Logo diocèse de Versailles

Noël


Noël s’annonce très tôt à grand renfort d’illuminations, d’étalages et d’effervescence. Que nous soyons chrétiens ou non, la fête de Noël nous bouleverse tous, de joie ou parfois de souffrance cachée. Que vient nous dire Noël ?

La Nativité (George de la Tour)

 

A Noël, les chrétiens fêtent une Bonne Nouvelle : Dieu parle d’amour aux hommes, à tous les hommes, en entrant dans leur histoire humaine sous les traits d’un petit enfant nommé « Jésus ». C’était il y a plus de 2000 ans à Bethléem. Le récit de sa naissance est inscrit dans la Bible, dans l’Evangile selon St Luc (2,1-14).

 

En Jésus, le cri d’Amour de Dieu

Depuis la création du monde, Dieu a un projet pour l’homme, sa créature. Il le souhaite à son image, dans une Alliance d’Amour. C’est pourquoi Dieu n’a jamais cessé de partir à la recherche de sa créature perdue. Il promet de sauver son Peuple de ses égarements et de ses limites.

C’est ainsi que Dieu vient se faire proche de l’homme et se faire l’un des nôtres. Il envoie son messager Gabriel dans une ville de Galilée appelée Nazareth auprès d’une jeune femme fiancée à un homme nommé Joseph. La jeune femme, vierge, se nomme Marie. L’ange Gabriel lui annonce l’incroyable : elle enfantera le Fils de Dieu. Confiante et disponible, la Vierge Marie prendra part au projet de Dieu et mettra au monde « Jésus », dont le nom signifie « Dieu sauve ».

Mystère d’un Dieu qui se donne

 

A Noël, on ne fête pas seulement l’anniversaire de la naissance de Jésus. On fête Dieu qui se donne, aujourd’hui encore, à tous les hommes.

A Noël, Dieu nous dit qu’il aime tant le monde qu’il vient se faire proche de chaque homme. Respectant sa liberté individuelle, il ne vient pas s’imposer. Il ne vient pas dans l’éclat du jour pour éblouir, mais de nuit, en toute discrétion. Il propose à chaque homme de partager sa condition, et de traverser avec lui les étapes de sa vie.

 

Jésus, lumière du monde

Dieu, qui est si grand, vient rejoindre notre humanité sous les traits d’un enfant, petit, fragile, né dans une situation de détresse et de dénuement. En regardant l’enfant Jésus dans la crèche, nous pouvons lire toute la tendresse de Dieu pour l’homme, et en particulier pour le plus faible.

Car les premiers auxquels Jésus se manifeste ne sont pas les grands de ce monde, mais de pauvres bergers. En Jésus, Dieu se montre en premier aux exclus, aux méprisés, à ceux qui n’ont rien. Il ne vient pas pour les bien- portants, il vient éclairer le cœur de ceux qui souffrent.

 

Noël : temps de Joie, d’Espérance et de Partage

Noël est une main de Dieu tendue à chaque homme. Noël dit à chaque homme que Dieu l’accueille, le reconnaît et l’aime tel qu’il est, avec son histoire, ses difficultés, ses souffrances, ses refus ou ses échecs.

Noël est donc un temps de joie, mais aussi un temps d’espérance pour tous ceux qui se sentent oubliés, incompris, malmenés par la vie, pour tous ceux qui, pour cause de misère, solitude ou blessures, ne peuvent s’associer à la joie commune.

En Jésus, Dieu vient nous dire son Amour et nous invite à faire naître cet Amour dans l’ « aujourd’hui » de notre cœur, dans l’aujourd’hui de notre « crèche intérieure ». Noël est donc l’occasion de faire partager cette joie et cette espérance autour de nous, en famille, entre amis, entre voisins, entre collègues, mais aussi auprès des hommes et des femmes éprouvés par la vie.