Logo diocèse de Versailles

Stabat Mater – une ode à Notre Dame par le P. Gaultier de Chaillé


Emu par l’incendie de Notre-Dame et ses répercussions sur la population, le père Gaultier de Chaillé a composé pour ce Vendredi saint si particulier, un hymne à Notre Dame. À écouter et à voir pour laisser monter un chant d’espérance.

« C’est notre hymne à Marie, mère de Jésus et notre mère. En hommage à toutes les mères, mais aussi aux soldats du feu, au diocèse de Paris, à tous les Parisiens, à tous les Français, à tous ceux qui ont senti que quelque chose d’eux-mêmes périssait dans les flammes ce 15 avril 2019. Cette cathédrale : nous la rebâtirons ! » P. Gaultier de Chaillé

Génèse de cette composition

Lundi 16 avril

Incendie de la cathédrale Notre-Dame, sidération planétaire…

Mardi 17 avril

L’idée a germé pendant la rencontre du presbyterium. Cet après-midi, institué par notre évêque, est un temps fraternel et de prière rassemblant les prêtres du diocèse de Versailles, jusqu’à la messe chrismale à 20 heures. Comme tout un chacun, nos prêtres ont échangé sur ce drame de l’incendie de Notre-Dame. Le p. Gaultier de Chaillé a notamment partagé au p. Bruno L’Hirondel, son intuition d’un chant pour Notre-Dame. « Banco, je te suis » répond celui-ci proposant le nom de  Frédéric Caramia, chanteur professionnel et fondateur de UNI’T, groupe de louange né dans le diocèse, pour le mettre en musique. « Et le texte est venu, mardi soir, comme une évidence« , dit le père de Chaillé.

Mercredi 18 avril

Frédéric Caramia s’est attelé à une première version piano-voix et dans la nuit de mercredi à jeudi, il montait le clip vidéo pendant que son frère Alexande, travaillait l’orchestration.

Un tel travail si rapidement mené… laisse sans voix. « C’est la passion qui nous a inspirés et saisis, devant ce drame, chacun a voulu faire quelque chose » résume le p. de Chaillé.

Jeudi 18 avril

La vidéo est publiée sur Padreblog co-animé par le p. de Chaillé, et partagée sur les réseaux sociaux, en vue du Vendredi saint.
Stabat Mater, la Mère se tenait là au pied de la Croix… Un grand merci car cette ode va soutenir nos prières et notre espérance.

Valentine Faure

 

 

Photo de couverture : Pieta Notre-Dame de Paris, le voeux de Louis XIII – Flickr – Marie Thérèse Hébert & Jean Robert Thibault