Logo diocèse de Versailles

Notre évêque


Mgr Éric Aumonier est évêque de Versailles depuis le 25 février 2001. Il a choisi pour devise épiscopale: Avance au large ! Parole de Jésus à Simon (Lc 5, 4),  reprise par Jean-Paul II dans sa lettre apostolique sur les défis de l’évangélisation au début du nouveau millénaire (Novo millenio ineunte, janvier 2001).

Blason de Mgr AumonierLe blason évoque l’Église au pied de la croix avec Marie signifiée par les étoiles et les fleurs de lys.

Né le 22 février 1946 à Paris, Monseigneur Aumonier est licencié en philosophie et docteur en théologie.
Il est ordonné prêtre le 2 juillet 1971 pour le diocèse de Paris.

A la fin de ses études au séminaire français à Rome et à l’université Grégorienne, il est nommé vicaire en 1973 à Saint-Ferdinand des Ternes et aumônier du Lycée Carnot, puis en 1977, professeur de théologie et directeur spirituel au séminaire Saint-Sulpice d’Issy-les-Moulineaux.
Supérieur en 1984 de la maison de propédeutique parisienne Saint-Augustin à sa fondation, puis en 1990 du Séminaire diocésain de Paris, il est ordonné évêque de Paris le 11 octobre 1996, auxiliaire du cardinal Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris.
Nommé évêque de Versailles le 11 janvier 2001, il succède à Mgr Jean-Charles Thomas et est installé à la cathédrale de Versailles le 25 février 2001.
Depuis 2001, Mgr Aumonier a ordonné de nombreux prêtres et diacres permanents incardinés dans le diocèse. Il a ouvert une année de fondation spirituelle préalable à l’entrée au séminaire, la Maison St Jean-Baptiste (septembre 2002) et réouvert le 1er cycle du séminaire diocésain en octobre 2006 (Séminaire de Versailles – Maisons Pierre de Porcaro).

Deux nouvelles églises ont été consacrées : Ste-Thérèse à Chatou (19/11/2003) et Jean XXIII à Sartrouville (30/03/2008), le lycée d’enseignement catholique Jean-Paul II a été ouvert en septembre 2009.

L’évêque a publié cinq lettres pastorales dont : « Avance au large, avance en profondeur » (01/2003) où il expose ses objectifs pastoraux : Favoriser l’union des fidèles au Christ pour développer la mission. « Un baptême à vivre ! » (30/03/2010) pour présenter le thème du premier synode diocésain convoqué en Yvelines depuis le Concile Vatican II. « Tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » développe les sacrements d’initiation que sont le Baptême, la Communion et la Consécration et s’adresse à tous, du catéchiste au fidèle diocésain.

Le synode diocésain convoqué par Mgr Aumonier en 2010-2011 se poursuit au quotidien au coeur de notre communauté diocésaine et de nos communautés paroissiales. Les décrets s’affinent encore et toujours et se mettent en oeuvre. Une expérience à poursuivre et à vivre ensemble pendant encore plusieurs années, selon le désir de notre évêque.

 

Mgr Aumonier a publié ainsi 16 décrets et 15 appels porteurs pour la vie de l’Eglise catholique en Yvelines et son déploiement dans les dix années suivant le synode, soit jusqu’en 2021. 

Consulter les_conclusions_du_synode_2010-2011

Un synode est un processus organisé et normal dans la vie de l’Église, délimité dans le temps avec une organisation définie, qui a pour but d’aboutir à des décisions concrètes, au service de l’ensemble du diocèse. Convoqué par le pape ou l’évêque d’un lieu, il permet de réfléchir à la situation et la vie de l’Église catholique universelle ou celle d’un diocèse.

Le synode diocésain a réuni 23 630 participants. 3 141 propositions ont été déposées, qui ont permis à notre évêque de donner à l’Eglise catholique des Yvelines des orientations pour les années 2011 à 2021 :

  • une lettre pastorale avec six convictions et trois souhaits
  • 16 décrets pour de nouveaux projets, dont 2 confiés aux paroisses : valoriser le dimanche et développer la prière en semaine
  • 15 appels à la conversion adressés aux baptisés, aux paroisses et aux communautés.

