Logo diocèse de Versailles

Visite pastorale : épicerie solidaire, laïcité et réfugiés.


Vélizy le mardi 12 avril – Mgr Aumonier part à la rencontre de ceux et celles qui font vivre la solidarité à Vélizy à travers l’animation d’une épicerie solidaire et d’un réseau de solidarité bien ancré dans la paroisse.

Connaissez-vous l’épicerie solidaire située à Vélizy ? Au cœur de la cité, elle recréé du lien social et surtout, vient matériellement en aide aux plus démunis. Mgr Eric Aumonier, en présence du maire, est venu encourager, soutenir et écouter ceux et celles qui font vivre cette belle initiative, de plus en plus vitale pour notre société.

 

L’épicerie solidaire, qu’est-ce que c’est ?

image002“Ici, c’est le lien” déclare un adjoint au maire. Une manière de souligner combien cette épicerie, au delà du simple aspect matériel, permet aux bénévoles du Secours Catholiques, aux familles accueillies, aux membres du Centre Communal d’Action Social (CCAS) de la municipalité et de la paroisse de créer quelque chose ensemble : une vraie vie de quartier.

Sur le plan matériel, l’épicerie est une grosse machine, active depuis 2014, elle a aidé et aide encore une centaine de familles. Concrètement, c’est comme une petite surface, à la grande différence qu’ici on paie 25 % du prix des marchandises qui couvrent les besoins de base d’une famille. Ouverte deux jours par semaine – le mardi et le samedi – l’épicerie solidaire pour fonctionner a besoin de près d’une vingtaine de bénévoles qui se relaient à la logistique, à la mise en rayon, à la comptabilité etc… Mais l’ambiance y est excellente, une bénévole confie :

Chacun connait sa place, chacun choisi ce qu’il veut faire et chacun est formé et accompagné.

Avis aux amateurs.

image001

Un fonctionnement normal de la laïcité.

Fait notable en ces temps parfois difficiles pour la laïcité, la paroisse par le biais du Secours Catholique et la municipalité travaillent main dans la main. Les locaux proviennent de la ville, les équipes, du Secours Catholique et de la paroisse. image003Une laïcité sereine donc qui permet de répondre aux mieux aux besoins des plus démunis.

 

Après avoir pris le temps de rencontrer chacun et de visiter les locaux, l’évêque a pris le chemin de l’église Saint Jean-Baptiste pour une rencontre sous forme de questions-réponses avec les associations et mouvements moteurs de la solidarité sur le doyenné. La question des réfugiés est bien sûr venue très vite. Sur le diocèse de Versailles, plus de dix familles ont été accueillies et dix autres sont en cours d’accueil. Et l’évêque de conclure :

L’accueil doit se poursuivre et cette visite pastorale est faîte pour cela en permettant aux associations de mieux se connaître les unes les autres.