Logo diocèse de Versailles

D’où vient le carême ?


A l’origine, le carême était le temps de préparation au baptême pour les catéchumènes.

Le sens du jeûne

Peu à peu, tous les fidèles ont été invités à faire carême pour manifester leur solidarité avec les futurs baptisés. Chacun était appelé à pratiquer le jeûne et la prière dans le but d’approfondir leur appartenance au Christ. Ainsi tous les membres de l’Église se mettaient en marche vers Pâques, dans un même élan.

Le carême devint alors un temps de conversion et d’écoute de la Parole de Dieu. C’est un temps fort d’Église.

 

Le carême, qu’est ce que c’est exactement ?

Le carême est un temps de préparation à Pâques, à la victoire de Dieu sur le mal, à l’œuvre que le Christ a accompli pour nous par sa mort et sa Résurrection. Nous voulons nous préparer à cette victoire en nous y rendant plus sensible. Le carême est donc le temps où nous nous rendons plus réceptif à Dieu, à sa Parole. C’est un temps de conversion, c’est-à-dire de changement. Temps fort de notre vie d’Église, le Carême propose à chacun de se tourner vers Dieu et vers son prochain.

Trop souvent limité à lui-même, il est important de se rappeler que le carême est indissociable d’un autre temps spirituel et liturgique : le temps pascal. C’est une période de cinquante jours nous amenant jusqu’à la Pentecôte. Cette autre grande fête catholique célébrant l’envoi de l’Esprit-Saint sur les apôtres est destinée aussi à fêter la Résurrection et à la rendre féconde dans le croyant. C’est bien pour cela que le carême n’est pas triste, bien au contraire ! Il nous invite à nous réjouir de la gloire de la Résurrection ! Il doit donc être vécu sous le signe de l’espérance, de la confiance en Dieu et donc de la joie.

 

Pourquoi 40 jours ?

« L’Église s’unit chaque année par les quarante jours du grand carême au mystère de Jésus dans le désert » (Catéchisme de l’Eglise catholique, n° 540)

Le carême, ce sont quarante jours pour se préparer à la semaine Sainte et à la fête de Pâques.

C’est un chiffre symbolique que l’on retrouve souvent dans la Bible :

  • 40 semaines ou presque (39 !) pour un être humain de sa conception à sa naissance : le Carême nous prépare à la vie nouvelle.
  • les 40 jours du déluge
  • les 40 années passées que les Hébreux ont passées dans le désert pendant l’Exode. Ce fut pour eux aussi une période de tentations et de préparation à l’entrée dans la Terre promise.
  • Surtout les 40 jours en mémoire des quarante jours de Jésus au désert. Il y a mené un combat spirituel, soumis aux tentations de Satan. Il s’y prépara au dernier combat qu’il aurait à mener face à la mort.

Le temps du carême est donc un exercice spirituel qui prépare chaque chrétien à passer, avec Lui, par la mort et la Résurrection de Jésus.