Logo diocèse de Versailles

Soeur Marie-Pierre


Témoignage de Sœur Marie-Pierre, Carmel de Saint-Germain-en Laye : "L'appel de mon baptême m'avait engagée sur un chemin de services dans l'Eglise."

 

L’appel de mon baptême m’avait engagée sur un chemin de services dans l’Eglise.

Ce n’est que tardivement que l’appel à la contemplation a pris la voix de Thérèse d’ Avila .« Quel bonheur, ô mon Bien-Aimé d’être unie à vous ! ». Et si, pour m’avoir si fort ébranlée, cette expérience de Dieu était pour moi aussi une vraie et Bonne Nouvelle ?

Alors, j’ai appris l’écoute des signes extérieurs qui confirmaient les intuitions intérieures de l’appel au Carmel. Le Seigneur m’ a conduite pas à pas et m’a tout donné … jusqu’à une communauté de Carmélites pour m’offrir leur compagnie et chanter avec elles « l’heureuse aventure » de …

L’appel à la transformation : passer du « vivre pour Dieu » à un « vivre de Dieu », de« se donner « à « se recevoir » .

A l’école de la Sagesse évangélique méditée « jour et nuit » et de la tradition mystique du Carmel, le défi quotidien est de « demeurer petite et sans force », enfant d’un Royaume caché à l’image de Marie, car l’appel de la Vérité passe dans le secret des cœurs :

le silence et la solitude de la vie d’oraison qui creuse le désir de la Présence Aimée.

la vie communautaire où le désir de la communion fraternelle se rafraîchit à la Source cachée du pardon

Quelle liberté j’ai gagnée à vivre, selon notre Règle « dans la dépendance de Jésus-Christ »