Logo diocèse de Versailles

A l’origine du baptême


Le Baptême imprime dans le baptisé un signe ineffaçable, la marque du Seigneur qui le consacre comme disciple du Christ. Il est le sacrement de la foi en Dieu Trinité.

Le baptêmeJésus dit à ses disciples : “Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre : allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.”
« Plongée » dans la vie de Dieu

Le mot « baptême » vient d’un verbe grec, « baptizein », qui veut dire « plonger ». On appelle donc ce sacrement par son rite central : la plongée dans l’eau, signe d’un changement de vie radical. Comme Jésus à Pâques, et avec lui, le baptisé plonge dans la mort pour renaître à une vie nouvelle, la vie de Dieu.
De la Création du monde à la Résurrection du Christ

Tout au long de la Bible, dès les 1ères lignes, le projet d’Amour et de Vie de Dieu pour les Hommes s’accomplit à travers l’eau : elle est la source initiale de vie et de fécondité sur laquelle plane l’Esprit, dans le récit de la création du monde (Gn1,2) ; elle est l’instrument d’une 1ère purification, et d’une 1ère renaissance de l’Humanité dans l’épisode du déluge et de l’Arche de Noé (Gn 6-8) ; elle est surtout l’obstacle que doit franchir 2 fois le peuple Hébreux pour sortir d’Egypte et gagner la Terre Promise : une 1ère fois à travers la mer rouge, derrière Moïse, et une seconde fois 40 ans plus tard à la suite de Josué, à travers le fleuve Jourdain.

Jésus lui-même a voulu commencer sa vie publique en allant se faire baptiser par Jean-Baptiste dans le Jourdain (Mt 3,13). Ce geste n’était encore qu’une préfiguration du sacrement nouveau institué à Pâques par sa mort et sa résurrection. Jésus a confié le baptême à ses disciples au cœur de leur mission : « Allez, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. » (Mt 28,19)