Logo diocèse de Versailles

Label Église verte


Le label Église verte est un outil à destination des paroisses, ainsi que des mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s'engager pour le soin de la création. Commencer est souvent le plus difficile, tant les enjeux sont immenses et les solutions semblent complexes. Grâce à une méthode pas à pas, le label a pour objectif d’aider une communauté à démarrer ou à renforcer sa démarche, de l'accompagner dans sa progression, d’afficher son engagement. ​ Le label n’est pas une fin en soi mais un outil d’encouragement et de progression. Il est à renouveler chaque année.

Pourquoi le label Église verte ?

Parce que nous croyons que Dieu se révèle par son œuvre, et qu’il l’a confiée aux hommes qui doivent la cultiver et la garder,​

Parce que la vie sur terre est une bénédiction et montre l’amour de Dieu, et qu’agir pour la préserver est une façon d’aimer son prochain et d’agir pour la justice,

Parce que la crise écologique nous engage à entendre le cri de la terre qui “gémit en travail d’enfantement” (Rm 8,22) et à choisir, dans l’espérance, des modes de vie qui préparent l’émergence d’une création nouvelle maintenant et au-delà,

Parce que le peuple de Dieu peut prier et agir pour apporter cet espoir au monde,

Parce que le Pape François nous encourage dans son encyclique Laudato Si, à pratiquer l’écologie intégrale. Celle-ci prend l’homme dans toutes ses dimensions, environnementale, sociale, culturelle.

Le dialogue, l’ouverture aux autres, apparaîssent comme un facteur essentiel.  Le label Eglise verte  prône le dialogue avec les autres églises, religions et institutions publiques pour que la prise de conscience et l’action fassent “tâche d’huile” au niveau local. Il faut enfinà titre individuel prendre conscience de ses relations avec l’univers et se laisser toucher, sous le regard de l’Esprit Saint, sans rester au niveau de l’intellect. Il s’agit d’un véritable appel à la conversion.

4 conditions préalables pour se lancer dans l’aventure du label Église verte

Voici les quatre conditions préalables avant de commencer à travailler sur le questionnaire.

  1. Etre un groupe d’au moins 2 ou 3 personnes
  2. Avoir l’accord des responsables de votre communauté pour entreprendre une démarche Église verte
  3. Avoir l’accès aux moyens de communication de la communauté pour ensuite faire part des actions envisagées et des progrès réalisés  (panneau, feuille d’information, annonces, site Internet…)
  4. Avoir déjà organisé dans cette communauté au moins une réunion, un temps de prière, ou une action concrète pour le respect de la création.

Un cheminement en 4  étapes

Constituer un groupe (même petit) pour mener la démarche. Celui-ci demande l’accord des responsables de la communauté pour procéder à l’éco-diagnostic.

Enregistrer sa communauté en imprimant et en faisant signer le formulaire. Envoyer une copie (scan ou photo) par courriel contact@egliseverte.org à Eglise verte qui vous enverra en retour le label à afficher. Celui-ci précise que vous avez atteint le niveau « Graine de senevé » et l’année au cours de laquelle il a été délivré.

Remplir le diagnostic avec votre communauté et l’envoyer à Eglise verte, en précisant les deux ou trois actions que vous avez décidé de mettre en oeuvre. Avec ces engagements vous atteignez déjà le niveau « lis des champs ».

Progresser en re-remplissant chaque année le questionnaire.

Petit à petit vous définirez de nouvelles actions à mettre en oeuvre et franchirez les différents niveaux ci-dessous.

5 niveaux pour accompagner la progression

Graine de Sénevé
Lis des champs
Cep de vigne
Figuier
Cèdre du Liban

Articles liés

Belles initiatives des paroisses pour la Saison de la Création

Le 4 octobre, la fête de Saint François d’Assise marquera la fin de la Saison de la Création. Un temps pour prendre soin de l’environnement, un temps missionnaire aussi puisqu’il permet de rejoindre la société civile sur un sujet brûlant d’actualité.

Quand le service de formation vient en paroisse pour parler d’écologie intégrale

En cette année où le Pape François nous invite à relire l’encyclique Laudato Si’, plusieurs paroisses accueillent une formation du SDFY sur les fondements bibliques et théologiques de la création.

Saison de la Création 2020

Du 1er septembre au 4 octobre, la Saison de la Création sera l’occasion de marquer les 5 ans de l’encyclique Laudato Si’ avec pour thème “le Jubilé de la Terre”. Vous trouverez ici les messages du Pape et des liens pour vivre ce temps jubilaire chez vous et/ou en paroisse.

C’est parti pour une année sous le signe de Laudato Si !

Le Pape François a décrété l’ouverture de l’année Laudato Si’ à partir du dimanche 24 mai 2020. Dans un contexte où le coronavirus a bouleversé les habitudes et ouvert le champs des possibles, et puisque “tout est lié”, laissons-nous inspirer pour une conversion à l’écologie intégrale.

Du 16 au 24 mai, semaine Laudato Si à l’invitation du Pape François

La semaine Laudato Si’ honore le cinquième anniversaire de l’encyclique du pape François sur l’attention que nous portons à notre maison commune. “Tout est lié” est le thème de la semaine.

Conversion écologique dans les Yvelines : défi ou réalité ?

En avril prochain, les évêques de France axeront une partie de leur travail sur l’agriculture et ceux qui en vivent, en relecture de Laudato Si. C’est pour mieux exprimer la réalité qui se vit dans notre diocèse que Mgr Aumonier et Mgr Valentin ont invité les agriculteurs des Yvelines à leur partager leurs joies, leurs préoccupations et leurs attentes de l’Eglise. Ils étaient une quarantaine, accompagnés de leurs curés, à participer à cette rencontre dimanche 8 mars 2020, à la Queuz-les-Yvelines.

Redécouvrir la parole créatrice de Dieu et la place de l’homme dans la Création

Le Père Yann Le Lay a introduit la rencontre du 08 mars 2020 à la Queue-Les-Yvelines entre les agriculteurs des Yvelines et leurs évêques en proposant un temps d’écoute de la Parole de Dieu.

Eglise Verte, un succès dépassant les espérances

Un point sur le label “Eglise Verte” et son avancement en France et dans les Yvelines à l’heure où la conversion à l’écologie intégrale est devenue une priorité pour la Conférence des évêques de France.

Première réunion des paroisses “Eglise Verte” des Yvelines

Le 1er février 2020, plus de 50 participants représentant une vingtaine de paroisses du diocèse se sont retrouvés au Centre Port-Royal, à Saint-Lambert-des-Bois, au cœur du Parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse,
en présence de Mgr Aumonier, pour dresser un premier bilan du label Eglise Verte dans les Yvelines.

Une rencontre avec les agriculteurs du diocèse

Conversion écologique dans les Yvelines, défi ou réalité ?
Dans le contexte de transition écologique et à la lumière de Laudato Si, Mgr Aumonier et Mgr Valentin viendront le 8 mars, à la rencontre, de ceux qui vivent de l’agriculture dans les Yvelines.