Logo diocèse de Versailles

“Juifs et chrétiens, frères à l’évidence” ? : une formation proposée à l’enseignement catholique des Yvelines


Deux journées de formation pour une meilleure connaissance des liens qui unissent Juifs et Chrétiens et une transmission plus juste et approfondie de notre foi et de notre culture judéo-chrétienne.

Cette année 2018/2019, deux journées de formation ont été organisées par Véronique Artru, et proposées aux enseignants, aux personnes engagées dans la catéchèse, aux animateurs pastoraux, aux chefs d’établissement, et à toute personne investie dans les relations avec le judaïsme dans le cadre de l’enseignement catholique, dans le but de : 

  • Mieux comprendre ce qui sous-tend notre culture, notre foi et notre civilisation judéo-chrétienne pour vivre ensemble en frères.
  • Mieux connaître le Christ, Messie d’Israël, et l’Alliance promise dans laquelle il nous fait entrer, Alliance Une d’un Testament à l’Autre.
  • Mieux transmettre la Bonne Nouvelle en allant creuser son sens : en quoi les Écritures sont-elles nécessaires pour comprendre l’Évangile et le message de Jésus ? Découvrir les liens essentiels entre les fêtes chrétiennes et les fêtes juives ; Découvrir et apprendre à aimer le peuple juif, notre aîné dans la foi et dans lequel Jésus est né et a vécu.

Quelques témoignages :
“Je me suis inscrite à la formation DDEC avec la volonté d’y voir un peu plus clair sur les relations juifs et chrétien en général, et en particulier pour éclaircir des points de doute sur mes deux familles : celle de mon compagnon juive et la mienne catholique pratiquante. Je suis arrivée un peu perdue, j’avais eu des discussions houleuses avec des amis juifs à l’occasion de la fête de Hanoucca. Comment aborder les points de contacts et de bienveillance entre nos deux testaments était ma grande question. Je suis rentrée de cette journée enrichie et rassurée. J’ai découvert les déclarations des rabbins vers un partenariat entre juifs et Chrétiens, le Nostra Aetate, tous les documents officiels remis pas l’historienne, les légendes noires… Un véritable laboratoire d’idées traitées avec délicatesse, justesse et vérité à plusieurs voix comme une marche  vers la paix. Une révélation pour moi : une conscience collective tournée vers le bien, prenant le meilleur de nos deux religions. Des pépites qui vont à l’envers de ce que j’avais toujours entendu et de la méfiance respective entretenue. Une lecture différente, au propre comme au figuré, de la Parole lue et aimée par l’orateur juif au point de me sentir accompagnée dans ma foi. En un mot cette rencontre et ces échanges entre les différents intervenants m’ont ouvert l’esprit et ma foi a grandi.” Barbara.

“J’anime l’association « Au vent des rencontres » qui organise des rencontres pour des chrétiens avec des juifs. J’ai été profondément touchée par la grande ouverture des participants à ce que nous avions à leur dire. C’était certes l’enseignement juste et autorisé du Magistère actuel ; néanmoins c’est encore peu diffusé, et cela pouvait être déstabilisant. Cette ouverture ardente manifeste, je crois, combien cet enseignement est attendu, nécessaire, fécond pour la foi et la réflexion chrétienne de chacun. En témoigne aussi le tombereau de questions que notre exposé a suscité par la suite. Cette expérience m’a donné beaucoup d’espoir : les fidèles sont prêts pour ce ressourcement de leur foi dans le vis-à-vis avec le peuple juif contemporain.” Marie Odile B.

“Lorsque véronique m’a demandé d’intervenir avec elle auprès de lycéens sur le thème : “juifs et chrétiens”, j’ai été tentée par l’expérience ; même si je n’étais pas très sure de pouvoir répondre à tout. Je ne suis qu’une mère juive et rien d’autre… Mais nous l’avons fait : un cours sur “juifs et chrétiens” par deux mamans, l’une juive et l’autre chrétienne, proposé aux jeunes, et aux personnes investies dans le domaine de l’éducation. Très émouvant pour moi. Le fait est que tous les participants, jeunes ou enseignants, venaient pour apprendre, comprendre, connaître.  La bienveillance était de mise, du coté des enseignants comme du côté des participants. Après ces 2 années d’expérience, je suis certaine d’une chose : la connaissance de l’autre évite beaucoup d’erreurs, d’amalgames et de fantasmes. Dans la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, ce type d’enseignement ne devrait pas être facultatif. Je remercie sincèrement Véronique de m’avoir fait participer à cette aventure.” Stéphanie C.

Père Emmanuel Gougaud, délégué diocésain des Yvelines pour les Relations avec le judaïsme :

“Cette session de formation nous a permis de vivre un temps inédit et programmatique sur notre diocèse. Inédit car c’est la première fois que le Service pour les relations avec le judaïsme collaborait avec la Direction diocésaine de l’enseignements catholique. C’est un beau signe de la transversalité de l’Eglise des Yvelines et de la mutualisation de nos ressources. Programmatique car il montre et révèle le sens d’un service diocésain pour les relations avec le judaïsme. Il s’agit évidemment de dialoguer avec les croyants juifs en vue de créer des liens. Il propose également un dialogue  avec le judaïsme intérieur au christianisme mais souvent occulté. Il ne s’agit pas de faire de l’érudition mais de devenir davantage disciple du Christ. Jésus est juif et il vient accomplir la révélation au peuple juif. Malheureusement, beaucoup de chrétiens ont cru à tort que Jésus venait abolir et donc que l’on pouvait se passer du judaïsme. Cela a entraîné un amoindrissement et même un affaissement de la relation avec le Christ. Le christianisme perd alors sa spécificité pour devenir une religion parmi les autres avec une morale souvent austère et démodée. Depuis le concile Vatican II, nous sommes invités à une nouvelle évangélisation. Cela commence par nous évangéliser nous les premiers. La rencontre avec le judaïsme, religion de Jésus, ne peut que fortifier notre foi en Jésus. Elle permet d’encore mieux actualiser le mystère de l’incarnation du Fils de Dieu, Dieu avec nous. Elle nous offre aussi des moyens et des inspirations dans le cadre de la transmission de la foi et de la religion vécue en famille. Je suis donc plein de gratitude pour les organisatrices de ces deux belles journées. Je remercie la Direction diocésaine de l’enseignements catholique, particulièrement Monsieur Vendroux et Madame Furia, de leur confiance et de leur soutien. Je forme le vœu que cette heureuse initiative se renouvelle !”

Conférences et ateliers :

  • Découvrir le chemin d’une réconciliation qui peut faire sens dans le monde actuel,
  • Histoire des relations entre juifs et chrétiens,
  • Enracinement et éclairage de nos fêtes dans la tradition juive,
  • Notre Père : prière juive ? prière chrétienne ?
  • Les histoires bibliques… nos histoires d’aujourd’hui ; l’art du questionnement.

Bibliographie proposée : 

  • Juifs et Chrétiens à l’évidence : Mgr d’Ornellas, JF Bensahel
  • Catéchisme de l’Eglise Catholique
  • La Promesse : JM Lustiger
  • L’Unique Alliance de Dieu – Jésus de Nazareth : Benoit XVI
  • Le Peuple Juif et ses Saintes Ecritures – Notre pour une correcte présentation des Juifs et du judaïsme dans la catéchèse et la prédication : Commission pontificale pour les relations avec le judaïsme.

Contact : Véronique ARTRU – veronique.artru@gmail.com