Logo diocèse de Versailles

Matinée des Equipes d’animation paroissiale : la joie de la mission


Samedi 16 février, 110 laïcs en mission en EAP, 30 prêtres et 3 diacres représentant 38 paroisses sur les 46 ayant une EAP, se sont réunis au Chesnay pour une matinée tournée vers l’Evangélisation. Une matinée pour élargir sa vision et son rapport au monde, pour introduire le mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019.

Qu’est ce que l’Eglise apporte au monde, qu’est que le monde attend de l’Eglise ? C’est autour de ces deux questions que les prêtres, diacres en missions, laïcs membres des équipes d’animation paroissiale étaient invités par le Service d’accompagnement des laïcs en mission, le service de formation en Yvelines et le service de formation permanente des prêtres.

Une matinée pour élargir sa vision et son rapport au monde

Jean Caron, philosophe et diacre a expliqué la relation, tout en tension, des chrétiens avec le monde depuis les premiers temps jusqu’à nos jours. Ce que l’âme est dans le corps, les chrétiens le sont dans le monde, comme le disait déjà, au II° siècle, La Lettre à Diognète : “L’âme est répandue dans les membres du corps comme les chrétiens dans les cités du monde. Ils sont missionnés pour cela”, insiste Jean Caron.
Ils sont dans le monde sans être du monde et la tentation du repli sur soi, même si elle a toujours existé n’est pas compatible avec la nature même des chrétiens qui sont appelés, de manière renouvelée depuis Vatican II, à prendre leur place dans la cité, à former une Eglise en sortie. “Et qu’est qu’une communauté en sortie ? C’est une communauté dont les membres donnent à voir et à entendre ce qui les fait vivre, Celui qui les fait vivre. Une Église en sortie, c’est une Église qui s’ouvre, regarde et écoute le monde.”

Nos contemporains, nos voisins, attendent ainsi de nos communautés une vitalité bienveillante, un accueil inconditionnel, mais aussi le témoignage de nos vies : la cohérence d’une parole et d’un engagement, dans quelque domaine que ce soit.  « C’est la contagion de notre intérêt pour tous et chacun qui nous vaudra – peut-être – l’intérêt de certains pour la « source » de vie qu’est pour nous le Christ  »*

Alors comment développer cela en EAP ?  Cela a été l’occasion d’échanges en petits groupes de 10 mélangeant les paroisses, les retours d’expériences et les intuitions. Une des participantes a notamment témoigné avoir réalisé ce matin là, qu’est paroissien toute personne habitant sur le périmètre de la paroisse. Chaque groupe lors de ce carrefour de réflexions devait émettre une conviction dont voici quelques-unes :

«  Prendre le temps d’écouter, de discerner les lieux où nous sommes attendus et y aller » 

« Ne pas avoir peur de prendre des risques et d’être imaginatif. Eglise souriante et gaie »

« La périphérie, le monde est aussi dans l’Eglise. Soignons l’après – premier contact » 

«  Une paroisse est vraiment missionnaire quand les paroissiens osent témoigner et inviter, en sachant ce qui est adapté à chacun ».

« Vivre la sortie à plusieurs niveaux : de la communauté avec un souci d’accueil et de bienveillance et du témoignage personnel avec un souci de cohérence ».

Un mois missionnaire extraordinaire

La semaine missionnaire mondiale existe depuis 1926 mais cette année, ce sera un mois extraordinaire ! Toutes les communautés paroissiales du monde entier sont en effet appelées à approfondir et à être « en sortie » pendant tout le mois d’octobre 2019.

C’est un formidable défi à titre personnel comme communautaire ; Jason Trépanier, de l’Ecole pour servir l’Evangélisation, a insisté sur l’enjeu de cette mission : «  Si nous n’annonçons pas le nom du Christ, qui le fera ? Si nous ne mettons pas de mots sur notre foi, qui le fera ?… Il ne s’agit rien de moins que de prendre le risque d’y aller avec nos mots, notre existence – quelle qu’elle soit – et de garder en tête que le Christ prend le risque en quelque sorte de dépendre de nous et de nos mots pour être connu du monde. »

A la demande de Mgr Aumonier, l’Ecole pour Servir l’Evangélisation du diocèse met à disposition des paroisses et des fidèles du diocèse des propositions à la carte visant à prier pour la mission durant le mois missionnaire, à encourager le dynamisme missionnaire à travers le parcours « Osons la mission » et deux séances bonus , à favoriser la sortie dans toutes les paroisses du diocèse lors d’un « WE tous en sortie » les 12 et 13 octobre, et enfin à stimuler l’élan vers une transformation paroissiale dans le cadre d’un forum diocésain le 23 novembre 2019.

« Le mois missionnaire extraordinaire n’est pas un truc en plus, a estimé Mgr Bruno Valentin lors de la conclusion de cette matinée, mais c’est l’occasion de donner une unité à nos actions, de rassembler nos énergies autour du but de la Mission. Saisissez cette opportunité comme une occasion de donner une unité nouvelle à la vie de votre communauté et à celle de tout le diocèse. Jean Caron nous a rappelé que l’Eglise tire sa joie d’être envoyée en mission ; eh bien, ce mois missionnaire est une chance et une manière de mettre en oeuvre ce que le Pape François nous a dit lors de notre pèlerinage à Rome avec les prêtres du diocèse. Il nous a adressé quelques mots en français et a conclu par : « Et maintenant continuez dans la joie ! » Il nous a donné ces mots pour vous ; C’est une invitation à la joie que nous fait le pape en nous donnant cet appel au mois missionnaire. « Et maintenant, continuez dans la joie ! »

* Christoph Theobald, Transmettre un Evangile de liberté, Bayard, 2007