Logo diocèse de Versailles

A l’origine du chemin de croix


Ce sont les franciscains qui imaginèrent et diffusèrent aux XIVème et XVème siècle la pratique du chemin de la croix.

Le chemin de croixLa mort et la résurrection du Christ ont fait naître l’Eglise. Ainsi, depuis la paix de Constantin en 313, des foules de chrétiens ont voulu, chaque année, se trouver à Jérusalem la semaine de la Passion du Christ, et refaire le chemin que celui-ci avait parcouru les jours qui ont précédé sa mort. En quelque sorte, les chrétiens des premiers siècles voulaient revivre l’événement, s’identifier à Jésus, et par ce geste le remercier.

 

Ce sont les franciscains qui imaginèrent et diffusèrent aux XIVème et XVème siècle la pratique du chemin de la croix. Gardiens des lieux saints depuis le XIVème siècle, en vertu d’un accord passé avec les Turcs, ils dirigeaient à Jérusalem les exercices spirituels des pèlerins sur la Via Dolorosa suivie par le Christ depuis le tribunal de Pilate, au bas de la ville, jusqu’au Golgotha, le Calvaire, à son sommet. Ils eurent l’idée de transposer cette forme de méditation sur la Passion à l’ensemble des fidèles et ainsi de permettre aux pauvres et à ceux qui ne pouvaient se rendre en Terre Sainte d’accomplir la même démarche que les pèlerins.

Pour se faire, ils disposaient en plein air ou dans les églises des séries d’évocation (tableaux, statues, croix…), des scènes marquantes de l’itinéraire du Christ vers le calvaire, et ils faisaient prier et méditer les fidèles à chacune de ses étapes ou “stations”.

Les franciscains diffusèrent cette dévotion, comme ils le firent pour la crèche de la nativité.

Autres articles sur le même sujet :