Logo diocèse de Versailles
pèlerinage

Retour sur le pèlerinage diocésain à Lourdes


1.700 paroissiens et collégiens des Yvelines sont partis à Lourdes du 3 au 8 avril avec leurs prêtres et leur évêque pour le pèlerinage diocésain annuel.

Lourdes 2017 paroisse de Verneuil-Vernouillet

Lourdes 2017 paroisse de Verneuil-Vernouillet

Pourquoi partir en pèlerinage diocésain à Lourdes avec sa paroisse ? Pourquoi repartir après une première expérience ? Autant de questions que l’on pourrait se poser en voyant revenir les pèlerins du pèlerinage diocésain à Lourdes.
Bien souvent la décision est l’aboutissement d’une « démarche personnelle et collective ». Pour Alain « cela montre notre appartenance à l’église ». Mais c’est aussi « une pause dans la vie quotidienne » ajoute son épouse. Dans le cas de Lourdes, les pèlerins partent aussi « pour aller à la rencontre de Marie » dans un appel à la conversion des coeurs, que résume bien le thème de cette année “Le Seigneur fit pour moi des merveilles”.

Les malades et leurs “anges gardiens”

Alain et Marie-Hélène sont revenu pour la troisième fois à Lourdes, mais pour la première fois en tant « qu’anges gardiens », au service des personnes et des prêtres malades ou âgés « pour les aider, leur consacrer du temps » et vivre pleinement avec eux ces moments forts, comme la prière à la grotte ou les temps de réconciliation. Chaque volontaire pour être “ange gardien” reçoit le nom d’une personne à accompagner dans sa démarche de pèlerin. « Nous l’accompagnons dans ses déplacements dans la cité Mariale, nous prions avec cette personne et nous l’écoutons aussi » résume Marie-Hélène. C’est aussi l’occasion de très belles rencontres, et d’échanges chaleureux, dans la tradition de Lourdes.

En pèlerinage avec les chrétiens d’Orient

Cette année, les pèlerins ont pu partager, prier et échanger tout spécialement avec un couple d’Yvelinois originaire de Mossoul en Irak et deux autres pèlerins du diocèse originaires d’Alep en Syrie, deux pays marqués par la guerre et les persécutions.

De très beau témoignages ont été partagés lors du temps de relecture, pour remercier Marie avant de repartir. Les jeunes de la paroisse de Verneuil-Vernouillet ont été marqués par celui de Marie-Caroline Schürr, notamment. Les participants ont aussi prié tout spécialement pour les vocations lors d’une veillée de prière et d’adoration avec les collégiens et le père de Raimont.

Confier ses intentions à Marie

Lourdes 2017 Paroisses de Verneuil-Vernouillet

Lourdes 2017 Paroisses de Verneuil-Vernouillet

Bien souvent, ceux qui viennent confier leurs intentions à Marie reviennent prier celle qui a exaucée leurs voeux. Le pèlerinage à Lourdes prend alors « un sens particulier » car « c’est d’abord un grand lieu de foi ».

Comme Alain et Marie-Hélène, venus une première fois demander à Marie d’exaucer leur voeux, et qui ont fait voeux de revenir en pèlerinage s’ils étaient exaucé.
D’autres pèlerins se sont rencontrés à Lourdes, jeunes hospitaliers. Ils y reviennent pour fêter cet anniversaire et se retrouver entre chrétiens autour de la Vierge.
Ceux qui partent en pèlerinage à Lourdes nous disent qu’ils viennent  pour confier une intention à Marie, pour un proche, un malade. Une autre vient pour accompagner quelqu’un de son entourage. Ceux qui le veulent peuvent recevoir le sacrement des malades, seuls ou en couple. « C’est un moment fort et émouvant » confie Philippe, qui redonne du courage face à la maladie.

Se ressourcer auprès de L’Immaculée Conception

Vouloir prendre du recul, se ressourcer, approfondir sa foi, sortir de la logique de consommation, se confier à Marie, accompagner un proche… autant de motivations pour franchir le pas et partir en pèlerinage avec sa paroisse, qu’on soit jeune ou moins jeune, malade ou bien portant, serviteur ou simple pèlerin.
En cette année électorale, les pèlerins ont aussi confié à Marie leurs prières pour la France, « pour lui permettre de redevenir la fille ainée de l’Église ».
470 jeunes collégiens des aumôneries du diocèse, de la 5ème à la 3ème, ont accompagné leurs ainés dans ce pèlerinage, comme chaque année. Ils ont porté à Marie les intentions de prières de leurs proches, accompagné les malades, participé aux offices,  et prié à la grotte. S’ils viennent plus par curiosité ou par amitié, ils vivent aussi des moments inoubliables dans la cité mariale. De quoi leur donner envie d’y revenir prier plus tard.

I.Karol