Logo diocèse de Versailles

Père Peter Bembi, prêtre étudiant dans notre diocèse


Chaque mois, un prêtre de passage dans notre diocèse évoque son parcours. L’occasion pour nous de les connaître mieux et de prendre un peu de recul par rapport à nos us et coutumes.

Le père Peter Bembi Ngbokoli, arrivé en France en août 2013, est actuellement vicaire à la paroisse de La-Celle-Saint-Cloud, et poursuit ses études : un master en Sciences et Théologie des religions. Il prépare également un mémoire pour sa dernière année en Sciences de l’Education.

Le père Peter vient de la République Démocratique du Congo (RDC), où il était curé, puis doyen, à Molegbe, ville située à 2 800 kms de la capitale, et à l’extrême nord du pays.

L’adaptation n’a pas été très facile. « Quand on quitte l’Afrique, me dit-il, c’est un tel changement culturel ! Et la nature,  si différente … Il faut s’habituer. Même s’il a de bons contacts avec les paroissiens, il trouve difficile de ne jamais avoir l’occasion de rencontrer ses voisins. Chez nous, quand un étranger arrive, tout le monde vient le saluer. C’est vraiment différent. »

Le père Peter compare le prêtre à un médecin généraliste. Il agit partout où il y a un besoin. C’est ainsi qu’il anime un groupe de prière, s’occupe de la préparation au baptême, accompagne les catéchumènes, suit le parcours Alpha … Il se rend disponible là où on a besoin de lui.

Le père Peter considère que la France lui a beaucoup donné ; il en est reconnaissant. Mais il tient à souligner la chance que nous avons de vivre dans un pays en paix. « Chez moi, me dit-il, on tue les gens comme on abat les chèvres ; la guerre est omniprésente. La France est un pays de droits. Tout le monde peut parler. On écoute… on dialogue. La France est sûre, libre,… c’est important de le dire, de le réaliser. Je me moque parfois des français qui râlent mais en France : c’est le paradis ! »

Chantal Megglé