Il a favorisé la rencontre en équipe de personnes de tous horizons, autour de la question du baptême à vivre au quotidien. Ces équipes ont donné un élan dans notre diocèse, certaines continuent sous des formes diverses.

Les fidèles sont tous concernés par les conclusions du synode, comme le rappelle non sans humour notre évêque :

 

Quand vous me dites qu’il faut que le diocèse, qu’il faut que l’évêché, qu’il faut que l’évêque fasse ci fasse ça, qu’on crée une maison, deux maison, trois maisons…., vous me dites ça parce que vous vouliez vous y engager vous-mêmes ! ! !

Mgr Aumonier, 4 juin 2011

2018

  • 06 mars
    • 09h30 – Réunion des Tutelles congréganistes à la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique
    • 14h00 – Réunion du Conseil de tutelle diocésain à la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique
  • 08 mars
    • Messe pour les familles ayant perdu un proche dans l’année à l’église Saint-Antoine-de Padoue du Chesnay
  • 09 mars
    • Conseil épiscopal à l’évêché
  • 10 mars
    • Rencontre avec les adolescents catéchumènes au lycée Grandchamp suivie de la célébration de l’appel décisif à la cathédrale Saint-Louis
  • 11 mars
    • Messe au Cap Saint Jacques
  • 13 mars
    • Rencontre et déjeuner avec les prêtres aînés, à l’évêché
    • Conseil d’administration de l’Association diocésaine de Versailles
  • 15 mars
    • Réunion des doyens à l’évêché
  • 16 mars
    • Conseil épiscopal à l’évêché
  • 17 mars
    • Confirmations des jeunes du Collège Sainte-Thérèse à l’église Notre-Dame-de -l’Assomption de Bougival
  • 18 mars
    • Messe à l’église Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye
  • 19 mars
    • Assemblée plénière des évêques à Lourdes
  • 24 mars
    • Journée des médecins et sages-femmes au Foyer de Charité de Poissy

L’évêque s’entoure de plusieurs conseils.

Au 1er septembre 2015, l’évêque est assisté par

Le conseil épiscopal restreint

  • P. Patrick Bonafé

    Vicaire général.

    Le vicaire général aide l’évêque dans le gouvernement du diocèse tout entier et veille à la bonne organisation et au bon fonctionnement des différents conseils et services du diocèse.

  • P. Xavier ChavanePere Xavier Chavane

    Vicaire épiscopal pour les doyennés de Poissy, de Mantes-la-Jolien de Meulan, il est également  vicaire épiscopal pour la pastorale des cités, les milieux populaires et la mission ouvrière (2013 – 2016). Il est curé des Mureaux.

  • P. Etienne Maroteaux

    P. Etienne Maroteaux

    Vicaire épiscopal pour les doyennés de Sartrouville et de Saint-Germain en Laye.

    Il est curé du groupement paroissial de Houilles-Carrières.

  • P. Benoît ChevalierPere Benoit Chevalier

    Vicaire épiscopal chargé du diaconat permanent.

    Il est curé du groupement paroissial de Bailly – Noisy.

  • P. Bruno Valentin

    Vicaire épiscopal pour les doyennés de Saint-Quentin, de RambouilletP. Bruno Valentin et de Maule – Montfort – Houdan.

    Il est curé du groupement paroissial de Montigny-Voisins.

 

Nommés par l’évêque, les vicaires épiscopaux sont chargés d’une partie du diocèse dans laquelle ils résident généralement. Répartis en doyennés, ils en ont la responsabilité pastorale et y sont les représentants officiels de l’évêque.

Le conseil épiscopal élargi

Père Jean-Marc Bot

  • P. Jean-Marc Bot

    Délégué diocésain (coordinateur) du pôle vie chrétienne adulte.

 

  • D_Duquenoy_PhilippePhilippe Duquenoy

    Délégué épiscopal pour la Diaconie des Yvelines.

