Logo diocèse de Versailles

Lutter contre les abus et accompagner les victimes


L’Église catholique accroît sa vigilance et ses moyens dans la lutte contre la pédophilie. Le diocèse de Versailles s'investit pleinement dans cette mission.


Cellule diocésaine d’accueil des victimes d’abus sexuels

Au nom de l’évêque du diocèse de Versailles, la cellule diocésaine d’accueil des victimes d’abus est informée des situations d’abus pénalement répréhensibles (anciennes ou récentes) lorsqu’une victime se manifeste. En savoir plus

.

Contacter la cellule d’écoute :
ecoutevictimes@catholique78.fr

.

Charte diocésaine de bientraitance

Cliquer sur l’image pour télécharger la charte


Plateforme indépendante et nationale d’aide aux victimes d’abus sexuels dans l’Église

Une initiative de la CEF et de la CORREF – Des professionnels de l’aide aux victimes (France Victimes) écoutent et mettent en relation l’appelant avec des associations locales afin de proposer gratuitement une aide juridique, psychologique et sociale.

.

Contacter le 01 41 83 42 17 entre 9h et 21h.
Tous les jours y compris les dimanches et jours fériés.

.

Dans le diocèse

Le diocèse a mis en place plusieurs mesures et démarches effectuées pour lutter contre toute forme d’abus en lien avec des personnes vulnérables sur le diocèse des Yvelines :

Le diocèse de Versailles reste en permanence en veille et vigilant à travers sa cellule d’écoute.
ecoutevictimes@catholique78.fr

Le 18 mars 2022, Mgr Luc Crepy et Mme Maryvonne Caillibotte, Procureur de la République près le Tribunal Judiciaire de Versailles ont signé un protocole au service d’une meilleure collaboration dans la lutte contre les abus sexuels dans l’Eglise.

En février 2022,  Philippe Duthoit, diacre permanent,  a été nommé pour se consacrer à la prévention des abus au sein de la nouvelle commission diocésaine de protection des mineurs, pour réaliser notamment cartographie des risques par lieu et par type d’événements et accompagner les responsables des différents lieux d’accueil de mineurs (activités, mouvements, événements..) en terme de prévention et de formation.

Les services diocésains pastoraux se forment : Ségolène Moog, directrice du service pour la protection des mineurs de la Conférence des évêques de France, est venue les rencontrer en novembre 2021. Elle est également intervenue récemment lors d’une journée de formation permanente des prêtres sur le rapport de la CIASE et sur les repères de prévention à mettre en œuvre dans la pastorale des jeunes.

Le service diocésain de formation propose par les paroisses (conseils d’aumônerie et catéchistes, maîtrises scoutes, animateurs, groupes de parents…) une formation à la demande. À partir du document des évêques de France publié en 2002 et réactualisé : Lutter contre la pédophilieRepères pour les éducateurs, l’objectif est de donner des repères, des moyens d’action et de prévention aux personnes engagées dans une relation éducative auprès des enfants et des jeunes. Un apport en pédopsychologie met en lumière les enjeux fondamentaux pour la construction de l’individu.

Le service diocésain de la Mission pour la Famille est aussi mobilisé : il proposera des outils et des personnes ressources pour accompagner les enfants, pour leur expliquer selon l’âge et sans les traumatiser, comment se comporter et comment nommer une situation dangereuse.

Le service diocésain de la catéchèse sensibilise, autour du document de la Conférence des Evêques de France, les coordinateurs de paroisses en réunion de rentrée scolaire.

Un livre pour aider

Le service diocésain des Aumôneries de l’Enseignement Public forme et sensibilise tout nouveau responsable d’aumônerie lors de la formation sur les repères fondamentaux des nouveaux responsables pastoraux et ce autour du document de la Conférence des Evêques de France  ‘Lutter contre la pédophilie’ qui leur est donné. En plus d’une démarche systématique, des outils personnalisés sont également proposés pour ajuster l’accompagnement quand le besoin en est éprouvé par les animateurs.

Le séminaire de Versailles intègre un processus de vigilance permanent dans la formation des futurs prêtres autour de l’éducation affective, relationnelle et sexuelle. Ce processus comprend en plus de ces sujets des sessions de formation et de sensibilisation autour des crimes pédophiles et de tout autre forme d’abus sur des personnes vulnérables.

