Logo diocèse de Versailles

Bases et textes importants


Face à la déchristianisation de la société occidentale, l’Eglise veut rappeler les clés pour construire une société juste.

Les bases de la Doctrine sociale de l’Eglise

La Doctrine Sociale de l’Eglise s’appuie sur deux bases fondamentales :

  1. La dignité de chaque personne humaine
  2. Le respect inconditionnel de la vie humaine

Dieu ayant fait l’homme à son image, tout être humain est également digne, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. La société n’a de sens que parce qu’elle protège et exalte cette dignité. A partir de là s’organisent toutes les propositions de l’Eglise pour les chrétiens et pour une société juste.

Les textes importants

Au 19°siècle, face à la déchristianisation de la société occidentale et son extension dans les colonies, l’Eglise a voulu rappeler les clés pour construire une société juste. En 1891, Rerum novarum du pape Léon XIII marque le début de ce que l’on appelle la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE), nommée ainsi en 1931 par Pie XI, dans Quadragesimo Anno.

Elle est composée d’encycliques, de lettres pastorales, de lieux de débat comme les semaines sociales de France… La dernière encyclique de la Doctrine Sociale de l’Eglise est celle de Benoît XVI sur l’amour dans la vérité.

En 2004 , un Compendium de la Doctrine Sociale de l’Eglise a rassemblé et articulé ces textes pour les catholiques, femmes et hommes de bonne volonté.

Il y a-t-il un programme sociale de la Doctrine sociale de l’Eglise ?

L’obéissance aux déclarations de l’Eglise en matière sociale n’est pas de l’ordre de la foi, avec un caractère disciplinaire. Toutefois, elle guide notre réflexion et notre agir en s’appuyant sur des bases doctrinales.

  • Ce n’est pas un programme politique précis et construit

    La Doctrine Sociale de l’Eglise propose des « principes de réflexion, des critères de jugement et des directives d’action sur la base desquels promouvoir un humanisme intégral et solidaire. » Compendium 7.

  • Il n’est pas trop près ni trop loin des réalités sociales

    L’Eglise ne peut détailler toutes les situations, mais les accompagne.

  • Il n’est pas une 3ème voie entre libéralisme et socialisme

    L’Eglise n’a pas de modèle idéologique à proposer. Les modèles véritables et réellement efficaces ne peuvent être conçus que dans le cadre des différentes situations historiques, face au concret des problèmes sociaux, économiques, politiques et culturels.