Logo diocèse de Versailles

Le Chesnay-Rocquencourt sur la voie de la croissance pastorale


Le P. Grégoire de Maintenant entraîne sa paroisse dans une vaste mouvement de conversion pastorale après s’être formé à la méthode des 5 essentiels du parcours “Des pasteurs selon mon coeur”. Explications

Favoriser la conversion pastorale de la paroisse comprend le fait de revisiter son équilibre de vie, le travail en équipe, la collaboration avec les laïcs. Elle passe en premier lieu par la conversion du pasteur d’où le nom de cette formation “Des pasteurs selon mon coeur”. Elle est proposée par une association mêlant les méthodes d’Alpha pour l’aspect évangélisation et celles de TalenThéo pour le coaching chrétien. Elle se déroule en 5 étapes : 4 sessions de 2 jours rassemblant une cinquantaine de prêtres et 1 WE de clôture où chaque prêtre invite des membres référents de sa paroisse. 1400 prêtres de France ont déjà suivi ce parcours dont 5 du diocèse de Versailles.

Comme au Chesnay, nous avons beaucoup de ressources, j’ai voulu ouvrir largement cette invitation au WE proposant au conseil pastoral, à l’EAP, aux responsables de mouvements et même à tous les fidèles qui se sentaient appelés à y participer, explique le Père Grégoire. Notre délégation comptait 70 personnes dont tous les prêtres de la paroisse et son diacre !”

Les 5 essentiels

Les 5 essentiels sont comme les pales de l’hélice d’un hélicoptère ou bien les bandes de bois arquées d’un tonneau. Elles doivent être équilibrées et de même hauteur sans quoi l’hélicoptère pencherait et le tonneau se viderait ou ne serait pas rempli à sa pleine mesure. Au niveau d’une paroisse il en va de même, ses 5 essentiels doivent être équilibrés dans ses actions, ses mouvements et chez les fidèles ; ainsi elle peut croître…elle devient missionnaire. Ces fameux 5 essentiels sont : prière, formation, évangélisation, fraternité, service.

Ainsi il a été décidé de mettre en oeuvre ces 5 essentiels dans l’organisation de la semaine de prière pour les malades en février :

  • formation de ceux qui partaient en mission pour recueillir les intentions en porte à porte,
  • évangélisation par le témoignage,
  • prière et adoration pour tous, chaque soir dans l’église, aux intentions reçues le jour même,
  • service par la visite des malades et l’onction des malades qui leur était proposée
  • et enfin fraternité lors du repas paroissial qui a clôt la semaine pour les malades.

Les retours ont été touchants tant du côté des personnes impliquées dans la semaine que du côté des accueillis et des destinataires.

Conversion pastorale

Pour que la paroisse entame un processus de croissance pastorale, il convient de faire un travail de recensement et d’équilibrage des propositions ; faire en sorte que chaque personne engagée dans un mouvement, un service sache ce qui se fait en amont et en aval afin de pouvoir accueillir et diriger toute personne en croissance spirituelle ; que chacun puisse trouver ce qu’il lui faut par rapport à son degré de foi et d’engagement.

L’un des enjeux pour le prêtre qui suit ce parcours c’est aussi d’avoir une vision pastorale pour la paroisse. Une vision a long terme qui dépasse même la durée de son passage en tant que curé. “Cette vision s’élabore à partir de nos aspirations profondes, la recherche de la volonté du Seigneur et la prise en compte “du cri de peuple” à savoir entendre les besoins pressants des Chesnaycourtois explique le Père Grégoire. Cela faisait longtemps que j’avais cette démarche dans mon coeur ; après une première année dans la paroisse du Chesnay-Rocquencourt, j’ai senti qu’il était temps. L’ESE étant mobilisée auprès d’autres paroisses, j’ai privilégié ce parcours car le P. Eric Courtois m’avait fait part de ses bienfaits. Ce parcours a beaucoup de points communs avec celui de l’ESE, y compris dans la méthodologie et dans l’intuition. Ce qui compte c’est de mettre le dynamisme de nos paroisses au profit de tous ceux qui sont sur leur périmètre géographique.

Une soirée de retour du WE pastoral a eu lieu pour faire le point puis une soirée réunissant tous les responsables de mouvements et services pour qu’ils réfléchissent à la manière d’intégrer les 5 essentiels à leur fonctionnement. Du 12 au 15 juin, la fête de Saint-Antoine autour des reliques du saint a été conçue autour des 5 essentiels associant le plus largement possible les Chesnaycourtois aux festivités, parmi lesquelles la bénédiction des animaux suivie d’une procession des reliques dans les rues de la ville.

Valentine Faure