Logo diocèse de Versailles

Les mardis des prêtres : une nouvelle formation pour le début de leur ministère


Une formation a été mise en place à la rentrée 2018, pour entourer les jeunes prêtres au début de leur ministère et aider les curés dans leur mission d’accompagnement. Explications et témoignage.

Séminariste, puis vicaire : une transition à assurer

Au séminaire, les futurs prêtres vivent selon un rythme encadré par la vie de communauté. La vie de paroisse, au contraire, les laisse en face de multiples responsabilités facilement envahissantes et dispersantes, qu’ils doivent parfois assumer seuls. Comment alors trouver le temps et les moyens d’un nouvel équilibre, laissant place à l’approfondissement, à la lecture spirituelle et à l’oraison ? Dans le cadre d’une réflexion plus générale sur la vie des prêtres, le Conseil Presbytéral1 a étudié cette question et Mgr. Eric Aumonier a institué les mardis des prêtres.

Ceci répond également aux exigences de l’instruction sur la formation des prêtres, refondue en 2016 par la Congrégation pour le Clergé. Cette « Ratio fondamentalis2 » préconise de « mettre en place un accompagnement personnel des jeunes prêtres […] de façon à ce qu’ils puissent vivre avec joie leurs premiers défis pastoraux ». Elle souligne de même que « La formation permanente vise à soutenir la fidélité au ministère sacerdotal selon un cheminement de conversion continuelle, pour raviver le don reçu au moment de l’ordination3 »

La création des mardis des prêtres permet enfin d’apporter une aide aux curés qui sont les premiers concernés par l’accompagnement des vicaires.

Une formule spécifique : les mardis des prêtres

Pendant leur première année de ministère, les jeunes prêtres du Diocèse sont invités à se rendre chaque mardi à la bibliothèque diocésaine pour une pleine journée de partage, de ressourcement spirituel et d’étude.

Ils y sont accompagnés par le Père Mathieu de Raimond, Vicaire épiscopal en charge de la formation permanente des prêtres et par le Père Étienne Ducornet, prêtre de la Sagesse et ancien missionnaire en Chine.

La session commence avec un temps de relecture du ministère, confrontée aux orientations du décret conciliaire régissant la vie des prêtres4. Suit un moment de lectio divina et d’échange sur les textes du dimanche suivant. La messe vient clore la matinée, suivie d’un repas pris en commun.

L’après-midi s’ouvre par la célébration de l’office de none et par l’intervention d’un confrère aîné, ou la découverte d’un service diocésain. Les participants se séparent ensuite pour trois heures de lecture suivie d’un ouvrage de théologie ou de spiritualité, avant de se retrouver pour les vêpres.

Toutes les six semaines, les prêtres de deuxième et de troisième année participent à ces journées, avec un programme enrichi par la présence d’intervenants extérieurs pouvant dispenser des formations pratiques visant à développer les savoir faire utiles à l’exercice du ministère. Les thèmes abordés pouvant aller de la sacramentaire au droit canonique, sans oublier la gestion numérique, le management, la bioéthique, la psychologie ou l’exégèse.

Un prêtre témoigne

Un des prêtres ordonnés cette année a bien voulu témoigner. Il apprécie particulièrement le temps de partage des difficultés et des grâces de chacun : « cela tire notre amitié vers le haut, la rend sacerdotale » explique t’il.

La célébration de la messe, représente pour lui un lieu d’unification du presbyterium, surtout quand la présence de l’évêque manifeste ce signe plus clairement.

Le temps d’enseignement, s’il lui semble être parfois apprécié de diverses manières, reste pour lui « une invitation à la prise de distance par rapport à nos impressions premières. » Il aime aussi le moment de lecture approfondie « qui installe, dans la folle course que pourrait devenir le ministère si l’on ne savait pas s’arrêter,[…] une habitude bonne d’approfondissement, d’ouverture intellectuelle. »

En bref, il voit cette formation comme « une sorte d’oasis, une chance offerte aux débutants que nous sommes pour nous pacifier, nous fortifier… Et donc un service rendu in fine à leurs curés, premiers responsables de leur entrée dans le ministère, et à tout le peuple de Dieu ».

Philippe de Pompignan
Merci
au Père Mathieu de Raimond
et au Père Baudouin de la Bigne
pour leurs contributions

1 – Ensemble des prêtres d’un diocèse réunis autour de l’évêque.

2 – Congrégation pour le clergé, Ratio fundamentalis institutionis sacerdotalis, Le don de la vocation presbytérale, L’Osservatore Romano Cite du Vatican, 8 Décembre 2016, Cf. n° 83

3 – d° – Cf. n° 81

4 – Presbyterorum Ordinis, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, 7 décembre 1965