Logo diocèse de Versailles

Cérémonie de clôture de l’Année Saint-Louis en la cathédrale de Versailles


Clôture annee saint LouisLa cérémonie de clôture de l’année saint Louis s’est déroulée dimanche 23 novembre 2014 dans la cathédrale de Versailles, en présence de représentants des chrétiens d’orient.

Cérémonie de clôture de l'annee saint LouisLa procession avait fière allure, sous les voûtes de la cathédrale saint Louis de Versailles pour la clôture de l’année jubilaire marquant les 800 ans de la naissance et du baptême de saint Louis. Plusieurs évêques de la région parisienne étaient présents autour de monseigneur Aumonier et du nonce apostolique en France, monseigneur Luigi Ventura. Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles a rappelé combien « la haute et proche figure de saint Louis demeure d’une grande actualité ».

Monseigneur Aumonier a tenu à clore cette année jubilaire en présence des chrétiens d’orient. Il a particulièrement prié pour que tous chrétiens soient courageux dans la résistance à toute forme de violence qu’elle soit mentale, morale ou physique, pour ne pas céder à la peur, ni à la lâcheté « par nos comportements, nos paroles ou nos silences ».

Message Spirituel  aux chrétiens d’orient :

Témoignages des représentants des chrétiens d’orient

La cérémonie a débuté par une série de témoignages des représentants des chrétiens d’orient, entrecoupés de chants maronites. Monseigneur William Shomali, vicaire patriarcal latin de Jérusalem a surtout insisté sur l’importance du dialogue interreligieux. Ajoutant que « si saint Louis avait vécu aujourd’hui il aurait certainement été un grand champion du dialogue ». Monseigneur Samir Nassar, archevêque maronite de Damas en Syrie est revenu sur l’importance de la mission, rappelant qu’au XIXème siècle six missionnaires sur dix étaient français. Il a souhaité que la France redevienne une nation missionnaire.

Le père Kambar, a évoqué la figure de saint Louis à travers son regard d’enfant, fasciné « par la statue d’un roi qui ressemblait aux rois mages des crèches ». C’était la statue du « Saint Roi Louis IX protecteur des chrétiens d’Orient », un roi venu d’occident « qui a accordé le 24 mai 1250 la célèbre charte de protection des chrétiens d’Orient ». Le père Kambar a rappelé combien les chrétiens de son diocèse de Tyr sont fiers d’être jumelés avec ceux de la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Versailles. Lui aussi a conclu son allocution par une prière pour que la fille ainée de l’Eglise « se renouvelle et se relance dans le projet de nouvelle évangélisation ».

Monseigneur Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient est revenu comme tous les intervenants sur les souffrances des chrétiens d’Orient « persécuté à cause de leur foi ». Pour le directeur de l’Oeuvre d’Orient, « la vie, l’engagement, la foi des chrétiens d’Orient nous lance un défi : et vous chrétiens de France, êtes-vous encore fidèles au Nazaréen ? »

Enfin, les carmélites d’Alep, en Syrie ont également envoyé un témoignage, à la demande de Monseigneur Aumonier. Elles y décrivent leur quotidien difficile, les privations d’eau liées à la guerre et à la sécheresse qui sévit depuis 2 ans, les bombes, les cinq familles de réfugiés qu’elles ont accueillies depuis plus d’un an, la détresse des populations. Les religieuses de cet unique carmel cloîtré de Syrie, fondé en 1964, se confient en Dieu et vivent leur foi au jour le jour, certaines que Dieu oeuvre à travers leur prières.

« Aujourd’hui comme hier le monde a besoin de témoins et d’acteurs qui incarnent la volonté de mettre en oeuvre la foi de Jésus le Christ ».

Vêpres et encensement des reliques

Après l’encensement des reliques de saint Louis exposées dans la cathédrale, Monseigneur Luigi Ventura a présidé l’office des vêpres. Dans son homélie, le représentant du Pape a évoqué la figure de saint Louis ». Ajoutant que l’on peut dire de saint Louis qu’il était dans le monde sans être du monde. « Aujourd’hui comme hier le monde a besoin de témoins et d’acteurs qui incarnent la volonté de mettre en oeuvre la foi de Jésus le Christ ».

Après la cérémonie, de nombreuses personnes sont venues se recueillir devant les reliques de saint Louis, exposées pour l’occasion au pied de l’autel de la cathédrale de Versailles.

♦ Isabelle Karol – le 26.11.2014