Logo diocèse de Versailles
cascades

L’Eglise prend ouvertement position pour la protection de l’environnement


Cette année le Temps de la création s’achève sur la formalisation de deux textes forts dont l’un est une pétition. A quelques semaines de la COP26 sur le climat et de la COP15 sur la biodiversité, les chrétiens ont une voix à faire entendre en matière de respect de l’environnement et écologie intégrale.

Deux prélats lancent une pétition mondiale : santé de la terre, santé de l’humanité

Du 3 au 9 septembre 2021 le Congrès mondial de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) s’est tenu à Marseille. Le Cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère au développement humain intégral au Vatican y a signé avec Mgr Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, la pétition mondiale “Santé de la terre, santé de l’humanité” qui fait le lien entre biodiversité et climat, en vue des COP26 climat et COP15 biodiversité.

La pétition demande une action audacieuse et ambitieuse, à la suite des appels répétés du pape François. Cette pétition rappelle «  qu’il est de notre responsabilité en tant que catholiques de faire entendre la voix des plus vulnérables et de défendre leur cause. Nous devons agir maintenant ».

On peut notamment y lire : “La biodiversité de notre planète s’effrite entre les mains des êtres humains. Les biologistes estiment que les activités humaines sont la cause d’une extinction des espèces allant jusqu’à 1000 fois plus vite que le cycle naturel. En parallèle, l’aggravation de la crise climatique entraîne une élévation du niveau de la mer et des conditions météorologiques plus extrêmes, dévastant les vies et moyens de subsistance. Cette crise interconnectée touche le plus durement nos sœurs et frères les plus pauvres à travers le monde, ceux qui ont le moins fait pour la provoquer. Mais aucun de nous, riche ou pauvre, n’est à l’abri.” (…) “Croyants et non-croyants, nous devons également tous ouvrir nos cœurs au droit qu’ont toutes les espèces d’exister. Toute vie, humaine comme non-humaine, a une valeur intrinsèque. Leur droit de prospérer ne dépend pas de leur utilité pour l’humanité ; il est à la gloire du Créateur.”

Ce serait un geste fort et une prise de position positive que d’être nombreux à la signer.
Pour en savoir plus aller sur le site de la Pétition santé de la terre, santé de l’humanité

Première déclaration œcuménique sur la protection de l’environnement

Le Pape François, le patriarche œcuménique Bartholomée et Justin Welby, archevêque de Canterbury s’unissent pour la première fois dans un appel urgent pour l’avenir environnemental de la planète. Ils appellent spécialement à prier pour les dirigeants mondiaux avant la COP26 en novembre à Glasgow. « Nous appelons chacun, quelle que soit sa croyance ou sa vision du monde, à s’efforcer d’écouter le cri de la terre et des pauvres, à examiner son comportement et à s’engager à faire des sacrifices significatifs pour le bien de la terre que Dieu nous a donnée », demandent-ils. « Le concept d’intendance, c’est-à-dire de responsabilité individuelle et collective à l’égard de ce que Dieu nous a donné, constitue un point de départ essentiel pour la durabilité sociale, économique et environnementale. »

Lire le message conjoint pour la protection de la création 

Et nous catholiques des Yvelines ?

Ces deux prises de position explicites peuvent nous conduire à suivre cette voie pour lancer le signal que les catholiques sont impliqués dans les questions écologiques pour prendre soin de la Terre et des pauvres. C’est pour cela qu’a été créé le service diocésain Pépinière Laudato Si.

  • A titre individuel, nous pouvons signer la pétition mais aussi s’investir dans les actions menées dans notre paroisse ; s’informer et se former en allant, par exemple, sur la plate-forme d’action Laudato Si.
  • Nous pouvons participer aux Rencontres pour une Terre solidaire, organisées par le CCFD-Yvelines à Versailles, le 16 octobre pour les 60 ans du mouvement.
  • Ou encore participer aux Semaines Sociales de France qui se dérouleront à Versailles et en ligne du 26 au 28 novembre (programme) sur le thème : Osons l’avenir, prendre soin des hommes et de la terre.

De plus, il arrive souvent que nous nous retrouvions en phase avec nos frères chrétiens dans les actions et dans les prières du « Temps pour la Création  (1er septembre au 04 octobre) et toute l’année, dans le cadre de l’Eglise Verte, favorisant ainsi les rapprochements œcuméniques.