  • Dans le cadre de l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle : trois sessions de formation en collaboration avec le cabinet de conseillères conjugales Raphael. Entretiens et suivis par un médecin psychiatre sur demande des séminaristes ou des formateurs est possible. Reprises trimestrielles systématiques avec le supérieur du séminaire. Travail personnel approfondi avec le père spirituel. Formation spécifique à propos du célibat sacerdotal (sens, enjeux et responsabilités). Retour écrit systématique des responsables de camps de jeunes ou d’activités pour les enfants auxquels les séminaristes ont participé.
  • Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la pédophilie : formation d’état au BAFA ou au BAFD (Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animateur ou de Directeur). Prise de conscience de la violence faite aux victimes par le visionnage du film Spotlight. Travail du document « Lutter contre la pédophilie – repères pour les éducateurs ». Travail régulier de l’équipe des formateurs avec un professionnel.

La Direction de l’Enseignement Catholique des Yvelines respecte des process définis par le secrétariat général de l’enseignement catholique. Des brochures ont été éditées en 2017-2018 par le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, dans la continuité des actions entreprises par l’Eglise de France depuis 2002.

  • « De la lutte contre la maltraitance à la bienveillance éducative » définissant le droit civil, les textes du code de l’Education ; les textes internes à l’Enseignement catholique, un programme d’actions travaillé en direction diocésaine puis les Chefs d’Etablissements dans leurs établissements ainsi qu’un calendrier de mise en œuvre du Programme de protection des publics fragiles.
  • Brochure pour les procédures en matière de protection des mineurs nous donnant les conduites générales à tenir.
  • Un flyer destiné aux établissements.
  • Lors de la réunion de rentrée, tous les Chefs d’Etablissements ont eu à disposition, pour emporter dans leur établissement, 3 exemplaires de ces brochures. Ils se sentent tous très concernés par cette lutte contre ces violences.
    Etant associé à l’Etat par contrat, les liens sont systématiques avec le rectorat de Versailles qui peut conseiller et éventuellement fournir des personnels en cas de difficulté. Le rectorat est toujours alerté en cas de crise. En cas de difficultés, un travail avec les Association de parents d’élèves de l’enseignement libre(APEL) pour la plus grande transparence.

L’action de l’Église depuis 2010

Un site internet dédié, permet de suivre les progrès dans la mise en place des résolutions prises en mars et novembre 2021 par les évêques de France face aux abus et agressions sexuelles commis au sein de l’Église catholique en France. On peut y retrouver les actions mises en place précédemment.

3 mai 2011

Lettre circulaire pour aider les Conférences épiscopales à établir des directives pour le traitement des cas d’abus sexuels.

12 avril 2016

Déclaration du Conseil permanent de la Conférence des Evêques de France

20 août 2018

Lettre du Pape au peuple de Dieu

7 novembre 2018

Création de la CIASE à l’initiative de la conférence des évêques de France

25 mars 2021

Les résolutions votées par les évêques de France

26 mars 2021

Lettre des évêques de France aux catholiques sur la lutte contre la pédophilie

5 octobre 2021

Remise du rapport de la CIASE

8 novembre 2021

Les résolutions votées par les évêques de France en assemblé plénière

S’informer


Ce qui est mis en place

17 résolutions ont été votées et adoptées à l’issue de l’assemblée plénière des évêques de France de novembre 2021. Leur objectif : prévenir et lutter contre les abus sexuels au sein de l’Eglise et indemniser les victimes.
« L’ensemble des résolutions que nous avons votées constitue un vaste programme de renouvellement de nos pratiques de gouvernance à l’échelle des diocèses et à l’échelle de l’Église en France » a expliqué Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la CEF.
Consulter les résolutions

©CEF Lourdes 2021


Ce que nous, fidèles, pouvons faire
Pour prendre soin les uns des autres et veiller à ce que l’Église soit vraiment une maison sûre pour tous, nous devons tous agir, ensemble.
Quelques pistes pour agir

Des numéros et courriels pour alerter, se faire aider :
  • Cellule centralisée des informations préoccupantes des Yvelines – Tél : 01 39 07 74 30 ccip@yvelines.fr
  • Cellule diocésaine d’accueil des victimes d’abus sexuels : ecoutevictimes@catholique78.fr
  • Plateforme indépendante et nationale d’aide aux victimes d’abus sexuels dans l’Église : 01 41 83 42 17 – entre 9h et 21h. Tous les jours y compris les dimanches et jours fériés.
  • Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger (SNATED) : 119
  • Pour les personnes pédophiles ou susceptibles de passer à l’acte, un numéro vert confidentiel et gratuit a été mis en place pour orienter vers un parcours de soins adapté et éviter le passage à l’acte : 0 806 23 10 63

L’inirr

L’inirr a pour objectif de porter le devoir de justice et de réparation à l’égard de victimes de violences sexuelles dans l’Église, quand elles étaient mineures.

