Logo diocèse de Versailles

Tishea BeAv et les 3 semaines : du 30 juin au 22 juillet 2018 (17 Tamouz au 9 Av 5578)


La période du 17 Tamouz au 9 Av correspond aux tristes Trois Semaines, dites « Bein Hametsarim », « Entre les limites ».

Introduction

Tisha be-Av (9 du mois de Av) est le jour de jeûne qui commémore la destruction des deux Temples de Jérusalem. En -586, le 10 Tevet, Jérusalem est envahie par les Chaldéens, et le 9 Av le Temple est détruit et livré aux flammes et au pillage. C’est la déchéance de la dynastie du roi David au pouvoir depuis quatre siècles et la fin du Royaume de Judée. Les Juifs sont déportés en Babylonie, le premier exil commence.

Les Trois Semaines sont une période annuelle de deuil qui tombe en été. C’est lorsque nous marquons le deuil de la destruction du Saint Temple de Jérusalem et le début de l’exil dans lequel nous nous trouvons encore.

Cette période débute le 17 du mois hébraïque de Tamouz, un jour de jeûne qui marque le jour où la muraille de Jérusalem fut éventrée par les Romains en l’an 69 de l’ère commune.

Elle culmine et se conclut avec le jeûne du 9 Av, la date à laquelle les deux Temples furent incendiés. C’est le jour le plus triste du calendrier juif, lors duquel eurent lieu d’autres tragédies au cours de notre histoire.

En 70 après JC, les Romains détruisent le second Temple en cette même date du 9 Av, lors de la première révolte juive. Le 9 Av est une date de grands malheurs pour le peuple juif. C’est le jour où le décret d’expulsion des Juifs d’Espagne (1492) de Ferdinand de Castille a été mis en application et celui où les premiers Juifs ont dû quitter la péninsule hispanique. C’est aussi le jour où le premier train démarra pour Auschwitz.

Temps de deuil

Selon la tradition juive, le 1er Av est l’anniversaire du décès du Grand Prêtre Aaron. Les plus religieux jeûnent déjà en ce jour-là. Lorsqu’on commence le mois d’Av, on s’abstient de démonstration de joie. Les restrictions de joie ont déjà débuté depuis le jeûne du 17 Tamouz. Si un Juif est en procès avec un Gentil, il est préférable de repousser le jugement après le 9 du mois de Av. De façon générale, un pratiquant doit s’abstenir de tout ce qui procure la joie comme la construction d’une maison, l’embellissement de son appartement et toute célébration notamment le mariage. Il est interdit d’acheter ou de faire coudre des vêtements neufs, sauf pour celui qui se marie après le jeûne. À partir du 1er de Av, il est interdit de laver son linge, même si c’est dans l’intention de ne s’en servir qu’après le 9 du mois. On ne se coupe pas les cheveux, on ne consomme pas de viande et l’on ne boit pas de vin parce que les sacrifices et les libations de vin ont cessé pendant la période qui a précédé la destruction du Temple. Toutefois, à l’occasion d’une circoncision ou du rachat d’un premier-né, il est autorisé de manger de la viande ou de boire du vin.

Liturgie (Shabbat Hazon)

  • Le samedi qui précède Tisha Be-Av est appelé Shabbat Hazon en raison de la lecture des prophètes faite à cette occasion. Il s’agit de la première des trois lectures dites de châtiment qui sont lues à partir du 17 Tamouz (Jérémie I, Jérémie II et Isaïe II).
  • Les 7 samedis entre Ticha Be-Av et Roch Hashana sont appelés « Shabbats de consolation » car durant cette période, des lectures sont faites qui sont tirées de la seconde partie du livre d’Isaïe (appelé livre des consolations).

Sources : SIDIC – fr.chabad.org