Logo diocèse de Versailles

L’ordre des vierges consacrées dans le monde


Elles sont plus de 600 en France à vivre cette vocation très ancienne. Explications, témoignages …

Dès les premiers siècles, des femmes étaient consacrées à Dieu par leur évêque. Elles menaient une vie de prière et de don aux autres tout en restant dans le monde. En France, sainte Geneviève de Paris fut ainsi consacrée après son appel par saint Germain(vers 440). Elle est notre « patronne ». Après le développement de la vie monastique puis des congrégations religieuses, les vierges consacrées dans le monde subsisteront parallèlement aux moniales mais deviendront de plus en plus rares.

Une vocation remise à l’honneur par Vatican II

A la suite de la demande des Pères du concile, le rituel révisé fut promulgué par la congrégation du culte divin (décret du 31 mai 1970). Il est dit « être compté parmi les plus précieux trésors de la liturgie romaine. » Les vierges consacrées sont reconnues par le droit canon (n°604 du code de 1983) à coté des moniales, religieuses, ermites et membres d’instituts séculiers. Elles sont consacrées à Dieu par l’évêque du diocèse selon le rite liturgique approuvé. Elles vivent dans le monde sans être du monde. En France, elles sont environ 600 et de plus en plus nombreuses dans divers pays de tous les continents.

Qui est la vierge consacrée ?

La vierge consacrée est épousée mystiquement par le Christ qu’elle s’engage à suivre. C’est un état de vie définitif. Cette vocation est avant tout ecclésiale.
– Parce que l’Église est vierge, cette vocation est virginale.
– Parce que le Christ aime l’Église son Épouse, cette vocation est sponsale. La vocation de la vierge consacrée est de se laisser épouser par le Christ. Cette réalité est signifiée par l’anneau qui lui est passée au doigt, signe de l’Alliance de Dieu avec son peuple et image du Royaume à venir.
– Parce que l’Église est mère, cette vocation est maternelle. A la suite de la Vierge Marie, la vierge consacrée s’ouvre à une fécondité spirituelle.
– Parce que l’Église attend son Seigneur, la consécration des vierges est un appel à hâter « la venue du Seigneur dans la gloire ». La fonction première de la vierge consacrée est la prière.  Au cours de la célébration, l’évêque lui remet le livre de prière de l’Église, « la liturgie des heures. »

Témoignage de Claire, vierge consacrée de notre diocèse

« Dans ce charisme nuptial, ce qui me porte, c’est la rencontre du Christ à travers la prière et l’Eucharistie quotidienne. Elle est reçue en paroisse, au cœur de l’Eglise, en présence de la Vierge Marie, en communion fraternelle qui s’étend à toutes les personnes rencontrées au quotidien et à toute l’humanité. Et ainsi, je trouve beau de vivre une vie contemplative au cœur du monde dans une grande liberté de spiritualités et de charismes. »

Témoignage d’Emilie, vierge consacrée en 2018, originaire de notre diocèse