Logo diocèse de Versailles

Mieux comprendre l’installation d’un nouveau curé.


Au cours des mois de septembre et d’octobre, Monseigneur Aumonier ou l’un de ses vicaires épiscopaux, « installe » les nouveaux curés de paroisses au cours d’une liturgie eucharistique. Quelles missions spécifiques leur sont confiées ?

Le curé d’une paroisse reçoit sa charge pastorale de l’évêque qui lui attribue trois missions : enseigner, sanctifier, gouverner. Cette installation fait partie intégrante d’une célébration liturgique. Présenté comme « un pasteur, un père irremplaçable » par la Congrégation Romaine du Clergé[1]., le prêtre est celui qui guide sa communauté vers le Christ et vers le Père, à l’image du bon pasteur. Le curé représente le « Christ Tête » et « favorise la communion entre l’Eglise locale, diocésaine et universelle »

Mission d’enseigner

L’évêque confie au nouveau curé la charge de transmettre la Parole de Dieu et de l’enseigner. Il a charge de faire connaître à travers la prédication, la catéchèse et tout autre forme de réflexion spirituelle et d’approfondissement doctrinal « la vérité de l’Evangile » [2] en lien avec les préoccupations de notre monde : « S’ils veulent vraiment atteindre l’esprit des auditeurs, [les curés] ne doivent pas se contenter d’exposer la parole de Dieu de façon générale et abstraite mais ils doivent appliquer la vérité permanente de l’Evangile aux circonstances concrètes de la vie »[3]. Le curé a à cœur que chacun puisse grandir en liberté et en responsabilité. Il veille aussi à ce que la communauté participe à l’édification de la société en développant la solidarité et la charité.

Mission de sanctification

En présidant l’Eucharistie -de laquelle découlent tous les sacrements- le curé participe à la mission épiscopale de sanctification des fidèles. Il veille à ce que les sacrements soient donnés et que la communauté paroissiale soit habitée par le goût de la prière. Il fait de l’Eucharistie, signe de l’unité de l’Eglise, la force et la joie des fidèles. Par le baptême, l’eucharistie, la réconciliation, le mariage ou encore l’onction des malades, il permet à la communauté d’entrer en communion avec le Christ.

Mission pastorale

Le curé prend part enfin pleinement à la charge de l’évêque de rassemblement et de communion dans la paix et l’unité. Dans le rituel d’installation, l’évêque souligne : « Vous travaillerez à établir entre tous la communion de la foi et de la charité, rendant ainsi visible, en cette paroisse, le mystère de l’Eglise, corps mystique du Christ. Que votre ministère de gouvernement se déroule dans la paix et qu’il soit empreint de miséricorde et d’amour fraternel. » Le curé porte une attention particulière à ce que chacun se sente accueilli dans la communauté paroissiale. Dans le rituel d’installation, les fidèles de la paroisse reçoivent exceptionnellement la paix du Christ de la part de leur curé et reconnaissant ainsi la paix et l’autorité qui lui sont confiées.

Désigné explicitement par son ordination pour servir, le prêtre porte sa mission curiale dans l’écoute, le travail et la réflexion avec la communauté paroissiale. Cette dernière participe pleinement à la transmission de l’Evangile, notamment en soutenant les décisions et en restant force de proposition bienveillante. « Au milieu de tous les baptisés, les prêtres sont des frères parmi leurs frères, membres de l’unique Corps du Christ dont la construction a été confiée à tous » [4]. Une façon de dire que si le curé doit marcher devant, comme chef et pasteur de la communauté, il ne marche pas seul…

[1] Le prêtre, pasteur et guide de la communauté paroissiale, Congrégation Romaine du Clergé – Octobre 2002.

[2] Galates 2,5

[3] Presbterorum ordinis, n°4

[4] Presbterorum ordinis, n°9