Logo diocèse de Versailles

Un nouveau Curé.


Une interview du père Pierre Bothuan, qui après une année de ressourcement à Jérusalem, vient d’être “installé” comme curé de la paroisse d’Houdan.

Qu’est ce qui caractérise la paroisse de Houdan ?

Notre groupement paroissial couvre le territoire d’une vingtaine de communes, pour plus 18000 habitants, aux confins des Yvelines, de l’Eure-et-Loir et de l’Eure. A vrai dire, je ne fais que commencer à découvrir ce coin des Yvelines !… grâce notamment aux différents maires que je rencontre en ces premières semaines. La « Foire Saint-Matthieu » de ces derniers jours, la 947ème du nom, témoigne de sa grande tradition rurale, Houdan demeurant une étape sur la route de la capitale. Environ 400 chrétiens se réunissent le dimanche, parmi lesquels un nombre significatif de jeunes ménages, bien plus nombreux que je ne l’aurais pensé. Nous avons aussi la joie d’accueillir un « foyer d’accueil », qui vient habiter la maison paroissiale de Richebourg.

Être « installé » curé, c’est peu banal comme expression, qu’est-ce que cela signifie ?

Être installé, c’est tout simplement prendre la place assignée. Dans l’Église catholique, un curé ne passe pas le relais à un autre : il laisse la place à celui que l’Evêque envoie à sa suite. L’installation d’un curé (par l’Évêque lui-même, ou le vicaire épiscopal qui le représente), c’est la rencontre entre une communauté paroissiale et le prêtre envoyé pour être son pasteur, au nom du Seigneur Jésus. C’est une expérience liturgique profonde qui exprime le mystère du Christ et de L’Église, pour la gloire de Dieu et le salut du monde … C’est aussi une expérience toute pétrie d’humanité, de multiples visages qui traduisent la physionomie de chaque paroisse.

Vous revenez d’une année de « ressourcement » à Jérusalem. Que retirez-vous de cette année dans le « 5ème Évangile » pour votre ministère ? Dans votre façon d’envisager la pastorale dans une paroisse ?

Les études poursuivies m’ont engagé dans une découverte renouvelée du judaïsme, dans ce pays à nul autre pareil … Cela ouvre des perspectives insoupçonnées, en tous sens, pour nous apprendre à percevoir la manière propre à Dieu de faire Alliance au cœur de l’histoire. 50 ans après Vatican II, nous vivons ce temps privilégié d’une nouvelle rencontre des Juifs et des Chrétiens ! Ce séjour prolongé en Israël / Palestine va affiner ma manière d’accompagner les pèlerinages diocésains en Terre Sainte … et ce dès novembre prochain. Quant à ce ministère paroissial qui s’ouvre à moi du côté de Houdan, j’aime à le regarder à travers celui Jésus et de ses amis, en Galilée : tout en étant basés à Capharnaüm, ils vont de village et en village …

Que souhaitez-vous pour votre paroisse d’Houdan cette année ?

En avant la mission !

Propos recueillis par Guillaume Machu

La messe d’installation en photos :