Logo diocèse de Versailles

Eucharistie et vie consacrée : un sujet qui nous concerne tous


Le confinement du printemps 2020 et la crise sanitaire toujours en cours ont éprouvé notre lien à l’Eucharistie. Les quelques 300 consacrés de notre diocèse ont comme nous manqué du Pain de Vie. Ils nous invitent à partager le fruit de leur réflexion et leur prière.

Chaque année une journée diocésaine pour les consacrés est organisée : pèlerinage, retraite ou journée thématique.
La journée 2020 avait pour thème “Eucharistie et vie consacré suite au premier confinement”. Annulée en raison du deuxième confinement, les consacrés ont tout de même travaillé la question et souhaitent faire part aux diocésains de leurs réflexions à travers des témoignages écrits et une table ronde en direct, le dimanche 07 février à 17h00.

Une réflexion menée sur le lien à l’Eucharistie

Ces témoignages font écho à ce que les fidèles ont eux-même  pu éprouver en l’absence de messe. L’impossibilité de se rendre à la messe a bouleversé le rapport des fidèles à l’Eucharistie et à l’Église comme corps du Christ.

Ainsi Annick Andrier écrit-elle : “Consacrée au cœur du monde, j’ai donc désiré patienter (de la racine ‘pati’-‘souffrir’), avec tous les autres baptisés. Oui, la privation de la communion sacramentelle fut douloureuse. Mes premières participations à la messe télévisée ne furent pas sans larmes. (…)  Cette privation de l’eucharistie fut également l’occasion pour moi de relire la façon dont je suis présente à chaque messe, la façon dont je communie…

Comme tant de fidèles, elle a été marquée par de nombreux signes sensibles lors du retour des célébrations : “En ce dimanche 24 mai, les cultes sont enfin autorisés. Les cloches sonnent à nouveau l’appel au rassemblement et la joie des retrouvailles. Je savoure ce chant des cloches… Y aurais-je prêté attention avant le confinement ? Je me suis attardée à regarder la communauté rassemblée, et surtout la procession de communion à laquelle je suis souvent sensible, procession qui n’est pas simplement une file d’attente mais véritablement une Église en marche vers son Époux. Quelle joie de voir l’Église s’approcher de son Époux. « Heureux les invités au repas du Seigneur » !

On peut aussi à travers ces écrits mieux cerner le lien qui existe entre les consacrés et l’Église diocésaine et les communautés paroissiales : “Je n’oublie pas de porter à chaque eucharistie celles et ceux pour qui j’ai tant prié, tous les membres du Corps ecclésial éloignés de la communion sacramentelle pour diverses raisons. (…) Je peux dire, dans l’action de grâce, que ce temps de confinement sans eucharistie m’a fait grandir dans la prière, « pour la gloire de Dieu et le salut du monde », la raison d’être de l’Église et de ma consécration.” écrit encore Sr Annick en conclusion de son témoignage. 

Sr Cécile Malizambo Burindi est membre avec deux autres sœurs de la petite communauté des sœurs du Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie de Kongolo (Cimko) installée à Chanteloup-Les-Vignes. Voici un extrait de son témoignage : “Les fêtes pascales, nous les avons vécues en « privé » avec les 3 prêtres de la paroisse dans des églises vides. Je me rappelle encore la célébration de la Cène le Jeudi saint : moment de joie mêlée d’émotion suite à l’absence physique de nos paroissiens. (…) Jamais peut-être le peuple de Dieu n’a été aussi présent pour nous que dans ces célébrations de la Semaine Sainte. Oui, l’Eucharistie vécue pendant le confinement a porté des fruits en abondance pour notre vie de consacrée dans l’Église avec tous nos frères et sœurs. Une nouvelle expérience de communion entre nous et une nouvelle expérience de communion avec beaucoup, au-delà des quelques personnes rassemblées autour de la table.”

Lire la synthèse des 26 contributions réalisée par les sœurs bénédictines de Blaru.

Par ailleurs, la paroisse de Rambouillet a réalisé une série vidéo de catéchèse sur l’Eucharistie accessible à tous.

Une table ronde diffusée en direct sur Zoom

A la question, « Qu’est-ce qui est essentiel dans nos vies ? », les consacrés pourront nous apporter leur témoignage et des réponses intéressantes. Ils nous diront tout particulièrement la place de l’Eucharistie dans une vie de consécration à Dieu. 
 
 
Cette table ronde animée par le P. Gaultier de Chaillé, curé de Villepreux – Les Clayes aura pour intervenants :
  • Annick Andrier, vierge consacrée – groupement paroissial Elancourt – Maurepas – Coignières – St-Rémy
  • Sr Lydia Vauthier, congrégation ND du Cénacle – Versailles
  • Sr Jean-Samuel, congrégation des soeurs apostoliques de St Jean – Versailles
  • Mgr Bruno Valentin, administrateur diocésain
Merci de vous inscrire par mail auprès de communication@catholique78.fr et obtenir le lien zoom qui vous donnera accès à la table ronde.
 

2 février : fête de la vie consacrée

N’oublions pas de prier spécialement le 2 février pour les 300 religieux, laïcs consacrés, vierges consacrées et membres des instituts séculiers présents dans les Yvelines. La moitié sont en activité dans des domaines variés et participent à la vitalité spirituelle de notre diocèse. Pour accompagner, notre prière tout au long de l’année, il existe le Monastère Invisible, communauté virtuelle de priants s’appuyant sur un support trimestriel édité par le service des vocations.