Logo diocèse de Versailles

Des repas pour créer du lien entre paroissiens


 C’est l’hiver, bientôt le carême… c’est le moment où jamais pour expérimenter la convivialité paroissiale ! Plusieurs paroisses du diocèse proposent de se recevoir pour faire connaissance. Un peu comme « Devine qui vient dîner ? », il s’agit de partager un repas avec des personnes que l’on ne choisit pas, que l’on ne connait pas forcément.

Ces repas conviviaux permettent de découvrir sous un angle différent son voisin de banc, à la messe, et favorisent les liens amicaux. Ils permettent aussi de dissiper, pendant quelques heures, le sentiment de solitude, plus perceptible le dimanche, que peuvent ressentir les personnes seules. L’objectif est aussi d’accueillir les nouveaux arrivants, briser la routine et favoriser la rencontre pour ces paroisses qui comptent plusieurs clochers et/ou plusieurs messes dominicales.

Hôte ou invité, au choix

Le principe est le même : on s’inscrit pour recevoir ou pour être reçus. De part et d’autre, la même audace, le même élan vers l’inconnu.

2018_01_28_chatou_repas_tombola_sympa

Le gros lot à Chatou : un repas avec les pères !

A Chatou, on tire au sort, d’où le nom « repas tombola sympa ». Et, comme dans toute tombola, il y a un gros lot :  une invitation à déjeuner chez les prêtres, au presbytère !

Cette année, le 28 janvier, les heureux gagnants ont pu goûter le magnifique poulet au riz, sauce aux arachides, qu’avaient confectionné le père Zéphirin, prêtre étudiant au service de la paroisse, et le père Damien Bougas.  José, le sacristain, était allé au marché pour l’occasion. Ce repas, très apprécié, permet d’entrer dans une relation plus personnelle avec les prêtres, ravis, eux, d’accueillir quelques paroissiens et leur faire découvrir leurs talents culinaires.

Découvrir son voisin

François et Marie-Odile participent depuis longtemps aux RTS, et ont accueilli trois personnes : ils connaissaient déjà l’une d’entre elle ; la seconde, une dame très active sur la paroisse, mais discrète, puis une personne enjouée et très alerte malgré ses… 93 ans ! « Avec une telle diversité autour de la table, raconte François, la conversation est allée bon train, et ce fut l’occasion de partage tels que l’histoire de notre ville, l’écologie et Laudato Si, certains événements importants de la vie de notre paroisse ou les récents textes ou prises de position du pape François…  »

A Ste Jeanne d’Arc à Versailles, il a été décidé de construire les tables « par pâtés de maison » ; pour que le lien créé rejaillisse ensuite sur la vie de quartier, explique Bénédicte qui a orchestré la soirée du 03 février pour une centaine de participants. « Nous nous sommes rendues compte avec une de mes invitées que nous habitions le même immeuble sans savoir que nous fréquentions la même paroisse mais à des horaires de messe différents. Nous nous disons bonjour différemment désormais car ce qui nous unit, le lien c’est l’appartenance à une même paroisse. Ainsi, pour lancer la discussion on propose aux convives de raconter une anecdote sur la paroisse et on finit la soirée en union de prière avec toutes les tablées à 22h15. »

Pour certains, c’est parfois la première rencontre avec la communauté paroissiale. Audrey,  paroissienne de Bailly – Noisy – Rennemoulin depuis un an, se souvient  : « La Church party a vraiment été un point d’entrée pour nous dans la paroisse, on a fait connaissance avec beaucoup de monde dans une ambiance sympathique et conviviale ; sans cela, ce n’aurait pas été aussi rapide ! «  Comme les années précédentes, le 10 février, tous les convives quitteront leur hôte et se rassembleront pour le dessert aux anciennes écuries de Bailly.

Une soupe de carême sur le même principe est régulièrement organisée à Louveciennes. Une autre manière de vivre le partage et la charité chaudement recommandés pendant le carême !

Chantal Megglé et Valentine Faure