Logo diocèse de Versailles

Le discours d’un roi, analyse et débat autour du film


Une proposition pastorale après la projection du film “Le discours d’un roi” pour une réflexion autour de la Parole

Film britannique de Tom Hooper

Genre : d’après l’histoire vraie. Le réalisateur a utilisé le journal de bord de l’orthophoniste, conservé par son petit-fils. Le discours d’un roi a d’abord été une pièce de théâtre écrite en 2007.

Date de parution en France : 2011, 4 oscars

Durée : 1h58

Ici le fichier pdf à imprimer qui contient également le minutage des plus grandes séquences du film.

Résumé (Allociné)

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI suite à l’abdication de son frère Edouard VIII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

 

Analyse :

Phrases marquantes

Quelques citations pour entrer dans la profondeur des personnages (à voir dans le fichier pdf à imprimer joint)

 

Scènes marquantes :

Le nom :

Jeux des appellations lors de la 1ère rencontre entre Logue et le Duc (Lionel et Bertie) puis vers la fin du film quand le roi remercie Logue (merci mon ami) et Logue répond (votre majesté), et la femme l’appelle Lionel

Choix du nom de Roi (pas Albert trop Allemand) Georges VI avec Churchill

Le discours :

Le dernier discours – rôle de Logue, son aide gestuelle diminue peu à peu – à la fin du discours, le Roi s’en sort seul face à son micro

La mort du Roi George V :

Les sentiments des frères, le comportement rigide de la Reine pour qui la dignité supprime tous sentiments, toute émotion.

Scènes de rupture :

Le Duc écoute le disque de son enregistrement chez Logue : il se rend ensuite chez le thérapeute de plein gré et confiant.

Dans le parc, rupture avec Logue – « vous êtes votre propre maître, Bertie » mais le duc n’entend pas, il n’est pas prêt.

Scènes tragiques : le 1er discours (écho des bégaiements), face à son frère qui se moque de lui pendant la fête, avec l’archevêque de Canterbury dans l’abbaye de Westminster, annonce de la guerre.

Évocation de la mort de son frère Johny « enfant différent », épileptique et caché aux yeux du monde

 

Thèmes de réflexion 

Handicap bégaiement. En quoi le bégaiement est-il une entrave majeure à la fonction de roi (ou de représentant de la Couronne) ? Rôle de la communication moderne sur la politique. A l’âge des médias de masse, un dirigeant qui ne sait pas parler ne peut pas gouverner. Fonction du roi d’Angleterre : le roi encourage le 1er ministre, représente le pays à l’étranger

Handicap social  : Autour de la différence de statut social : comment s’accepter tel que l’on est ? Quel est le rôle du paraître dans la relation avec les autres ? Quelle image je veux renvoyer de moi ? Comment Logue va rejoindre l’homme Albert caché derrière le rôle qui l’obsède ?

Amitié (homme royal et homme du peuple) – comment s’établit cette relation ? En quoi est-elle une amitié ? Comment évolue-t-elle ? Quel rôle joue la ténacité de Logue ?

Avez-vous une amitié avec quelqu’un de plus âgé ou quelqu’un de savoir, prestige ? Comment la vivez-vous ?

Confiance en soi – comment Logue a-t-il confiance en lui avec autant d’assurance ? – pourquoi le Duc n’a-t-il pas confiance en lui ? Comment le Duc trouve-t-il la confiance en lui ? (vs son frère) (besoin d’un éducateur aimant et bienveillant)

Liberté quand on se sent aimé – influence de l’éducation

L’engagement  : comment la haute conscience de sa responsabilité anime le roi ? Comment conçoit-il la fonction politique ?

 

Proposition d’animation 

Projection du film entier

Temps d’analyse pour repérer les personnages, les lieux de l’action, le rôle des objets comme le micro, les scènes ou paroles marquantes.

Suivant le projet du groupe, échanger en approfondissant un ou des thèmes d’échange précédemment cités.

Poursuivre sur le pouvoir de la voix développé dans le film.

On peut lister tous les modes d’expression proposés dans le film. Colère, chants, jurons ne bloquent pas la parole du roi alors que la peur, la responsabilité, la perte de confiance, la solitude, la responsabilité rendent muettes.

Comme chrétiens, comment réagissons-nous à cette importance de la parole ? Quelles résonances dans nos vies ?

Que penser du jeu de mot entre le nom de Logue et notre Seigneur qui est le Logos, le verbe ?

Prière