Logo diocèse de Versailles

Lourdes, un documentaire qui montre la foi


Un documentaire profondément incarné pour comprendre ce qui se passe dans la démarche des milliers de pèlerins qui se rendent à Lourdes.

De Thierry Demaizière

Genre : documentaire.

Date de parution en France : 2019

Durée : 1h28

1 prix et 2 nominations

Fiche imprimable

Résumé (allociné)

Le rocher de la grotte de Lourdes est caressé par des dizaines de millions de personnes qui y ont laissé l’empreinte de leurs rêves, leurs attentes, leurs espoirs et leurs peines. A Lourdes convergent toutes les fragilités, toutes les pauvretés. Le sanctuaire est un refuge pour les pèlerins qui se mettent à nu, au propre – dans les piscines où ils se plongent dévêtus – comme au figuré – dans ce rapport direct, presque charnel à la Vierge.

 

Analyse

Les mains, le corps, les sentiments exprimés en toute simplicité sont omniprésents dans ce documentaire très construit. Est-il un documentaire ? Il touche une profondeur humaine avec une grande délicatesse, sans voyeurisme, dans un grand respect des personnes.

Qui rencontrons-nous ? Quelles impressions se dégagent de cette diversité d’âge, de souffrance, de situations familiales… ?

Quels sont les lieux que nous découvrons au travers des témoignages ? Est-ce l’image que nous nous faisions du sanctuaire de Lourdes ? Quelle part éventuelle du tourisme ?

Le temps : quels indices nous donnent des repères de durée et notamment des indications sur la durée du tournage par les témoins de pèlerinages différents (pèlerinages diocésains, pèlerinage militaire, gens du voyage,…)

La lumière : alternance de scènes de nuit ou de jour…qu’est-ce qui se passe en particulier la nuit ? Comment ces scènes ponctuent-elles l’évolution du récit ?

Humour : il est souvent présent. Qu’est-ce qu’il apporte au récit ? (jeune qui parle de son avenir alors qu’il donne à manger, apparition sur le portable, l’homme qui s’exprime en montrant les lettres…)

 

Propositions d’animation 

Après les premières réactions sur les images fortes, les images ou paroles qui ont touchées, sans développer, puis une évocation de ce que le film raconte en reprenant les grands points proposés dans l’analyse, on pourra approfondir un aspect plus spécifique du film.

On aura remarqué que le film est construit en racontant les différentes étapes d’un pèlerinage.

 

 Autour des gestes avec des jeunes ou en pastorale de la santé (sens du toucher en particulier)

L’affiche peut être un point de départ de l’échange. Que montre-t-elle ? A quoi correspond le geste qui est fait ? A quels moments, par quels gestes le film nous fait entrer par nos sens dans le récit qui est fait ?

Que font toutes les mains qui nous sont montrées ? (bien en faire l’inventaire, mains sur le rocher, mains qui touchent des soignants, mains de l’enfant….)

Mais on voit aussi beaucoup de pieds !

Quel(s) effet(s) cela produit-il sur nous, spectateur ? Comment le réalisateur nous fait-il passer du sens du toucher, au contact pour soigner, à la posture de confiance, de laisser-faire qui invite à une attitude spirituelle ?

On constate que le corps est omniprésent. Les personnes rencontrées sont très diverses et pourtant le geste prend corps…Comment cela se traduit-il pour les personnes handicapées, pour lesquelles ce sens est perturbé ?

Quelles sont les relations exprimées entre soignants et pèlerins malades ? Comment les comprenons-nous ?

Comment peut-on comprendre le sens de ces gestes dans le cadre d’un pèlerinage ?

 

Pour approfondir sur le rapport au corps, l’incarnation et le respect de la personne :

Dans l’évangile, Jésus touche régulièrement ceux qu’il rencontre. On pourra approfondir en partageant sur l’un ou l’autre épisode (la femme hémorroïsse, l’aveugle, …)

Comment le toucher traduit-il l’incarnation ? Comment le Christ relève-t-il dans les rencontres de l’évangile ?

 

Piété populaire et manière d’être chrétien

Comment le réalisateur montre-t-il la diversité des personnes qui se rendent à Lourdes ?

Quelles diversités culturelles sont évoquées ?

Que montrent les pratiques populaires évoquées ? Qu’est-ce que les gens viennent chercher ?

Dans l’échange, les réactions pourront être différentes entre les personnes qui n’ont jamais été à Lourdes et vont réagir par rapport à ce que le film montre, et les personnes qui connaissent Lourdes et qui peuvent réagir en témoignant de leur propre expérience. Laisser la parole à chacun.

Pourquoi le lieu même du sanctuaire est-il si important dans la vie des personnes montrées (pour certains c’est le seul temps de vacances hors domicile)…

Quelle place est donnée au Christ dans le film ?

On pourra en particulier pointer les croix qui nous sont montrées. Avec qui ? Pour faire quoi ?

Quelle place des sacrements ? On pourra repérer qu’au milieu (donc au sommet) du film est célébré le sacrement des malades qui reconnaît l’état de faiblesse et invite à le projeter dans la confiance au Christ.

Pour approfondir sur la manière d’être chrétien, on pourra poursuivre avec la qualité des relations d’amour que le film met en scène.

Quelle résonance avec les œuvres de miséricorde énoncées dans l’évangile de Matthieu (chapitre 25). Comment sont-elles mises en œuvre dans le film ?

Quel regard par rapport au handicap ? Le film montre des personnes et non leur handicap qui se sentent regardées comme le Christ

Bernadette : « Elle m’a regardée comme une personne. »

 

Partir ou revenir de pèlerinage

Si la projection du film est proposée avant de partir en pèlerinage ou pour s’interroger sur les différentes formes de prière avec des catéchumènes :

Repérer les postures et gestes de prière, les paroles, les manières de faire…

 

Si la projection du film est proposée au retour de pèlerinage pour inviter à une relecture de ce qui a été vécu, on pourra repérer les ressemblances, les différences…

Comment le pèlerinage a nourri votre prière ?

Comment la bande sonore du film contribue-t-elle à l’ambiance du pèlerinage ?

La prière à haute voix est entendue régulièrement au cours du film. Comment cela vous fait-il réagir ? Éventuellement comment cela vous implique-t-il ?

Comment est située la prière à Marie ?

Quelle rencontre du Christ au cours de votre propre pèlerinage ?

 

Comment vivre l’état de grâce et le retour au quotidien (notamment si la solitude y a une grande place) ?

On pourra reprendre en particulier la séquence avec l’homme à la maladie de Charcot pour réagir à ce qu’il dit. (entre 1h03 et 1h08 environ)

On pourra approfondir en lisant l’évangile des pèlerins d’Emmaüs (Lc 24, 13-35). Comment le Christ est-il d’abord présent sans se faire reconnaître dans le film ? Comment se propose-t-il, ne s’impose pas ?

 

Éventuellement, regarder en bonus du dvd, l’interview des réalisateurs et la manière dont ils évoquent les conséquences d’un an passé à Lourdes.