Logo diocèse de Versailles

Des laïcs en mission au service de l’ Eglise en Yvelines


Le Service d’accompagnement des laïcs en mission (SALME) discerne, écoute, soutient et forme tout au long de l’année les femmes et les hommes qui acceptent une charge ou une fonction particulière, confiée par l’évêque, au service de l’Eglise locale, les « Laïcs en Mission Ecclésiale ou LME ».

Actuellement 430 laïcs en mission écclésiale oeuvrent dans notre diocèse dont 200 répartis dans l’une des 48 paroisses ayant une équipe d’animation paroissiale (EAP).
Les autres missions diocésaines sont essentiellement les aumôneries de l’enseignement public, les aumôneries d’hôpitaux, de prisons, les aumôneries étudiantes et celles des gens du voyage.
S’ajoutent les 11 familles foyers d’accueil, dont la mission toute particulière mêle vie quotidienne et témoignage chrétien ; véritable présence d’église au cœur de la ville ou du village.
Enfin 115 laïcs en mission sont appelés auprès des services diocésains investis en pastorale. Les membres des services diocésains animent leur réseau, coordonnent les projets, déploient les orientations diocésaines et assurent des formations.


Le SALME, composé de 13 personnes dont 6 accompagnatrices de groupes de relecture de pratiques pastorales, prend soin de ces baptisés engagés dans une mission d’Eglise. Ce service diocésain a été créé en septembre 2003 pour exprimer la sollicitude de l’évêque auprès des laïcs en responsabilité et les soutenir dans l’exercice de leur mission. Il met en oeuvre l’accompagnement pastoral nécessaire au niveau des personnes et des communautés.

Des formations tout au long de la mission

Tous ceux qui acceptent pour la première fois une mission diocésaine bénéficient d’une formation initiale dont l’édition 2020 s’est déroulée samedi 10 octobre dernier. 
Mgr Aumonier a souhaité cette journée pour qu’ils découvrent l’Eglise peuple de Dieu, corps du Christ et temple de l’Esprit-Saint ; qu’ils s’imprègnent de la dimension diocésaine de leur mission pour comprendre comment toute action pastorale s’inscrit dans la mission de l’Église et particulièrement dans celle de l’évêque.
Ensuite, au cours de la mission, des formations pratiques sont proposées, par exemple sur la conduite de projet pastoral ou sur l’équilibre de vie.


Le ressourcement spirituel est un point de vigilance essentiel et le SALME prend soin de proposer régulièrement des temps de relecture – en équipe ou en individuel, des temps de désert ou de récollection dans l’un ou l’autre des centres spirituels du diocèse. “Les laïcs en mission manifestent toujours beaucoup de bonne volonté et d’engagement mais il s’agit de tenir dans la durée. Les responsabilités sont importantes et ce qui est commun à toutes les missions c’est le discernement en toute situations. Cela demande parfois de prendre du recul ou d’être accompagné spirituellement. Notre rôle est d’être disponibles, à l’écoute pour ne pas qu’un laïc en mission se décourage.” explique Anne Sudan, responsable du SALME.

On rappelle souvent que le compagnonnage avec le Christ doit avoir la priorité sur le “faire” ; qu’il est important de se ménager du temps pour boire à la source qu’est le Christ.” C’est dans ce but que l’équipe du SALME a créé il y a quatre ans, un livret d’accompagnement pour le ressourcement de la vie spirituelle, livret enrichi chaque année de nouveaux encarts (la prière, les psaumes,…)

L’envoi en mission, une étape clé

Les laïcs sont engagés – en langage écclésial on dit “appelés” par des responsables pastoraux pour recevoir une mission puis ils sont ensuite officiellement envoyés en mission au cours d’une messe d’envoi, idéalement sur le terrain de leur lieu de mission, au plus près du public avec lequel ils collaboreront. Ainsi, un aumônier d’hôpital sera envoyé en mission dans la chapelle de l’hôpital, un membre d’Equipe d’animation paroissiale recevra sa lettre de mission des mains de son curé devant l’assemblée paroissiale. La remise de la lettre de mission officialise la mission et offre légitimité et visibilité. La lettre décrit l’ensemble de la mission, et les conditions d’exercice (objectifs, collaborations, compétences et formations, durée, statut…)
Cette année, l’envoi en mission des nouveaux membres des services diocésains s’est déroulé à la cathédrale de Versailles en présence de Mgr Aumonier le 8 octobre dernier. Notre évêque a longuement évoqué l’importance de prier l’Esprit-Saint : “La question qu’il convient de se poser régulièrement est : avons-nous encore l’Esprit-Saint ? L’Esprit nous a été donné mais il n’est pas un chéquier que l’on effeuille au fur et à mesure. Demandons intensément l’Esprit-Saint les uns pour les autres, prions-le, écoutons-le ; Il est celui qui fait aimer et qui donne de regarder le Dieu invisible...”