Logo diocèse de Versailles

Cop 21 : quelques aspects sociaux et économiques


Les documents préparatoires de la Conférence de Paris pour le climat évoquent le principe d’équité et de responsabilité commune, ainsi que la relation intrinsèque entre le changement climatique, l’éradication de la pauvreté et le développement durable. En découlent quelques orientations structurantes du projet d’accord.

Quels sont les principes qui vont irriguer la COP21 ?

Les documents préparatoires de la Conférence de Paris pour le climat évoquent le principe d’équité et de responsabilité commune, ainsi que la relation intrinsèque entre le changement climatique, l’éradication de la pauvreté et le développement durable. En découlent quelques orientations structurantes du projet d’accord.

Equité et responsabilité

Les pays les plus développés sont aussi les principaux responsables des atteintes à l’environnement. Ils sont donc appelés à prendre une part prépondérante dans les efforts à faire pour l’atténuation de ces effets et l’adaptation aux changements climatiques. Les réponses à ces changements doivent être coordonnées avec les actions sociales et économiques. En plus de leurs engagements portant sur les actions à mener sur leur propre territoire, les états en cause envisagent ainsi de consacrer à l’horizon 2020, cent milliards de dollars par an au profit des pays le moins avancés. Un des objectifs de la Conférence est de mettre en place les moyens permettant de réunir ces financements et d’en assurer la mobilisation en toute transparence. Le Fond Vert pour le Climat, créé en 2011 a annoncé en novembre 2015, l’approbation de huit projets, pour un montant de 624 millions de dollars, visant essentiellement des améliorations de la gestion des eaux et la résilience de zones agricoles.

Lutte contre la pauvreté

Selon la Banque Mondiale, la progression actuelle des changements climatiques pourrait faire basculer cent millions de personnes vers l’extrême pauvreté. Les Etats participants à la conférence sont appelés à reconnaître « la relation intrinsèque entre le changement climatique, l’éradication de la pauvreté et le développement durable ». 70 % des pauvres seraient des femmes à qui il est reconnu un rôle particulier. Souvent responsable de la production de nourriture, elles ont des compétences pour s’adapter à l’évolution des réalités environnementales.

Le rapport de la Conférence du 27 novembre 2015, tenue à New-York , vise à établir « un monde débarrassé de sa pauvreté ». Cependant, le texte préliminaire de la Conférence de Paris reste peu explicite sur les moyens correspondants.

« Rendre plus forts les pauvres contre les impacts climatiques » : tel est l’objectif du « Partenariat mondial pour la résilience », résultant d’une initiative privée. L’organisme, disposant de 160 millions de dollars, a dernièrement agréé huit projets visant à améliorer la résistance de zones agricoles sensibles ou de populations fragiles, à l’incidence des changements climatiques.

Une large mobilisation

Au-delà des états, les sujets traités par la COP 21 donnent lieu à un foisonnement d’initiatives ou de prises de positions publiques ou privées. Parmi elles, l’encyclique « Laudate’si » a rendu crédible la voix de l’Eglise Catholique. En établissant le lien entre les préoccupations environnementales et le souci de préserver la terre, notre « maison commune », elle souligne la cohérence de la création de Dieu et le rôle de l’homme, appelé à la préserver et à la cultiver. En soulignant que « tout est lié », elle affiche la nécessité d’un « développement intégral », pour promouvoir tout homme et tout l’homme et prendre en compte la croissance matérielle mais aussi spirituelle de la personne humaine.


 

Prier avec le Pape François

Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que
nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurssans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnéset les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.
Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.
Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.
Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Philippe de Pompignan – le 25.11.2015