 

  • Hervé GiaumeHerve Giaume

    Econome diocésain

 

  • Geneviève Guilhem-Ducleon

    Responsable des Aumôneries de l’Enseignement Public et coordinatrice du Pôle Enfance-Adolescence.

 

  • P. Etienne GuilletPere Etienne Guillet

    Responsable du service diocésain de formation et coordinateur du pôle formation.

 

  • Clémence Le Grelle

    Responsable du service Communication.

 

  • P. Mathieu de RaimondPere Mathieu de Raimond

    Coordinateur du pôle jeunes adultes. Vicaire épiscopal en charge de la formation permanente des prêtres.

 

  • Anne SudanSudan_AnneO

    Responsable du service d’accompagnement des laïcs en mission ecclésiale (SALME).

 

  • Olivier RoucherRoucher_Olivier

    Directeur diocésain de l’Enseignement catholique.

 

  • Béatrice TrépanierBéatrice Trepanier

    Co-responsable diocésaine de l’Ecole pour Servir l’Evangélisation.

La cathédrale de Versailles fut bénie en 1754 sous le règne de Louis XV. Elle n’était au début qu’une succursale de la paroisse de Notre-Dame. Elle remplace Notre-Dame comme cathédrale du diocèse au moment du concordat de 1801 et est consacrée en 1843. L’architecte en fut Jacques Hardouin-Mansart, petit-fils de l’architecte de Louis XIV. Elle est un chef d’œuvre de l’art rocaille.

 

Cathédrale Saint LouisOn est frappé par un air de majesté et de simplicité qui se dégage à l’intérieur de l’édifice, une clarté qui provient des baies à lumière au-dessus des grandes arcades de la nef centrale. Les collatéraux et le déambulatoire qui entoure le chœur circulaire sont garnis de chapelles. La plus remarquable est sans aucun doute la chapelle de la vierge avec sa statue de la vierge à l’enfant et sa gloire baroque.

La chapelle de la Providence jouxte à gauche celles de l’Ecce Homo et de Saint-François. On y admirera les bas-reliefs représentant les cinq vertus théologales et les médaillons réalisés par le sculpteur Augustin Pajou.

Bénie en 1754 sous le règne de Louis XV, elle n’était au début qu’une succursale de la paroisse de Notre-Dame. Elle remplace Notre-Dame comme cathédrale du diocèse au moment du concordat de 1801 et est consacrée en 1843. L’architecte en fut Jacques Hardouin-Mansart, petit-fils de l’architecte de Louis XIV. Elle est un chef d’œuvre de l’art rocaille.

La façade comporte deux niveaux surmontés par un fronton triangulaire et une croix dorée, des colonnes doriques et corinthiennes et une grande horloge. Elle est flanquée de deux tours latérales carrées, légèrement en retrait. Le dôme au dessus du chœur, de forme un peu orientale, est terminé par une croix posée sur une sphère dorée, le tout dominant la vaste place Saint-Louis qui fait face à l’église.

L’orgue, chef d’œuvre de menuiserie, réalisé par Alexandre de Cliquot et son fils s’inscrit parfaitement dans le cadre contraignant de la voûte. La chaire de vérité, ornée de raisins, de jasmin et de la flamme du Saint-Esprit, est contemporaine de la construction de l’église et à son côté, le banc d’œuvre en bois sculpté est de style Louis XV ; lesOrgue de la cathédrale Saint-Louis bénitiers à l’entrée de la nef, de marbre blanc, ont une forme de coquille reposant sur une console. Les vitraux de la chapelle de la Vierge représentent les mystères de l’Annonciation et de l’Assomption. Ils proviennent de la Manufacture Royale de Sèvres. Nous pouvons admirer aussi plusieurs tableaux d’artistes tels que Jean Restout, Jean-Baptiste Deshays et plus particulièrement François Boucher avec un « Saint Pierre tentant de marcher sur les eaux ». Enfin, il faut signaler une œuvre contemporaine de Catherine Cairn, un buste de Saint-Louis, installé depuis novembre 2005 devant la chapelle Saint-Louis.

 

https://www.catholique78.fr/entite/166-paroisse-de-versailles-saint-louis-cathedrale/