Logo diocèse de Versailles

Avatar


A partir du film Avatar, deux propositions d’animation proposées dans les Holy Box à destination des lycéens

A partir du film Avatar, deux propositions d’animation sur deux grandes thématiques.

Les deux fiches autour de ce film ont été préparées par l’équipe AEP de Versailles.

Les extraits de film retenus permettent un échange prévu dans le déroulement de deux propositions pour les lycéens : les Holy Box

Autour des questions sur création et écologie :

Cette proposition intervient dans le paragraphe B Comprendre la création abîmée de la Box Création et écologie  : fiche détaillée à imprimer

4 extraits sont pointés.

Le Début

Du début jusqu’à l’atterrissage de la petite navette sur la planète Pandora (8min)

Dans le rêve de Jack, il vole au-dessus d’une forêt, il est libre. La liberté est  associée à la nature.

Regardons comment la terre est présentée, quelle place prend l’homme, quelle humanité est montrée ?

L’homme semble représenter un danger pour la nature. L’homme a détruit la nature de la terre et s’est détruit lui-même ; il va faire de même sur d’autres planètes. Il ne lui reste que l’individualité,  l’indifférence, la violence et le vide existentiel qu’il tente de combler comme il peut.

Le premier survol de Pandora

La découverte de la faune et la flore, la poursuite avec « le gros chien bizarre », la rencontre avec la Neytiri, la redécouverte de la nature : (27:30 – 43:10)

Jack se méfie de tout, le moindre animal est présenté comme une menace potentielle. Il agit comme un soldat en guerre. Grace (la scientifique responsable de l’expédition) n’a pas la même attitude. Elle connaît les espèces et sait comment réagir. La flore est luxuriante, la scène est filmée en plongée (caméra qui regarde vers le bas) ce qui, pour le spectateur, donne l’impression que les avatars sont surveillés, dominés par une entité inconnue et menaçante.

L’homme qui connaît la nature ne se méfie que de ce qui est vraiment dangereux, comme les grands prédateurs. L’homme qui ne connaît pas la nature se méfie de tout. Il est prêt à la détruire à la moindre occasion, il ne cherche aucune aide dans ce qui l’entoure.

 

Comment l’homme peut-il changer son regard sur la création ?

Comme chrétien, quel regard sommes-nous inviter à porter sur la nature confiée par le Créateur ?

L’énergie de la nature

(1:10:55 -1:11:23) Juste après que Neytiri ai réajusté l’arc de Jake jusqu’à la fin du rite des funérailles.

Il y a un lien particulier entre la forêt (et non la nature ou la création) et les Na’vis, un réseau d’énergie prêtée qu’il faut rendre. La scène de funérailles clôture cette courte séquence. La mort a du sens.

Comment cela nous interpelle-t-il comme chrétiens ? Nous sommes créés, aimés et voulus par Dieu gratuitement. Le seul retour -qui est espéré et non voulu- est d’aimer Dieu.

La prière chez les Na’vi

(2:12:35-2:15:58) puis (2:22:12-2:23:50)

Il ne s’agit plus de la nature, mais d’une nature divinisée.

 

Quel rapport au corps ? L’homme doit-il disparaître pour sauvegarder la nature ?

 

Autour des questions sur la mort et l’au-delà

Cette proposition est située dans le paragraphe D Comprendre que l’éternité c’est déjà maintenant de la Box La vie, la mort, l’au-delà : fiche détaillée à imprimer

2 extraits sont plus particulièrement étudiés pour amener le jeune à réfléchir sur son rapport à la mort et à sa foi en un après la mort.

(0:03:24 -0:05:23) La crémation chez les hommes

Jack parle d’être expédié en enfer, il n’y a donc pas d’au- delà. L’enfer est sur Terre, il n’y a rien d’autre.

La mort est la fin de tout. Il n’y a pas d’au-delà…

(1:11:06 -1:11:23) Le rite des funérailles Na’vis (les personnages bleus)

Jake parle d’un réseau d’énergie prêté qu’il faut rendre. La scène montre la fin du rite des funérailles chez les Na’vis. C’est une cérémonie où toute la communauté est présente.

La mort est la fin d’une belle vie prêtée à rendre, l’énergie rendue servira à d’autres créatures. Dans un au-delà, les esprits seront tous réunis.

 

Deux sociétés, deux façons de dire la mort. Et nous catholiques, comment se passe le rituel des funérailles ? Que dit-il de notre foi ?