Logo diocèse de Versailles
ordinations-diaconales-2015-1

Des nouveaux prêtres en juin !


ORDINATIONS SACERDOTALES – Dimanche 26 juin à 15h 30, nous sommes tous invités à l’ordination sacerdotale de 4 diacres pour notre diocèse et d’un frère pour les Augustins de l’Assomption. Ils témoignent.

Jean-Baptiste Bienvenu

Jean Baptiste BienvenuDans mon cheminement vers le sacerdoce, un événement a particulièrement compté. C’était un soir d’été à Paray-le-Monial où les jeunes étaient invités à se confesser. Pour ma part, je n’avais pas envie d’y aller… Peur d’être vrai avec moi-même ? Peur du regard du prêtre ?
En osant m’approcher, j’ai goûté à un amour sans condition, un amour totalement gratuit. J’ai expérimenté que Dieu m’aime tel que je suis. Et j’ai compris que le prêtre est au service de cet amour, qu’il en est le témoin privilégié.
Ce soir-là, il y a eu comme un déclic : si le Christ est mon ami, alors je veux passer du temps avec lui. J’ai donc commencé à prier régulièrement, en m’arrêtant le matin à l’adoration avant d’aller au lycée.
Sur ce terreau de prière, ma réponse à l’appel de Dieu a peu à peu grandi, jusqu’à aujourd’hui où l’ordination fait de moi le serviteur de votre joie.

Baudouin de la Bigne

« Il n’y aBaudouin de La Bigne_diaconat pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ». Jn 15, 13
C’est la mort en croix de Jésus qui se cache derrière cette phrase dite à ses apôtres après la Cène. A l’heure où est célébrée dans la joie mon ordination, moi le natif de Versailles bénéficiaire du cocon d’une famille aimante et fervente, de belles années de formation depuis St Jean Hulst jusqu’à la Maison Saint Thérèse de Bruxelles, je porte dans mon cœur toutes les joies et les peines d’un corps qui me porte et me dépasse, c’est l’Eglise. La paroisse de Mantes-la-Jolie qui m’a accueillie pendant un an comme diacre a ouvert mon cœur au mystérieux don radical de Jésus, le Bon Pasteur, qui est chef en étant serviteur. Uni à Lui, que je demeure dans les sentiments même du Père riche en miséricorde !

Daniel Le

Le_Daniel« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13). Donner sa vie à la suite du Christ dans le service presbytéral demande un temps certain de préparation et de maturation. Pour moi, les années au séminaire ont été le lieu de conversions, de renoncements, mais surtout de choix véritables pour grandir en liberté et répondre à l’appel de Dieu. J’y ai expérimenté des peines et des croix, des joies et des victoires, et aussi la sollicitude de l’Eglise par les formateurs et les chrétiens qui m’ont accompagné sur ce chemin. J’ai pu approfondir à travers la prière et les études « l’excellence de la connaissance du Christ » (Philippiens 3,8), mais également la connaissance de moi-même. Le séminaire m’a non seulement fait grandir en tant que chrétien mais aussi en tant qu’homme. Et ce temps de croissance n’a qu’une seule finalité : aimer Dieu pour le faire aimer ; aimer les autres pour en faire des amis de l’Amour. Puisse Dieu notre Père me rendre transparent à sa Paternité dans l’amitié du Christ et la joie de l’Esprit Saint !

Benoit d’Argenlieu

d_Argenlieu-benoit-« Seigneur, tu m’as saisi, et tu as réussi ! » Jr 20,7.
Ma famille m’a transmis la foi et j’en rends grâce ! Pourtant, quand la question d’être prêtre a surgi en moi, aux JMJ de Cologne, j’ai bien vite essayé de l’évacuer… Jusqu’à ce qu’une évidence m’apaise : si Dieu est bon, pourquoi craindre sa volonté ? Puis il a mis sur ma route une communauté de « pauvres types », dixit son fondateur. Me voici Seigneur, réjoui par ta parole : « Je prends plaisir à la miséricorde, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » Mt.9,13. Les quatre années suivantes, passées entre l’école de commerce et l’entreprise, j’ai découvert la joie du témoignage « afin que, par la miséricorde qui m’a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. » Rm.11,31. J’ai été appelé pécheur, je suis ordonné pécheur. Priez pour que je me laisse toujours saisir et ressaisir par la miséricorde.

Frère Waweru Gichuki, a.a.

Ordonné pour les AugusWaweru Gichukitins de l’Assomption.
Je suis né il y a 36 ans dans le comté de Nyandarua au Kenya. Assomptionniste, je vis en communauté à Paris et je suis le week-end à Conflans Ste-Honorine, sur le bateau-chapelle Je Sers. Mon premier appel au sacerdoce remonte à la visite chez moi d’un prêtre italien vêtu d’une soutane blanche : il rayonnait. Cette image est toujours restée gravée en moi. Aujourd’hui, je suis attiré par la figure du Christ prédicateur et enseignant. Après le lycée, je suis entré au séminaire diocésain puis chez les assomptionnistes. Ma mère m’a dit un jour qu’elle ne connaissait que deux sortes de prêtres : ceux qui sont dévoués et ceux qui ne le sont pas. Elle m’a demandé d’être un prêtre dévoué ou de ne pas être prêtre du tout. Je prie Notre-Dame des Vocations de m’aider à être un prêtre dévoué !