Logo diocèse de Versailles

Retour sur la IXème rencontre mondiale des Familles


Du 21 au 26 août 2018, le Pape François a réuni à Dublin des familles du monde entier sur le thème « L’Evangile de la Famille : Joie pour le monde »

Trois journées de congrès pastoral riches en tables rondes, partages, conférences et activités pour les plus jeunes ; une journée de « festival des familles » dans une atmosphère de joie et de prière et en clôture, en présence du pape François, une célébration solennelle qui a rassemblé plus de 500 000 personnes d’Irlande et du monde entier. « C’était magnifique, splendide et vraiment familial » résument Benoît et Hélène Eymard, paroissiens de la-Celle-Saint-Cloud.

« Les Irlandais avaient vraiment bien organisé ces journées avec des tableaux toutes générations confondues. Des forums où environ 300 associations et congrégations oeuvrant pour la famille, étaient représentées ; des ateliers à thème pour tous les âges, des conférences sur des thèmes concrets. Je me souviens notamment d’un grand footballer gaélique qui a parlé de la relation entre sport et foi de manière très touchante ; de l’archevêque de Manille qui nous a expliqué la culture du déchet et comment y remédier, d’un prêtre américain chef cuistôt qui nous a donné, avec humour et en cuisinant, sa recette pour épicer nos vies conjugales…)
En fait, dès qu’il y a de grands rendez-vous d’Eglise comme celui-çi, on vient. Cela permet d’échanger avec des personnes de tous les pays, même si on aurait souhaité qu’il y ait plus de Français. On a vraiment eu une image vivante du peuple de Dieu ! »
 se souvient Benoît avec beaucoup d’enthousiasme.

Un fil conducteur : Amoris Laetitia

Les thèmes abordés lors du congrès pastoral se sont concentrés sur la vie ordinaire des familles et ont été tirés des enseignements de La joie de l’amour  (Amoris Laetitia), exhortation apostolique du pape François préparée par les deux synodes sur la famille et écrite en vue de « nous aider à reconnaître la beauté et l’importance de la famille »

6 thèmes principaux ont été retenus :

  • Le rôle de la technologie dans la famille
  • Les conséquences du conflit sur la famille et les enfants
  • Élaborer une approche plus durable pour l’économie, le travail et l’environnement
  • Foi et famille
  • Le rôle de leadership des femmes, à l’échelle mondiale et locale
  • Le rôle de l’éducation pour aider les familles à sortir de la pauvreté

Un discours du Pape adressé spécialement aux familles

Le Pape François s’est adressé aux familles rassemblées à Croke Park Stadium, le 25 août, jour du Festival des familles, en les assurant de sa joie d’être au milieu d’elles :

« Nous sommes une seule famille en Christ  »

Il a commencé par rappeler que les familles faisaient d’abord partie, par le baptême de la grande famille de l’Eglise et que chaque famille était appelée par Dieu à être « un phare qui rayonne la joie de son amour dans le monde ».

« Du trésor de son Sacré Cœur, Il répand sur nous la grâce dont nous avons besoin pour guérir nos infirmités »

Il a exhorté les familles à la sainteté dans la famille par les petits actes de bonté accomplis « tranquillement sans sonnerie ni trompette » et a insisté sur l’importance du pardon, « don spécial de Dieu qui guérit nos blessures et nous rapproche de Dieu ». A la lumière de ce pardon que nous recevons de Dieu et que nous pouvons donner aux autres, nous pouvons comprendre la fidélité dans le mariage comme « promesse puissante de la fidélité de Dieu lui-même à sa parole. (…) Vous savez pourquoi il est important de faire la paix avant la fin de la journée ? Parce que si tu ne fais pas la paix, le lendemain, la guerre froide est dangereuse. »

« Quand tu utilises trop les social media, tu entres en orbite ! »

Il a abordé la question des médias sociaux, véritable richesse tant qu’ils permettent de tisser des réseaux d’amitié et de solidarité et s’ils sont utilisés avec « modération et prudence » et surtout s’ils n’isolent pas des vraies relations.

« La famille qui prie reste ensemble »

En se basant sur les témoignages des familles présentes il a rappelé aussi combien les familles pouvaient « être sources de force et de paix, même au milieu de la violence et de la destruction(…) parce qu’elles enseignent l’amour, l’accueil,  le pardon, meilleurs antidotes contre la haine. »

« Une société qui ne met pas en valeur ses grands-parents est une société sans avenir »

Il a terminé son discours aux familles en insistant sur le fait que les familles sont appelées à grandir et à aller de l’avant. Chacune est un maillon dans la grande chaîne des familles et elles doivent s’appuyer sur l’expérience des grands-parents qui constituent « un trésor d’expérience et de sagesse. »

Le Saint-Père a conclu en disant aux familles qu’elles sont « l’espérance de l’Eglise et du monde » dans ce qu’elles peuvent contribuer à faire grandir l’unité entre les enfants de Dieu. Il a ensuite fait remettre à chacun un exemplaire d’Amoris Laetita afin que cette encyclique soit une « sorte de guide pour vivre avec joie l’Evangile de la famille. »