Logo diocèse de Versailles

Mgr Alexandre Renard


Mgr Alexandre Renard, évêque de Versailles durant 14 ans, d'octobre 1953 à mai 1967.

Mgr Alexandre Renard

Mgr Alexandre Renard

Évêque de Versailles durant 14 ans, d’octobre 1953 à mai 1967.

Devise : « Ex fide in fidem » – Par la foi et pour la foi

Biographie

Né le 7 juin 1906, à Avelin (Nord). Ordonné prêtre à Lille, le 12 juillet 1931 par le Cardinal Liénart. Licencié en philosophie, docteur ès lettres. Professeur au collège de Marcq-en-Baroeul en 1931 et au petit séminaire d’Haubourdin en 1936. Aumônier diocésain de la JEC en 1938. Directeur diocésain des Oeuvres en 1947.

Nommé évêque de Versailles, le 19 août 1953, il fut consacré à Lille par le Cardinal Liénart, dans la cathédrale Notre-Dame de la Treille, le 19 octobre et intronisé dans la cathédrale Saint-Louis de Versailles le 28 octobre 1953.

Après 14 ans d’épiscopat à Versailles, il fut nommé archevêque de Lyon le 28 mai 1967. Paul VI le nomma cardinal le 26 juin 1967 et il fut intronisé dans la primatiale Saint-Jean le 17 septembre 1967. Ayant atteint l’âge de 75 ans, il présenta sa démission au pape. En 1981, il se retira à Paris chez les Petites Sœurs des Pauvres et continua de s’occuper de l’aumônerie nationale de la Vie Montante. Mourut à Paris le 8 octobre 1983, à l’âge de 77 ans. Obsèques à la primauté Saint-Jean-de-Lyon où il fut inhumé.

Caractéristiques de l’épiscopat

Mgr Renard fut le dernier évêque du grand diocèse de Versailles correspondant à l’ancienne Seine et Oise qui comptait 2 700 000 habitants au moment de la créations des nouveaux diocèses d’Île-de-France en 1966.

Travailleur infatigable, il parcourut inlassablement son diocèse. Pour faire face au manque de lieux de culte pour une population qui s’accroissait de 100 000 habitants chaque année, il suscita un effort exceptionnel de construction d’églises : une par mois, certaines années. Septembre 1958, arrivée des Moniales Dominicaines à Clairefontaine. Il s’efforça d’unir les efforts de tous, prêtres, religieuses, laïcs, dans un apostolat missionnaire, fortement appuyé sur l’Action Catholique.

Il avait rassemblé la Seine-et-Oise en un diocèse vivant et organisé. Le 7 octobre 1966, pour assurer une meilleure pastorale d’une population en croissance continue et soulager les tâches des évêques de Paris et de Versailles devenues surhumaines, le Pape Paul VI réorganisa la Province ecclésiastique de Paris : sept nouveaux diocèses furent créés dans le territoire des deux anciens diocèses. Le diocèse de Versailles fut partagé en six, le nouveau diocèse de Versailles se limitant au nouveau département des Yvelines. Ce partage fut accepté dans un esprit de foi mais non sans une certaine souffrance de la part de tous ceux que l’apostolat avait unis. Les prêtres restèrent sur place et furent incardinés au diocèse où ils exerçaient leur ministère.

Père du deuxième Concile du Vatican (1962-1965), Mgr Renard y fit des interventions remarquées sur la vie et le ministère des prêtres et leur participation au sacerdoce et à la charge pastorale de l’évêque. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de théologie et de spiritualité sur le sacerdoce et la vie religieuse.

10 février 1967, création d’un Conseil presbytéral, élu par le presbyterium. Ses deux vœux, lors de ses adieux à la cathédrale Saint-Louis, le 17 juin 1967 : l’unité et la mission.

« En ce temps d’après-concile, nous souffrons de trop de divisions entre catholiques »

« La croissance du Royaume de Dieu par votre témoignage. »

« C’est dans cette perspective essentiellement apostolique qu’il faut saisir tout le renouveau authentique voulu par le Concile ».

Ordinations : 164 prêtres, 12/an en moyenne.

 

Autres articles sur le même sujet :