Logo diocèse de Versailles

Une Porte Sainte, pour quoi faire ?


porte sainte

Pourquoi une Porte Sainte ?

Dans la tradition ecclésiale des années saintes une porte spéciale est ouverte dans les quatre basiliques majeures à Rome.

Ces Portes Saintes symbolisent l’accueil dans la maison de Dieu pour y recevoir le pardon des péchés, la remise des pénitences, et rendre grâce dans l’Eucharistie.

Toute démarche de pèlerinage s’achève par le franchissement d’une Porte Sainte accompagnée de la demande de conversion. Selon la volonté du pape François il sera possible de franchir une Porte Sainte dans chaque diocèse. Aussi tous pourront effectuer la démarche de conversion et d’action de grâce en se rendant dans l’église désignée. Une année sainte nous est donnée pour nous convertir et rendre grâce pour les miséricordes de Dieu.

La Porte Sainte est la traduction concrète dans notre quotidien de l’image que Jésus lui-même s’applique dans l’Evangile : « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé » (Jean 10, 9).

Pour le diocèse de Versailles, la porte sainte se situe sur le flanc gauche de la cathédrale (rue Saint-Honoré).

 

Pourquoi franchir une Porte Sainte ?

Lors d’une année sainte, chaque évêque détermine au moins un lieu où les fidèles pourront faire une démarche de pèlerinage à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde. Passer une Porte Sainte c’est la franchir réellement comme acte symbolique de notre désir de voir toute chose à travers le Christ qui nous ouvre un horizon nouveau (Ap. 21, 5).

Franchir la Porte Sainte symbolise le passage du péché vers la grâce. Toujours ouverte, la porte exprime l’attente de Dieu qui se tient sur le seuil les bras ouverts pour nous faire entrer dans la miséricorde. Passer la porte requiert donc qu’on laisse derrière soi le péché pour rejoindre l’amour et le pardon.

Avant de franchir la porte, il faut se mettre en route. Comme un pèlerin appelé à aller de l’avant, chacun marche à la rencontre du Père miséricordieux, sur un chemin de conversion. Passer le seuil de la porte, c’est un acte de foi du croyant qui reconnait en Jésus-Christ le Seigneur. Le Christ a dit : « Moi, je suis la porte » (Jn 10,7). C’est par lui que l’on peut connaître et entrer en communion avec Dieu. Le Christ est le Sauveur envoyé par le Père qui permet à tout homme de passer du péché à la grâce.

En passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu.

# Découvrir la Porte Sainte du diocèse en vidéo

Une interview de François Peltier, le créateur de la Porte de la miséricorde à la cathédrale St Louis.

# Célébration de l’ouverture de la Porte Sainte

Le 13 décembre dernier, Mgr Aumonier a ouvert la Porte Sainte de l’Année de la Miséricorde en la cathédrale de Versailles.