Logo diocèse de Versailles

Interview du P. Xavier Giraud, spécialiste des questions écologiques


Le Père Xavier Giraud, vicaire à Saint Symphorien de Versailles, a été ordonné prêtre en 2012. Diplômé de l'Agro Paris (1998), spécialisation Eaux et Forêts civils (2000), il a travaillé à la centrale d'achat d'une grande enseigne de distribution sur la sécurité sanitaire des aliments et la grille d'évaluation environnementale de ses fournisseurs, avant d'entrer au séminaire.

P_Giraud_Xavier

  • Le pape vient de publier une nouvelle lettre encyclique intitulée “Laudato Si” sur la sauvegarde de notre « maison commune » qu’est la terre. De quoi s’agit il ?

Père Xavier Giraud : Il s’agit d’une encyclique sur l’écologie. Elle parle de la question environnementale qui anime notre époque, mais aussi de la place de l’homme dans la création. Ce texte du pape invite le lecteur à repenser ses rapports avec Dieu, les autres hommes et la nature. C’est ce que le Saint-Père appelle “l’écologie intégrale”.

  • En quoi ce thème de la création est il si important pour nous aujourd’hui ?

Nous sommes tous des membres d’une maison commune comme le dit le pape François. Chaque personne a un impact sur la vie commune, qu’il le veuille ou non. Avec le développement de la technologie, nous avons pris conscience que l’homme risque de détruire totalement son milieu de vie et de se détruire lui-même. Nous devons prendre conscience de cela et rechercher ce que l’homme a à vivre comme chrétien dans cette circonstance particulière.

  • Que peut on trouver dans ce texte pour nourrir notre foi mais aussi notre action ?

Le pape François analyse la crise écologique actuelle, mais il ne s’arrête pas à la recherche de solutions simplement techniques. Le Saint-Père cherche à en trouver les causes profondes, et il fait le lien entre notre milieu naturel et notre condition d’homme. Car notre rapport à la création implique tout notre agir moral. C’est un peu théorique, mais si nous voulons respecter la nature, il faut aussi respecter notre nature humaine et promouvoir sa dignité : la vie, la famille et des relations sociales justes et fraternelles. Il faut aborder la question du développement humain intégral.

  • Qu’est ce que la parole du pape apporte de plus dans ce domaine ?

Le pape a une autorité morale reconnue universellement. Sa parole va aider à la prise de conscience de la crise de notre rapport à la création reçue de Dieu. Son approche intégrale va aider à ne pas s’enfermer dans des questions seulement techniques ou parfois idéologiques, mais à porter un nouveau regard cohérent sur la place de l’homme dans la création. C’est une illusion que de vouloir sauver la planète en maltraitant autant notre nature humaine, comme on le voit avec la culture du déchet, l’injustice vis à vis des pays les plus pauvres ou le mépris de la loi naturelle.

  • En fait cela dépasse largement l’écologie, non ?

Le pape François adopte le terme d’écologie intégrale, car l’écologie, pour être pertinente, ne peut se limiter à l’étude des milieux naturels et des animaux. C’est bien les bases d’une réflexion globale sur les relations de l’homme avec Dieu, ses semblables et l’univers créé que le pape propose ici dans cette encyclique. Pour y répondre, il va falloir réfléchir en profondeur au sens de l’existence humaine, à sa mission dans le monde et à sa responsabilité. L’Eglise doit aider le monde dans cette réflexion grâce au trésor de l’Évangile.

Propos recueillis par Isabelle Karol.