Logo diocèse de Versailles

Appel du saint Père à réaffirmer notre engagement pour la protection des mineurs et des adultes vulnérables


Mgr Aumonier présente les mesures et démarches effectuées pour lutter contre toute forme d’abus en lien avec des personnes vulnérables sur le diocèse des Yvelines.

« Dans sa lettre au Peuple de Dieu en date du 20 août 2018, le pape François appelle entre autres à réaffirmer sans cesse notre engagement pour la protection des mineurs et des adultes vulnérables.

Depuis le début de mon épiscopat dans le diocèse de Versailles, j’ai toujours eu à cœur d’accueillir et d’entendre, quand je les connaissais, les victimes d’abus commis par des prêtres du diocèse. Même si je sais bien que cela ne suffira jamais à guérir leurs blessures, je leur ai demandé pardon, en mon nom, au nom de mes prédécesseurs et de tous les catholiques des Yvelines. La souffrance qu’ils ont éprouvée, je m’en saisis et la porte avec eux.

Je collabore dès que possible et étroitement avec le procureur de la République, parfois bien en amont d’une éventuelle procédure judiciaire, parfois aussi alors que le prêtre sera blanchi de toute accusation. Si je n’en fais pas état publiquement, c’est que je crois encore fermement au principe de présomption d’innocence en vigueur dans notre pays…

Si un prêtre est soupçonné de quelque accusation, je le rencontre immédiatement et peux être amené à prendre des mesures conservatoires parfois très lourdes pour protéger les partis prenantes et éviter que l’une ou l’autre ne soit soumis à la vindicte populaire avant même toute autre forme de procès. J’en informe également la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Enfin, si un prêtre âgé, condamné dans le passé, choisit de s’installer dans un autre diocèse pour sa retraite, j’en informe l’évêque qui l’accueille.

Catholiques des Yvelines, ne pensez pas que votre évêque traverse ces épreuves dans la sérénité : en tant que père, ma souffrance et ma honte sont profondes devant les blessures, les scandales et toutes les épreuves qui les accompagnent. »

+ Mgr Eric Aumonier,
évêque de Versailles pour les Yvelines

A savoir en plus :

  • Le service diocésain des Aumôneries de l’Enseignement Public forme et sensibilise tout nouveau responsable d’aumônerie lors de la formation sur les repères fondamentaux des nouveaux responsables pastoraux et ce autour du document de la Conférence des Evêques de France  ‘Lutter contre la pédophilie’ qui leur est donné. En plus d’une démarche systématique, des outils personnalisés sont également proposés pour ajuster l’accompagnement quand le besoin en est éprouvé par les animateurs.
  • Le service diocésain de la catéchèse sensibilise, autour du document de la Conférence des Evêques de France, les coordinateurs de paroisses en réunion de rentrée scolaire.
  • Le service diocésain de formation propose par les paroisses (conseils d’aumônerie et catéchistes, maîtrises scoutes, animateurs, groupes de parents…) une formation à la demande. À partir du document des évêques de France publié en 2002 et réactualisé : Lutter contre la pédophilie. Repères pour les éducateurs, l’objectif est de donner des repères, des moyens d’action et de prévention aux personnes engagées dans une relation éducative auprès des enfants et des jeunes. Un apport en pédopsychologie met en lumière les enjeux fondamentaux pour la construction de l’individu.
  • Le séminaire de Versailles intègre un processus de vigilance permanent dans la formation des futurs prêtres autour de l’éducation affective, relationnelle et sexuelle. Ce processus comprend en plus de ces sujets des sessions de formation et de sensibilisation autour des crimes pédophiles et de tout autre forme d’abus sur des personnes vulnérables.
    • Dans le cadre de l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle : trois sessions de formation en collaboration avec le cabinet de conseillères conjugales Raphael. Entretiens et suivis par un médecin psychiatre sur demande des séminaristes ou des formateurs est possible. Reprises trimestrielles systématiques avec le supérieur du séminaire. Travail personnel approfondi avec le père spirituel. Formation spécifique à propos du célibat sacerdotal (sens, enjeux et responsabilités). Retour écrit systématique des responsables de camps de jeunes ou d’activités pour les enfants auxquels les séminaristes ont participé.
    • Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la pédophilie : formation d’état au BAFA ou au BAFD (Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animateur ou de Directeur). Prise de conscience de la violence faite aux victimes par le visionnage du film Spotlight. Travail du document « Lutter contre la pédophilie – repères pour les éducateurs ». Travail régulier de l’équipe des formateurs avec un professionnel.
  • Le diocèse de Versailles reste en permanence en veille et vigilant à travers sa cellule d’écoute.
  • La Direction de l’Enseignement Catholique des Yvelines respecte des process définis par le secrétariat général de l’enseignement catholique. Des brochures ont été éditées en 2017-2018 par le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, dans la continuité des actions entreprises par l’Eglise de France depuis 2002.
    • « De la lutte contre la maltraitance à la bienveillance éducative » définissant le droit civil, les textes du code de l’Education ; les textes internes à l’Enseignement catholique, un programme d’actions travaillé en direction diocésaine puis les Chefs d’Etablissements dans leurs établissements ainsi qu’un calendrier de mise en œuvre du Programme de protection des publics fragiles.
    • Brochure pour les procédures en matière de protection des mineurs nous donnant les conduites générales à tenir
    • Un flyer destiné aux établissements
    • Lors de la réunion de rentrée, tous les Chefs d’Etablissements ont eu à disposition, pour emporter dans leur établissement, 3 exemplaires de ces brochures. Ils se sentent tous très concernés par cette lutte contre ces violences.
      Etant associé à l’Etat par contrat, les liens sont systématiques avec le rectorat de Versailles qui peut conseiller et éventuellement fournir des personnels en cas de difficulté. Le rectorat est toujours alerté en cas de crise. En cas de difficultés, un travail avec les Association de parents d’élèves de l’enseignement libre(APEL) pour la plus grande transparence.