Logo diocèse de Versailles

Introduction de Mgr Aumonier à la journée Emmaus 2019


Comme chaque année, Mgr Aumonier est venu introduire la journée de formation organisée par les services du Pôle enfance/adolescence du diocèse. 205 catéchistes, animateurs d’aumônerie et accompagnateurs de catéchumène, ont participé à cette session sur le thème “Vous serez mes témoins”.

Samedi 19 janvier, Mgr Aumonier s’est adressé aux participants en plénière, avant qu’ils ne se répartissent dans les 16 ateliers proposés. Ces ateliers sont animés par un binôme formé d’un prêtre, diacre ou religieux et d’un laïc et proposent une approche à la fois théologique et pédagogique d’un sujet. C’est ce qui fait la force et l’originalité de cette journée plébiscitée par les catéchistes.

Voici des éléments clés tirés des propos de Mgr Aumonier :

“Emmaus c’est depuis 8 ans une occasion de rencontre permettant des découvertes mutuelles, pas seulement techniques mais spirituelles. Le thème de l’année reprend les paroles de Jésus “Vous serez mes témoins et vous recevrez l’Esprit” (Ac 1-8) ; ces paroles concernent chacun d’entre vous et vous ensemble !

Il faut saisir toutes les occasions de témoigner de Jésus

Nous ne sommes pas des répétiteurs mais nous sommes témoins de la manière dont Jésus fait vivre un itinéraire dans nos vies ; nous sommes témoins des événements que nous constatons grâce à l’esprit Saint…. c’est parlant pour nos jeunes. Il y a une réelle différence entre parler du “Notre Père” et le fait de laisser paraître la joie et la densité de cette prière. Nous sommes aussi pour nos jeunes, témoins d’une vie sacramentelle.
Enfin, nous ne sommes pas des travailleurs indépendants ! Mais nous sommes témoins ensemble, (même en face à face) chacun à sa place, car solidaires du corps de l’Eglise : nous engageons plus que nous mêmes.

La paresia

On trouve cette expression dans les Actes des apôtres et la première Epitre de saint Jean ; on peut la traduire par “assurance”. Les apôtres connaissaient leurs faiblesses, ils n’étaient pas toujours sûrs de bien comprendre, de croire… On peut dire que la paresia donne l’assurance que le fond de la mer est calme alors qu’en surface il y’a de la houle. De nos jours, la paresia donne le courage d’avancer dans la foi et le témoignage, au milieu de l’agitation du monde, dans une sorte de tranquillité intérieure.”