Logo diocèse de Versailles

Les ateliers Saint Joseph


Pour contribuer au financement de l’église Saint-Joseph Le Bienveillant, les paroissiens se retroussent les manches depuis septembre au sein des Ateliers Saint-Joseph et ont mutualité leurs talents pour une vente qui aura lieu le 11 mai 2019. Anecdotes d’une initiative pleine de ressources !

Les ateliers Saint-Joseph ont été lancés à la messe de rentrée et ils regroupent des paroissiens deMontigny-Voisins au sein de 26 ateliers : couture, travail du cuir, de la porcelaine, jeux en bois, objets déco, broderie, tricot, boîtes à tisane, bijoux, verre gravé, photos d’art, dessin, peintures et bougies…. mais aussi vin, confitures, cuisine alsacienne.

Quelques retours de la ruche !

“Ce qui était motivant dans cette proposition d’Ateliers Saint-Joseph-le-Bienveillant, c’était la définition d’objectifs non pas financiers (quoique !) mais bien le partage de talents, les nouvelles connaissances (sans distinction d’âge ou de provenance), les échanges et le travail participatif. Peut-être nos oeuvres séduiront-elles des acheteurs à la vente paroissiale mais, d’ores et déjà, les sorties de messe voient de nouveaux groupes se former à partir de ces expériences communes : objectif atteint, donc.” se réjouit Sylvie.

J’ai été touchée de voir ces paroissiens dégager du temps régulièrement pour les ateliers Saint Joseph. (…) Quelle force d’être plusieurs et d’arriver à harmoniser les compétences, les goûts. Cela a vraiment été un travail collectif. On peut dire que chaque boîte à été faite par tous et quel amour mis par chacun dans les finitions ! ” témoigne France “L’atelier Lampe cerceau a fonctionné différemment. Les personnes, dont certaines en activité professionnelle, se retrouvaient le soir pour apprendre la technique et repartaient avec le matériel pour avancer à leur rythme, chez elles. Mais cela  a suffi pour créer de belles rencontres. Une maman a même  trouvé un stage pour sa fille auprès d’un membre du groupe. Quelle belle providence.”

Elisabeth de l’atelier confiture se souvient du tour des coings  : “Au bout de 2 heures tout bouillonne gentiment dans la marmite, les échanges de nouvelles, les infos, la santé des uns et des autres, tout est passé (à la moulinette) dans nos papotages… et nous nous donnons rendez-vous pour la fournée de poires qui ne va pas tarder. Bref la confiture, c’est convivial, et ça sent bigrement bon l’amitié.”

Bienveillance, entraide et convivialité sont bel et bien les signes distinctifs de ce beau projet paroissial qu’est Saint Joseph le Bienveillant avant même qu’il ne sorte de terre.

Un projet de longue haleine

La paroisse de Montigny-Voisins, sur le territoire de Saint Quentin en Yvelines, bénéficie de 3 petites églises : Saint Martin à Montigny et Notre Dame en Sa Nativité à Voisins, églises historiques des villages anciens, ainsi que Saint Pierre du Lac bâtie à la fin du siècle dernier.

Ces églises sont petites et ne permettent pas une organisation harmonieuse de la vie paroissiale. Aussi, depuis la création de cette paroisse il y a plus de 10 ans, Monseigneur Aumonier a souhaité que soit construit une grande église à la fois pour permettre l’accueil des nombreux paroissiens, mais aussi pour manifester de façon plus visible la présence et le dynamisme des catholiques sur le territoire de cette agglomération nouvelle qu’est Saint Quentin en Yvelines. Par son architecture* du XXIème siècle alliant l’audace des formes et l’ancrage spirituel dans la tradition, Saint-Joseph-le-Bienveillant prendra sa place dans l’Eglise des Yvelines comme le témoin de la foi des hommes d’aujourd’hui.

Autour des curés successifs, sous la maîtrise d’ouvrage de l’évêché, des paroissiens ont travaillé pour que ce projet prenne forme. Depuis 2015, le projet est devenu plus réel, avec un nom (Saint-Joseph-le-Bienveillant), une position géographique (au cœur de la paroisse, sur le terrain de la Remise dans la ville de Voisins le Bretonneux), une dimension (église de 800 places et centre paroissial), un calendrier (permis de construire avant l’été 2019, première pierre début 2020, première messe en 2021) mais aussi un coût. Ce projet ne peut se réaliser sans des dons. Tous les dons sont importants, toutes les initiatives sont les bienvenues, comme celle des Ateliers Saint Joseph.

Merci aux abeilles qui ont contribué à cet article. 

 

*La conception de l’ensemble a été confiée au Père Marko Rupnik, directeur du Centre Aletti à Rome, et au cabinet parisien d’architectes AGAPE.

Autres articles sur le même sujet :