Logo diocèse de Versailles

Le dialogue contemplatif


Le dialogue contemplatif consiste à s’initier ensemble à un regard contemplatif de l’Evangile. Non pas « parler sur » l’Evangile mais se rendre attentif au concret des paroles et des actes de Jésus et des autres personnages.

img_2997Il s’agit d’ouvrir les yeux et les oreilles pour mieux voir et entendre ce qui se donne à voir et à entendre, afin que ces paroles et ces gestes contemplés demeurent en nous et nous transforment de l’intérieur… Un temps de prière que vous pouvez facilement mettre en œuvre en petit groupe !

Se mettre en présence de Dieu

Le groupe de met sous le regard de Dieu par un signe de croix, un chant, une demande à l’Esprit-Saint pour qu’Il ouvre les cœurs à l’intelligence des Ecritures.

Lire à haute voix un passage de l’Evangile

Cette lecture est faite par l’animateur ; le reste du groupe écoute sans avoir le texte. Si l’animateur le juge utile, il peut être lu une seconde fois. On peut aussi lire une fois le texte en mettant les verbes au présent.

Invitation de l’animateur

Il invite chacun à choisir, à porter son regard sur un geste, une action, une attitude ou à écouter une des paroles d’un des personnages du texte. Ce choix se fait car on se sent « attiré » vers cela, parce que cela nous plaît ou nous interroge ou nous surprend ou… il faut laisser du temps pour ce choix important. C’est l’Esprit-Saint qui parle à notre coeur à ce moment-là…

1er temps de silence

5 minutes pour permettre à chacun de s’imprégner de ce geste ou de cette parole, de la « laisser descendre » dans le cœur.

La durée du temps de silence est de 5 minutes. C’est court mais suffisant pour se laisser imprégner d’une parole ou d’un geste. Mais cela peut sembler long si on n’est pas habitué. Donc, veiller à ce que cela ne dépasse pas 5 minutes.

1er temps de partage

Chacun dit brièvement quelle parole ou geste l’a marqué dans le texte. On le fait à tour de rôle en commençant par l’animateur qui donne ainsi le ton : cela doit être bref et sobre.

Vigilance : c’est une écoute, on ne réagit pas à ce que l’autre dit.

2ème temps de silence

On se laisse imprégner par tout ce qui a été dit. Qu’est-ce que cela change dans ma propre contemplation ? Quel mot ou geste nouveaux ont touché mon cœur ?

2ème temps de partage

Comme au 1er temps de partage, on peu redire le même mot ou la même parole que précédemment ou au contraire, en dire un(e) autre que l’on a entendu dans le groupe.

Si l’animateur le juge utile, il peut relire encore une fois le texte.

Prière spontanée

L’animateur invite à un temps de prière à haute voix où on s’adresse à Dieu : prière de demande ou d’engagement, prière de merci ou de pardon… cela doit rester libre, on peut aussi garder le silence.

Conclusion

Un chant ou un « Notre Père » pour conclure.