Logo diocèse de Versailles

Archives orales de nos prêtres aînés


L’idée conjointe du service des Archives et du SALME était d’interviewer les prêtres âgés de notre diocèse pour recueillir, sous forme d’archives orales, leurs mémoires et notamment l’expérience de prêtres ordonnés avant le Concile Vatican II

La tâche a été confiée à Véronique Douillet, forte d’une longue expérience professionnelle d’interviews destinées à des archives orales. « J’aime écouter les personnes âgées et c’est fascinant d’écouter ces prêtres qui ont donné leur vie ! Ils n’ont pas de descendants et rien que le fait de les écouter parler de leur vie est un hommage, une reconnaissance » explique-t’elle. Au delà de la démarche d’historienne, elle souhaitait aussi, en tant que catholique, comprendre ce qui a motivé toute une génération de prêtres.  Il s’agit donc d’enregistrements bruts de 2 à 4 heures pour la plupart, découpés selon un sommaire consultable sur la fiche récapitulative correspondante. 8 prêtres se sont déjà prêtés à l’exercice ; entre 50 et 60 sont concernés sur notre diocèse.

Un interview menée comme une conversation

Véronique Douillet adapte la trame de la conversation selon le « CV » du prêtre rencontré et se laisse ensuite guider par sa mémoire qui peut partir dans un sens inédit. Des anecdotes, des « perles » peuvent survenir ! Pour cela, l’écoute bienveillante, l’absence de critiques sont essentielles. L’entretien commence par le milieu familial, la formation, pour dérouler l’écheveau d’une vie, une vie donnée pour le diocèse et ses paroissiens. Ils expriment ce qui a été important à leurs yeux, plus difficile, leurs regrets, et avec pudeur, parlent de leur foi. Ils sont presque étonnés qu’on leur demande pourquoi ils ont voulu être prêtre tant cela leur semblait naturel. Retraités, ils n’en demeurent pas moins impliqués et s’interrogent sur le recul de la présence catholique dans le paysage spirituel français.

Saisir la mémoire vive de l’Eglise pré-Vatican II

Ils ont grandi à une époque où le Christianisme faisait partie de la vie de tous les jours de façon très naturelle mais avec aussi beaucoup d’obligations aujourd’hui disparues. Ordonnés dans les années 50, ou au début des années 60, Vatican II a été l’Evénement de leur vie de prêtre ; tous ont une admiration sans bornes pour le Concile ! Ils expriment souvent le souhait d’un partage intergénérationnel avec les prêtres plus jeunes pour que ces derniers saisissent ce qui les a motivés, quel a été le souffle de Vatican II. Cela rejoint d’ailleurs la problématique de l’ historien Guillaume Cuchet qui estime qu’il est « nécessaire que l’Eglise recueille à temps sa mémoire vive » .  Il présente une « histoire apaisée de cette période polémique » dans son livre Comment notre monde a cessé d’être chrétien.
Il y a donc un enjeu crucial à recueillir la mémoire d’une époque de l’Eglise révolue. Merci à Véronique Douillet d’assurer avec tact et bienveillance cette précieuse collecte.

Ces archives orales pourront ainsi servir aux travaux universitaires d’historiens et de sociologues.  En effet, elles ne sont pas destinées au grand public et ne seront pas consultables avant 10 ans, sauf exception avec permission de l’intéressé. Pour plus d’informations contacter le service des Archives.