Logo diocèse de Versailles

Laudato Si : une encyclique très étudiée en Yvelines


Une encyclique qui interpelle très largement.

 Rarement une encyclique n’a connu un tel intérêt et nombreuses ont été les paroisses qui ont organisé des rencontres pour permettre aux Chrétiens d’approfondir et de s’approprier le contenu de Laudato Si’. Le pic d’intérêt a été pendant le dernier trimestre 2015, période précédant l’ouverture au Bourget de la Conférence mondiale sur le climat COP 21 : les médias ont abondamment couvert l’événement, certains publiant des dossiers spéciaux sur le sujet. Les chrétiens ont, à cette occasion, souvent été interrogés sur le contenu de l’encyclique, que ce soit sur leur lieu de travail, par des proches, des amis ou même des voisins.

 

Un effort de formation

Ainsi, le service diocésain de formation des Yvelines a reçu pendant les trois derniers mois de 2015 quelque 12 demandes de paroisses pour présenter et analyser le contenu du document pontifical. Trois spécialistes se sont partagé la tâche en répondant aux attentes de chaque paroisse par des interventions modulées : le Père Etienne Guillet, responsable du service diocésain de formation (SDFY), le Père Patrick Langue, jésuite enseignant à Versailles, et François Delmas-Goyon, formateur au SDFY et laïc franciscain.

 

Des initiatives en paroisse

Il faut ajouter à ces 12 interventions d’autres programmes de formation plus développés initiés par des paroisses du diocèse. On peut citer notamment la paroisse de Montigny-Voisins qui a  proposé, en lien avec l’équipe du CCFD-Terre Solidaire de St-Quentin-Est, trois soirées débat pour aider à la lecture de Laudato si’. Ces soirées ont été enregistrées et sont toujours disponibles sur Internet en cliquant sur le site de la paroisse de Montigny-Voisins. Ces trois conférences ont été données par le Père Dominique Lang (prêtre assomptionniste et journaliste au Pèlerin, spécialiste des questions d’écologie), Jean Merckaert (rédacteur en chef de la revue Projet et membre du CERAS), et le Père Bruno Valentin, curé de Montigny-Voisins. L’objectif des intervenants était d’analyser et approfondir les relations entre écologie, spiritualité et développement, afin de réfléchir sur nos comportements et modes de vie, autour de 3 mots-clés : conversion, sobriété et justice.

François Delmas Goyon