Logo diocèse de Versailles

Entretien avec le Père Kambar sur le quotidien des chrétiens au Liban


Père Kambar, secrétaire de Mgr El-Hage, évêque de Tyr au Liban.

Le père Kambar est le secrétaire de Mgr El-Hage, évêque de Tyr au Liban.

Dans le cadre des célébrations de clôture de l’année Saint Louis, le père Michel Kambar s’est rendu en France pour soutenir le jumelage entre le diocèse de Tyr et la paroisse Sainte Jeanne d’Arc.

– Père Michel Kambar, vous êtes curé d’une paroisse maronite dans le diocèse de Tyr, au sud Liban. Pouvez-vous nous décrire votre diocèse ?
Père Michel Kambar : Le diocèse de Tyr au Liban actuel est l’un des plus anciens du monde. Il est proche de la Terre Sainte et Jésus y a séjourné avec ses disciples. Saint Paul s’est arrêté sept jours à Tyr, comme en attestent les Actes des Apôtres. Tyr peut être vu comme la Vallée Sainte par excellence.

– Vous êtes actuellement en France, qu’est-ce qui vous amène dans notre pays ?
– Je suis venu en France pour commémorer le 8ème centenaire de la naissance du saint roi de France Louis IX. C’est Saint Louis qui a établi les premiers liens entre les français et les chrétiens d’Orient. En 1250, lors de la 7ème croisade, Louis IX a séjourné à Saint Jean d’Acre, tout près de Tyr. Le roi de France y a reçu un délégué des chrétiens maronites accompagné de 25000 hommes, venus l’aider à rétablir et maintenir la paix dans la région.

C’est à Acre que Saint Louis a écrit sa célèbre lettre accordant aux chrétiens maronites la protection de la France. Cette protection a été réaffirmée ensuite par François Ier en 1535, puis par Louis XIV et Napoléon.

Je suis également présent à Versailles dans le cadre du jumelage établi depuis 4 ans entre le diocèse de Tyr et la paroisse Sainte Jeanne d’Arc de Versailles. C’est un lien très important pour nous qui nous sentons portés par la prière de nos jumeaux. Nous prions ensemble les uns pour les autres chaque mois. Il y a des intentions de prière spécifiques des libanais pour les français et des chrétiens d’ici pour les libanais. C’est une prière croisée.

– Comment se passe ce jumelage entre les français et les chrétiens libanais ?
– En plus de la prière, nous avons mis en place des parrainages pour les familles en difficulté. Ces parrainages leur procurent une aide matérielle très importante pour pouvoir se soigner et scolariser leurs enfants dans les écoles chrétiennes du pays.

C’est un projet qui est en train de se développer de plus en plus. Nous sommes là pour voir ce qu’on peut monter comme autres actions de coopération entre chrétiens libanais et français.

De nos jours les chrétiens du Liban sont de plus en plus pauvres, surtout au sud du pays où l’agriculture domine. Beaucoup de jeunes familles doivent quitter leur pays pour aller travailler. Nous perdons un peu de la jeunesse de notre église, mais la communauté des croyants reste bien là et se maintient. Ces chrétiens du Liban sont persécutés aujourd’hui dans leur propre pays, surtout par les djihadistes, très actifs en Syrie et en Irak, et qui viennent aussi au Liban.

– Quel est l’impact de la situation en Syrie pour les libanais ?
– La situation mondiale influe sur tout le Liban, qui accueille aujourd’hui environ deux millions de réfugiés syriens. C’est une masse énorme de population déplacée ou massée aux frontières du pays, alors que le Liban ne compte que quatre millions d’habitants. Ils sont soutenu par les organisations internationales qui leur viennent en aide car ils sont réfugiés. Mais il n’y a pas assez de travail pour tout le monde, et la pauvreté des libanais augmente. La situation est devenue critique et influence beaucoup la vie quotidienne des chrétiens libanais.

J’aimerais remercier les français, qui ont su conserver et faire fructifier l’héritage de leur saint roi Louis IX. Nous aimerions que l’esprit de la charte de protection des chrétiens maronites de Saint Louis continue à inspirer les actions politiques en faveur des chrétiens du Liban.

Isabelle Karol – le 20.11.2014

Contact pour les personnes intéressées par le parrainage ou le jumelage fcderaimond@orange.fr ou au 0143269752