels, appellent à tisser des liens au-delà du dimanche. A Verneuil Vernouillet, le curé a repris le temps d’accueil systématique de son prédécesseur avant les vêpres. Pas un temps pour faire quelque chose, mais un temps pour être disponible gratuitement, de façon systématique. St Germain ouvre ses portes tout le dimanche devant le château, lieu très touristique : « nous avons vaincu nos peurs pour aller au-devant des gens et nous en voyons les fruits positifs. »

Au final, une communauté vit de gestes instituants

Une communauté n’existe jamais une fois pour toute. Elle a besoin d’être sans cesse recréée par sa qualité d’accueil , par des gestes (réunir son équipe d’animation paroissiale le dimanche avant la messe du matin ou après la messe du soir), par des événements extraordinaires (vivre l’épiphanie en paroisse au cirque, vivre le dimanche autrement, dimanche Diaconia…), par une fraternité ordinaire tout au long de la semaine, par des parcours de catéchèse, par des parcours fondamentaux, par des thèmes d’année qui permettent à tous de vivre une démarche commune, par des petites communautés de vie au sein de nos paroisses : pas des groupes qui organisent des choses à faire, mais des « petites églises » à taille humaine qui se nourrissent de la prière, la Parole de Dieu et le partage de vie pour cheminer ensemble dans une foi vécue qui s’ouvre à tous.

Consulter le décretConsulter le décret D15