Logo diocèse de Versailles

Comment prier le chapelet ?


La prière du chapelet est à la fois une prière et une méditation Biblique. Elle ne fait appel qu’à des prières toutes simples, faciles à mémoriser, ce qui laisse l’esprit entièrement libre pour la méditation des scènes bibliques présentes à la mémoire. C’est la prière du pauvre, comme Marie.

epiphanie-rois-mages5b15d-300x226

La prière du chapelet peut être prié et médité sans aucun texte écrit ni support matériel, même par les personnes qui ne peuvent pas lire ! On peut donc le pratiquer n’importe où, en silence, par exemple en promenade, ou en se rendant à son lieu de travail. Le chapelet est également idéal pour prier en groupe, même avec des personnes de langues différentes car la séquence des prières fournit des points de repères suffisants ; en effet, le chapelet est universellement connu et pratiqué sous la même forme dans tous les pays du monde !

Matériellement, le chapelet est un instrument de prière. Le chapelet chrétien se compose de 5 séries de 10 grains, enfilés les uns derrières les autres, chaque série étant suivie d’un grain suivie d’un grain séparé. Il est accomodé d’une croix introduite par 5 grains. Ses origines (inconnues) ont toutefois laissées des traces à partir du 12e siècle, époque ou Saint Bernard en fait la diffusion.

Le chapelet se dit de la manière suivante

  • On commence par le Signe de Croix : « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen. »
  • Puis, on redit notre foi avec la prière du Je Crois en Dieu.
  • Sur le Premier grain, on dit le Notre Père puis sur les trois grains suivants : trois Je vous salue Marie et le Gloire au Père, hommage d’amour et d’adoration à la Trinité : « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen. »

Le chapelet se prie d’ordinaire avec le “rosaire”. On médite avec Marie un événement de la vie du Christ (appelés mystères, ils évoquent des moments de grande joie, de souffrance ou de gloire de la vie du Christ), éventuellement à l’aide d’un extrait de l’Écriture Sainte, en récitant :

  • un Notre Père,
  • dix Je vous salue Marie suivi du
  • Gloire au Père qui termine chaque dizaine.

On répète cette série 5 fois en suivant les grains sur le chapelet.

On peut méditer un mystère (une dizaine de chapelet), un chapelet (cinq mystères, et donc 5 dizaines) ou un rosaire (20 mystères, et donc 4 chapelets ou 20 dizaines). Pour compter, on peut utiliser un dizainier, un chapelet, un rosaire… ou ses doigts !