Résolument tournée vers les victimes, l’inirr met en œuvre, avec chaque personne victime qui en fera la demande, une démarche de reconnaissance et de réparation.


Rester informé

  • 08 octobre à Poissy : Comment faire de notre Église une maison sûre ? Soirée d’échanges et de réflexion.
  • 08 octobre à Montigny : soirée pour échanger les réactions, partager ensemble et porter dans la prière toutes les personnes victimes.
  • 10 octobre : à St Quentin, temps d’échange et de prière avant la messe dominicale.
  • 12 octobre à Plaisir : Soirée sur le rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (CIASE).
  • 14 octobre à Sainte Elisabeth de Hongrie de Versailles : soirée sur le rapport – échanges et prière.
  • 14 octobre à Saint-Germain en Laye : soirée d’échange autour du rapport en présence de M. Antoine Garapon, membre de la CIASE.
  • 15 octobre : messe à l’église Saint-Jean-Baptiste de Vélizy, pour le pardon des péchés de l’Eglise suivie d’un temps de prière et de jeûne à l’écoute des témoignages de victimes auprès de la CIASE.
  • 16 octobre à Sainte-Bernadette de Versailles : Un temps de libre parole et de prière suite à la réception du rapport de la CIASE.
  • 19 octobre à Saint-Arnoult : Réflexion et Prières autour du compte rendu de la CIASE.
  • 20 octobre à Sainte-Jeanne d’Arc de Versailles, soirée pour accueillir ensemble ce rapport, en parler, se l’approprier.
  • 21 octobre aux Mureaux.
  • 21 octobre à l’église St Léonard de Croissy.
  • 21 octobre à l’église de Noisy, accueillir le rapport et prier ensemble.
  • 21 octobre à ND du Chêne à Viroflay, temps de rencontre, d’échange et de prière.
  • 24 octobre à Saint-Léger de Saint-Germain, temps de partage informel.
  • 07 novembre à Saint-Germain en Laye : Projection du film “Les chatouilles” suivi d’un temps d’échanges en présence de deux psychologues qui aideront à trouver les moyens pour aider les personnes blessées dans leur relèvement.
  • 09 novembre, échanges sur les 45 proposition de la CIASE à Houdan.
  • 10 novembre, soirée pour le doyenné de Mantes.
  • 12 novembre, un temps de prière à l’église Saint-Nicolas de Houilles.
    16 novembre, un temps d’échange à Béthanie (Houilles).
  • 16 novembre, soirée écoute des paroles des victimes, prière et partage pour la communauté paroissiale de St Jean-Baptiste-en-Josas.
  • 17 novembre, temps de prière et de parole à la cathédrale Saint-Louis de Versailles.
  • 23 novembre, à ND de Beauregard à La-Celle-Saint-Cloud.
  • 24 novembre à ND de la Résurrection au Chesnay, soirée pour accueillir ensemble ce rapport, en parler, se l’approprier.
  • 25 novembre, réunion à Ste-Elisabeth de Versailles.
  • 26 novembre, à Ste-Pauline du Vésinet pour le doyenné du Vésinet.
  • 14 décembre, partage à propos du rapport de la CIASE, paroisse de Saint-Cyr-L’Ecole.
  • 15 décembre, veillée de prière suite au rapport de la CIASE à l’église de Sonchamps.
  • 15 février 2022, à l’Espace Jean Racine de St-Rémy, représentation de la pièce de théâtre « Pardon ? », montée par un auteur et acteur lui-même victime d’abus.
  • 29 mars 2022, soirée de prière et de réflexion avec Mgr Luc Crepy dans l’église St-Thibaud de Marly-le-Roi.

Participer

Le fonds de dotation “Selam”

Les évêques, réunis en Assemblée plénière en mars 2021, ont décidé de créer un fonds de dotation, le fonds Selam, pour permettre notamment à ceux qui le souhaitent de participer à la reconstruction des personnes victimes.
Ni le Denier de l’Église, ni les quêtes, ni tout autre don reçu des fidèles ne seront utilisés pour ce fond de dotation : le Selam ne sera alimenté que par des dons personnels qui lui seront directement versés.
Il y a une parfaite étanchéité entre les comptes du diocèse et les propositions de soutien financier aux différentes instances créées pour accompagner les victimes d’abus au sein de l’Église. Chacun choisira en conscience s’il veut y participer ou non.

Des vidéos pour aller plus loin

Actualités