Logo diocèse de Versailles

Ordinations sacerdotales : témoignages des 9 futurs prêtres.


Ils seront ordonnés prêtres le dimanche 30 juin 2019. Ils témoignent en quelques mots de leur parcours et de leur joie de répondre à l’appel du Seigneur. Nous pouvons nous associer à leur action de grâce et prier pour eux.

François-Xavier Colin

J’ai trente-trois ans. J’ai été éduqué par mes parents dans l’amour et la foi au sein d’une grande famille. Vers l’âge de huit ans, à l’occasion d’une adoration eucharistique, j’ai fait l’expérience spirituelle de la présence réelle de Jésus. L’Eucharistie est alors devenue le point de référence de toute ma vie. A partir de l’adolescence, j’ai hésité dans ma réponse à l’appel à donner ma vie dans le sacerdoce. Mais Dieu est persévérant et après avoir longuement étudié et voyagé, je me suis rendu à Celui qui donne la vraie paix de l’âme : je suis entré au séminaire. Et maintenant, au terme d’une riche et belle année de service comme diacre à Trappes, je vais devenir prêtre pour Dieu, son Eglise et tous ceux que le Seigneur me donnera d’aimer et de servir. « Le Seigneur fit pour moi des merveilles, saint est son nom. » (Lc 1, 49)

Jacques Frachon

« J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu qui est toute ma joie » (Ps 42, 4)
Cela fait presque 15 années que je discerne cet appel au sacerdoce qui s’accomplit aujourd’hui dans cette configuration au Christ prêtre et serviteur ! C’est au sein d’une famille aimante et chrétienne de 4 garçons que ma vocation a pu grandir à travers divers engagements comme servant d’autel et chef scout mais aussi comme simple étudiant en école d’architecture, témoignant humblement de ma foi. Mais aussi à travers l’exemple de prêtres et de moines de mon entourage, j’ai pu me poser cette question : « Pourquoi pas moi ? ». Le chemin vers le sacerdoce a été rempli de joies et d’épreuves qui m’ont permis de connaître toujours davantage le Seigneur et de pouvoir le choisir à nouveau quotidiennement tout en connaissant mes forces et mes faiblesses. C’est dans l’action de grâce et avec une immense joie que je reçois humblement la charge de pasteur au sein du diocèse où j’ai grandi et pour le service de l’Eglise toute entière.

Adrien Comerre

Issu d’une famille catholique qui nous a fait connaître le Christ dès notre enfance mon frère et moi, nous avons vécu en différents endroits durant nos jeunes années. Arrivés à Versailles en 2004, c’est dans ce diocèse que j’ai approfondi et muri ma foi ; c’est là que j’ai reçu le sacrement de confirmation qui a été le lieu d’un engagement de plus en plus personnel à la suite du Christ et de son Église.
Après l’obtention du baccalauréat, j’ai poursuivi mes études par trois années de Droit. Ces années ont été pour moi l’occasion de découvrir les missions du prêtre diocésain et m’ont permis de répondre finalement à l’appel du Seigneur en entrant au séminaire. Les sept ans de formation m’ont davantage ajusté au Christ et ont affermi mon engagement.
Aujourd’hui, c’est pour moi une grande joie de suivre le Christ et de le faire en servant l’Église présente dans le diocèse de Versailles.

Gabriel Rougevin-Baville

« Dieu, je te cherche dès l’aube, mon âme a soif de toi, ma chair te désire. Toute ma vie, je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton Nom. » (Ps 62)
Après quatre ans de médecine, entrer au séminaire a d’abord été une question de désir : désir de Dieu, de le connaître, de l’annoncer comme seul bonheur de l’homme. Huit ans de formation ont creusé et purifié cette soif, et m’y ont fait voir l’appel de Dieu. J’ai compris que mon désir rejoignait le sien, qui ne se comprenait que dans sa volonté de salut pour tout homme.
Devenir prêtre, c’est donc épouser le désir de Dieu qui aime les hommes, ne veut en perdre aucun, et qui les sauve par l’offrande du Christ. C’est être consacré au service de l’amour miséricordieux du Père : en rendant l’homme à sa dignité de fils de Dieu par les sacrements qui le font déjà entrer dans la vie éternelle ; en enseignant la vérité qui vient de Dieu et qui rend libre ; en servant la communauté chrétienne, pour que Dieu en fasse une société animée par la charité et le souci des plus pauvres.
Priez pour moi : que Dieu fasse de moi un prêtre saint, doux et humble de cœur. Qu’en étant son fidèle ministre, je fasse connaître et aimer le Christ, unique Bon Pasteur.

