Logo diocèse de Versailles

Parcours pour les personnes séparées engagées dans une nouvelle union


Depuis 2017, la Mission pour la famille a confié à Cana Samarie (Communauté du chemin neuf), l’accompagnement du parcours diocésain pour les personnes séparées / divorcées et engagées dans une nouvelle union. En 2019, le parcours se déroulera lors de 6 soirées qui commenceront le 17 janvier à l’Ermitage à Versailles.

 

Dans la dynamique d’Amoris laetitia, le parcours s’est vécu avec des enseignements bibliques, des échanges en petits groupes, des moments conviviaux et des gestes liturgiques, importants pour vivre à deux des pas vers l’unité du couple et de la famille. Des temps de prière personnelle et en couple, des temps de célébration eucharistique ont été autant d’occasions de redécouvrir la miséricorde du Seigneur dans chacune de nos histoires.

Ce parcours a pris la forme de 3 W-E au cours desquels se sont retrouvés une dizaine de couples concernés. Les thèmes de chacune des rencontres étaient : « Accueillir la tendresse de Dieu pour notre couple », « Découvrir un chemin d’unité » et «  Parents pour la vie ».

En 2019, le parcours se déroulera lors de 6 soirées qui commenceront le 17 janvier à l’Ermitage à Versailles. 

inscriptions et renseignements : steffens@orange.fr

Retour d’expérience

Les couples participants ont tous exprimé leur joie d’avoir répondu à l’invitation de  notre évêque à se mettre en chemin, en Église, malgré les blessures. Tout au long de ce parcours nous avons pu mesurer que ce lien avec le Christ et l’Eglise allait grandissant et se manifestait par le désir des couples d’être également accompagnés par un prêtre.
En effet, si un chemin peut se faire lors de retraites et de parcours spécifiques, il se déploie dans la vie chrétienne en paroisse avec la communauté. Comme nous le dit le pape François dans l’exhortation : «  J’invite les fidèles qui vivent des situations compliquées, à s’approcher avec confiance de leurs pasteurs ou d’autres laïcs (…) pour s’entretenir avec eux. Ils ne trouveront pas toujours en eux la confirmation de leurs propres idées ou désirs, mais sûrement, ils recevront une lumière qui leur permettra de mieux saisir ce qui leur arrive et pourront découvrir un chemin de maturation personnelle. Et j’invite les pasteurs à écouter avec affection et sérénité, (…) , pour les aider à mieux vivre et à reconnaître leur place dans l’Église.  »

Voilà quelques témoignages qui nous ont particulièrement touchés :

« C’est bon de découvrir l’amour de Dieu dans mon histoire particulière, telle qu’elle est et que son amour est infini. Mais c’est bon également de pouvoir dire ma souffrance de ne pouvoir communier pleinement ! »

« J’ai osé dire à ma fille lors d’un appel téléphonique : « C’est ton papa ! » J’ai accepté de dire que je m’appelais papa. »

« C’est bon de partager avec d’autres, de découvrir des frères, d’être en vérité dans la confiance. »

Gaëlle et Jacques Steffens, Membres de l’équipe Cana Samarie