Logo diocèse de Versailles

Le facteur


Un film ode à la parole par le biais de la poésie

Michael Radford

Date de parution : 1994

Durée : 1h40

4 prix, 8 nominations

Fiche imprimable

Résumé (Allociné)

Sur une petite île italienne, dans les années 1950, le jeune Mario décroche un emploi de facteur au service exclusif du célèbre poète Pablo Neruda récemment débarqué sur la péninsule. De cette rencontre naît une amitié renforcée par la poésie et Mario se sert alors du pouvoir des mots pour séduire la belle Béatrice dont il est amoureux.

 

Intérêt du film

La parole, le pouvoir des mots allié à la poésie. Une très belle histoire d’amitié qui invite à mieux vivre, mieux voir, mieux entendre.

Analyse

Les deux personnages principaux

Le facteur Mario grandit (intellectuellement) pendant le film. La première parole du film dite par le père à son fils Mario est « tu n’es plus un enfant ». Dès le début du film, il nous apparaît comme différent des autres villageois car il ne veut pas être pêcheur comme tous les autres. Il va prendre sa destinée en main petit à petit. Comment faire fonctionner l’ascenseur social ?

Quel est l’impact de la rencontre entre Mario et le poète Neruda ?

 

Les lieux clés de l’action : chez le poète, au village et en particulier les lieux de rencontres comme le bureau de poste, le café du village

 

L’ambiance et le contexte historique : l’image, les costumes, les discours sont datés. Cette époque du milieu XXe siècle permet d’expliquer des comportements sociaux, des attitudes qui peuvent nous sembler décalées aujourd’hui.

Il peut être important de situer cette période en Italie juste après la 2e guerre et l’influence des brigades rouges avec la place du communisme, la place de l’école, l’impact de l’exil

 

Les objets qui ouvrent à une recherche de sens : les lettres, les livres, le carnet pour écrire

L’écrit a une place très importante. Dès les premières images nous voyons avec quelle tendresse le héros caresse une lettre. Le passage à l’écrit permet de choisir, travailler le choix des mots.

Tout le film développe ce rapport entre l’écrit et l’expression orale.

Quand l’écrit est-il particulièrement mis en avant dans le film ? Quel impact sur les relations avec les autres ?

Quelle évolution marque le rapprochement entre premières images et dernières images du film ?

 

Propositions d’animation

Pour une réflexion sur les relations sociales et l’impact culturel : se situer dans un groupe social, s’émerveiller

Partir sur le contexte historique dans lequel se déroule ce récit :

Qu’est-ce qui permet d’identifier que l‘histoire se déroule dans un village d’une île proche de Sicile ?

Repérer dans le film tout ce qui semble être très différent de notre façon de vivre aujourd’hui.

Cet inventaire permettra d’évoquer la diversité des situations de la vie quotidienne :

Au travail

Dans les loisirs

Dans les fêtes familiales (rapport famille / village)

La place du prêtre dans la vie du village, de la commune, la manière dont sont vécues les fêtes religieuses

La place du politique

Les relations hommes/femmes, les relations amoureuses

L’éducation des enfants

Les nouvelles technologies

 

Mario nous apparaît comme un peu différent des autres villageois. Dans ces échanges avec le poète, il semble ne pas voir la beauté de son île. Quand et comment le réalisateur procède-t-il pour nous montrer les lieux ?

Comment la beauté va-t-elle s’exprimer ? Comment les différents sens sont-ils sollicités suivant les moments du film ? Quelle place pour les sentiments ?

Neruda aide Mario à prendre conscience de la beauté du monde, être sensible au monde qui l’entoure jusqu’à ce qu’il ait besoin d’enregistrer toutes ces merveilles.

Pour aller plus loin et faire le lien beauté et poésie, il est possible de travailler un extrait du cantique des cantiques.

Mais on peut aussi se situer du côté de l’émerveillement devant la création et reprendre le récit de la genèse (Gn 1) où Dieu vit que cela était bon. L’homme loue alors son créateur par le moyen qui lui est le plus approprié (la poésie pour Neruda, la bande son pour Mario, et pour chacun de nous ?)

 

Autour de l’amitié

Comment se construit l’amitié entre les deux personnages principaux si différents culturellement, socialement ? Noter toutes les oppositions entre ces deux hommes. Qu’est-ce qui va les attirer l’un vers l’autre ?

(homme solitaire / homme du monde

Sans culture / homme lettré

Célibataire / époux d’une femme jeune et belle

Isolé, un peu marginal/homme célèbre

Pays natal / exilé…)

Qu’est-ce qui permet la rencontre improbable ?

Pourquoi et en quoi peut-on parler d’amitié ?

Comment le lien entre les deux hommes permet le développement de l’histoire d’amour avec Béatrice ? Qu’est-ce que celle-ci permet dans la transformation de Mario ?

Quelle ambiguïté fait apparaître le départ de Neruda ?

Quel est l’impact de l’engagement politique de Neruda ?

 

Dans le développement de cette amitié, quel est le pouvoir des mots ? On pourra reprendre en particulier la scène avec la tante et ce qu’elle en dit (à partir de 50’ environ)

Que signifient les mots pour l’homme politique ?

Comment Mario évolue-t-il par rapport à sa façon de s’exprimer ? (voir, puis ressentir pour arriver à nommer puis enfin s’exprimer à sa façon…) Comment cela se traduit-il dans ses choix de vie ?

Nous chrétiens, nous sommes bien convaincus du pouvoir de la Parole. Et pourtant, il est des personnages pour lesquels elle n’est pas facile.

Comment Moïse grandit avec la Parole de Dieu malgré ses difficultés à s’exprimer ? (Ex 4,10-17)