Logo diocèse de Versailles

L’appel décisif, une étape clé du parcours des catéchumènes


L’Eglise des Yvelines est en fête ! Cette année encore ce sont près de 300 personnes, adultes et jeunes de moins de 18 ans qui ont été appelés lors de deux cérémonies émouvantes.

Qu’est ce que l’appel décisif

«  L’Église procède à l’appel décisif, c’est-à-dire au choix et à l’admission des catéchumènes jugés aptes, en raison de leurs dispositions, à participer à l’initiation sacramentelle au cours des prochaines fêtes pascales » (RICA n°127)

Revêtus de leur écharpe violette, reçue de leur parrain ou marraine, (signe par sa couleur, du chemin qu’il reste à parcourir en ce temps de carême, jusqu’au baptême) les catéchumènes sont appelés par l’évêque aux sacrements de l’initiation chrétienne : baptême confirmation et eucharistie. C’est un appel personnel et communautaire. Chacun signe un registre spécial, en signe de sa réponse.

« Les parrains et marraines exercent publiquement, pour la première fois, leur fonction : ils s’avancent avec les catéchumènes, ils leur rendent témoignage devant l’assemblée, et peuvent les aider à inscrire leur nom au registre des futurs baptisés » (RICA 130)

Les communautés paroissiales sont invitées à soutenir les catéchumènes par la prière mais aussi par la convivialité pendant le carême puis tout le temps pascal pour entrer tous ensemble dans la joie de Pâques.

Appel décisif des jeunes

137 catéchumènes (109 collégiens et 28 lycéens) issus de l’enseignement catholique, des aumôneries publiques ou des paroisses accompagnés d’au moins un proche se sont retrouvés en début d’après midi du 29 février 2020 pour un temps fort au lycée ND du Grandchamp à Versailles. Accueillis par Mgr Valentin, rassemblés en musique avec N’Joy, autour du OUI qu’il allaient prononcer, ils se sont ensuite répartis par groupes (lycées, collégiens, parents, parrains/marraines) pour réfléchir encore au sens de leur engagement. Mgr Valentin a ainsi pu remercier les parents : « en les laissant libre de demander le baptême, vous leur donnez la vie une deuxième fois ». 

Tous ont rejoint la cathédrale Saint-Louis pour la célébration animée par le petit choeur de la cathédrale. Mgr Valentin a souligné dans son homélie le désir des jeunes de connaître Jésus exprimé nettement dans les lettres de demande de baptême. “Vous le connaissez déjà, a t’il poursuivi, mais il faut le re-connaître ; le chemin à parcourir n’est que de 25 cm … c’est celui du cerveau au cœur ! En fait, c’est la distance qu’il vous reste à parcourir jusqu’au baptême – c’est celle au bout de laquelle vous direz : « je te choisis pour être mon ami ». Il a conclu avec cette question que chacun pourra se poser : « Sur qui je peux m’appuyer pour bâtir ma vie ? A qui je donne ma confiance ? »

La journée s’est achevée avec la traditionnelle photo des jeunes appelés entourant Monseigneur Valentin suivie d’un goûter.

Appel décisif des adultes

La collégiale de Mantes a une fois de plus vibré de joie en ce 01 mars 2020 : 180 catéchumènes venant de 50 paroisses du diocèse, mais aussi d’aumôneries d’hôpitaux et de prison. Beaucoup de jeunes cette année entre 18 et 30 ans et toujours une diversité des âges, des origines, des milieux de vie qui montrent combien le message du Christ est universel.
C’était magnifique ! Un très beau moment ! La joie des catéchumènes est contagieuse !” témoigne enthousiaste, l’une des personnes présentes. “Et en même temps ce qui m’a marqué c’est l’atmosphère solennelle de la célébration, ces catéchumènes qui se sont levés avec gravité pour répondre haut et fort “me voici” à l’appel de leur nom.”
On constate Quand on lit les lettres de demande de baptême, un parcours très profond, très mûri explique Catherine Chevallier, responsable diocésaine du catéchuménat des adultes. Le nombre de demande est en hausse malgré la crise que traverse l’Eglise ; c’est un signe d’Espérance, le signe que le Seigneur travaille.”