Godefroy de Sevin

Le Fils donnera la vie éternelle à tous ceux que le Père lui a donné (Jn 14, 2), nous enseigne Jésus au soir de la Cène. Baptisés dans le Christ, nous avons reçu cette vie éternelle qui fait de nous des fils, et qui nous invite à regarder le monde comme habité par la soif de Jésus. En recevant le sacerdoce, je choisis le Christ et lui consacre ma vie pour qu’il y soit mon plus grand désir et qu’il devienne le désir de ceux vers qui je serai envoyé. Mais je choisis aussi l’Eucharistie, la Miséricorde et le service de tous pour combler ce désir et cette soif en trouvant Jésus dans la charité qu’exerce ainsi le prêtre. Afin d’être toujours fidèle au Christ et d’avancer généreusement vers la sainteté, je me recommande à votre prière : que je sache porter à Jésus ceux que le Père lui a donnés pour qu’ils reçoivent de Lui la vie éternelle.

Alexandre Descamps

L’appel du prophète Samuel résonne d’une manière toute particulière dans ma vie. Trois appels ont été déterminants sur mon chemin de foi : appel à servir à l’autel, appel à servir dans le scoutisme, appel à servir auprès des jeunes de 5ème de l’aumônerie. Il m’a fallu du temps pour comprendre que le Seigneur m’appelait à devenir pêcheur d’hommes, à tout quitter pour marcher à sa suite. Mais le Seigneur est patient. Petit à petit, j’ai pu découvrir qu’en m’appelant à le servir comme prêtre, il m’appelait au bonheur. Je n’avais plus qu’à oser Lui faire confiance. Je remercie tous ceux que le Seigneur a mis sur mon chemin et qui m’ont permis de répondre « oui » à l’appel du Seigneur dans le don de ma vie.

Stéphane Fonsalas

Je suis né et ai grandi au milieu de personnes aimantes et dévouées tant catholiques qu’athées. La foi que j’ai découverte par le catéchisme et le scoutisme a ainsi été sans cesse interrogée par la vie de mes proches.
Mais au cours de mon chemin le Seigneur m’a soudainement séduit pendant une confession. L’amour que j’ai ressenti était tel que je voulais absolument le transmettre à tous et donner ma vie pour cela.
Ma foi s’est ensuite nourrie d’une expérience de volontaire MEP en Asie puis au cours du séminaire. Ordonné diacre en septembre, j’ai expérimenté la profondeur du don de l’ordination et je m’offre maintenant au Seigneur et à vous pour que la miséricorde de Dieu puisse toucher toujours plus le monde.

Christophe Roumegous

J’ai 37 ans et je suis originaire des Landes. Ingénieur en informatique, j’ai habité 7 ans à Poissy avant d’entrer au séminaire. Ma vocation est simple : oui ou non, Jésus est ressuscité ? Oui ou non, la foi en Dieu le Père, en Jésus son Fils unique et en l’Esprit-Saint, est nécessaire pour que l’homme soit sauvé et obtienne la vie éternelle ? Oui ou non, cette foi change la vie et transforme le monde défiguré par la haine, la division et le péché ? Oui ou non, ignorer Dieu, le Christ et l’Église est un grave obstacle au bonheur de l’homme ? Oui ou non, j’aime Dieu et les hommes ? Alors, pour que le Christ bouleverse les cœurs des hommes et les sauve, quelle joie de devenir prêtre !

Olivier Rousseau

Depuis ma confirmation en fin de collège, j’ai progressivement et difficilement entendu l’appel de Jésus-Christ à le servir en son Eglise. Les rencontres et les amitiés nouées depuis le Frat à Lourdes, en étant chef scout, en licence d’économie et en voyageant seul et loin ont été déterminantes pour oser prendre une année pour discerner. A la Maison St Jean Baptiste, au séminaire diocésain et en année de mission au Brésil, j’ai saisi que le Seigneur me souhaite heureux et donné comme prêtre en paroisse dans les Yvelines. Après ces années de séminaire, grâce à la vie de prière, à l’accompagnement reçu, aux études et à la découverte joyeuse de la vie en paroisse, et au terme de cette belle année de service diaconal dans la paroisse de Verneuil-Vernouillet, c’est avec une profonde et paisible joie que je me présente aujourd’hui pour être prêtre, missionnaire et serviteur.