Logo diocèse de Versailles

P. Grégoire de Maintenant, l’expérience au service de l’avenir


Quinze ans après y avoir exercé la charge de vicaire, le Père Grégoire de Maintenant vient de recevoir la charge de curé de la paroisse du Chesnay-Rocquencourt. Alors, vieux réflexes ou renouvellement ?

Le père Grégoire de Maintenant, curé de la paroisse du Chesnay-Rocquencourt

Vous avez été vicaire il y a quinze ans dans cette même paroisse : vos anciennes références ne risquent-elles pas de refaire surface ?

Le piège peut se situer dans la tentation de reproduite des initiatives lancées à l’époque avec succès e qui ne correspondraient peut-être plus vraiment à la réalité d’aujourd’hui. Mais ce que j’ai vécu au Chesnay-Rocquencourt il y a presque vingt ans -comme mon expérience de curé de Maisons-Laffitte et au Mesnil-le-Roi ces neuf dernières années- peut être avant tout bénéfique si cela contribue à mieux discerner les lignes de force de l’évangélisation au niveau local. Pour ne parler que du Chesnay-Rocquencourt, je me souviens combien l’isolement ou la détresse morale qui peuvent encore régner dans certains quartiers étaient déjà une préoccupation lorsque j’étais jeune vicaire… C’est avant tout la prière personnelle qui me replace face à la volonté de Dieu pour cette paroisse. La collaboration avec les prêtres et les laïcs engagés m’aidera à ne pas rester prisonnier des souvenirs et à discerner les évolutions que l’Esprit-Saint lui-même peut nous inspirer désormais.

Comment appréhender l’évolution inéluctable de la communauté ?

Tant mieux si la communauté a évolué ! L’inéluctable n’est pas un obstacle mais une vraie chance. Ceux que j’ai connus il y a quinze ans ont fait du chemin, moi aussi ; beaucoup de nouveaux visages sont apparus.
La découverte de la communauté se fera pour moi d’abord par les personnes : celles déjà fortement engagées dans la vie paroissiale bien sûr mais aussi les personnes les plus modestes, tous ceux qui se sentent à l’écart d’une communauté impressionnante en taille et en activités.
Quelle que soit notre situation, c’est à chacun de nous d’abord de savoir reconnaître ce qu’il est capable de proposer, de faire ou de ne pas faire. Ainsi, en fonction de nos personnalités et des talents reçus, l’annonce de la Bonne Nouvelle pourra être continue dans l’espace et dans le temps, et aussi se renouveler par des personnes se consacrant pour un temps donné à cette annonce.

Mgr Aumonier le soulignait lors de votre installation : vous appartenez à une longue lignée de curés ! Comment respecter cet héritage et dynamiser l’avenir ?

La question se pose à chaque changement. On peut être tenté d’opposer héritage et avenir, alors qu’il s’agit plus simplement d’apprendre à reconnaître l’action de l’Esprit-Saint dans ce qui nous est transmis ou qui est appelé à naître ou encore à être renouvelé. J’essaie d’apprendre à recevoir dans l’héritage qui m’est transmis ce qui est signe de l’action de l’Esprit et dans ce qui demande à se développer, ce que l’Esprit nous pousse à accomplir.

Groupement paroissial Le Chesnay-Rocquencourt

Le père Grégoire de Maintenant a été ordonné prêtre en 1997.

Il a été nommé curé du groupement paroissial du Chesnay-Rocquencourt en 2017 (Lettre de mission – 2017 – 2023).

L’équipe pastorale

Père Jean-Baptiste Bellet, vicaire
Père Gatuka Gabriel Kpandjar, au service
Guy DAOULAS, diacre